Dans l’entreprise Müller Recycling, à Frauenfeld (TG), on veille à ce que les objets soient soigneusement triés.

Le bon tri: prêt pour une deuxième vie

Recyclage En matière de récupération, la Suisse est championne! Cependant, il y a encore pas mal d’efforts à faire dans le domaine du tri. Coop collabore avec plusieurs entreprises de recyclage, dont Recypet AG en Thurgovie.

Les piles de vieux journaux soigneusement ficelées et déposées sur le trottoir sont monnaie courante dans notre paysage urbain. Elles témoignent de notre volonté de ne rien gaspiller. Tout comme le fait de trier le verre, l’aluminium, le papier et le carton. Depuis 1980, notre quantité de déchets a plus que doublé.
Ce penchant pour la récupération est une bonne chose. L’Office fédéral de l’environnement fait état de 6 millions de tonnes de déchets en 2014, dont 3,2 millions de tonnes ont été valorisées. C’est bien, mais on peut faire encore mieux. Notamment pour les piles: près de 30% finissent en effet toujours à la poubelle!

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Un atout: le tri sélectif

Pour que le recyclage soit rentable, il est très important de collecter soigneusement et séparément les matières réutilisables. «Le tri sélectif augmente la valeur de la matière première sur le marché international», relève Alex Bukowiecki, directeur d’Organisation Infrastructures communales (OIC). Sa tâche consiste à conseiller les villes et les communes en matière d’élimination des déchets.

Ça s’en va et ça revient

Les déchetteries sont très pratiques pour les consommateurs, qui peuvent pratiquement tout y déposer: du vieux papier aux bouteilles en PET, en passant par les meubles et d’autres déchets incinérables. Mais dans les communes rurales, on ne trouve souvent que des conteneurs pour récupérer le verre, le fer-blanc et l’aluminium. Les bouteilles en PET et les piles doivent être déposées ailleurs, par exemple dans le magasin Coop le plus proche.
Afin de savoir où ramener quel déchet, Coopération vous offre en supplément à la présente édition une vue d’ensemble pratique, à afficher chez soi. À moins que vous ne préfériez télécharger l’application de Swiss Recycling sur votre smartphone.
En matière de recyclage, Coop utilise ce qu’on appelle la «logistique inverse»: les véhicules qui livrent des marchandises aux magasins repartent avec des bouteilles en PET et d’autres matériaux collectés.

Pour l’environnement

Coop utilise du PET recyclé notamment pour ses cabas, les emballages des produits d’entretien Oecoplan ou les bouteilles d’eau minérale de sa marque Swiss Alpina. «Une bouteille en PET neuve peut être constituée jusqu’à 50% de matériel recyclé», souligne Peter Wittwer de Recypet AG, à Frauenfeld (TG).
Dans cette entreprise, les bouteilles en PET récupérées sont nettoyées, triées et broyées au cours d’un processus complexe. Elles peuvent ensuite servir de matière première pour la fabrication de nouveaux produits en PET (bouteilles de boissons et autres emballages alimentaires, fibres pour les textiles ou matériaux de construction).
Il se pourrait ainsi qu’une bouteille en PET que vous jetez dans le conteneur d’un magasin Coop devienne une nouvelle bouteille ou une valise. Dans tous les cas, c’est un geste qui en vaut la peine!

Les diverses manières de recycler le pet

Source PET Recycling Suisse; infographie Niki von Almen

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/172
Toutes les paroles aux actes
Martin Winkel
Photo:
PET Recycling Suisse, DR
Publication:
lundi 06.06.2016, 14:20 heure

Retrouvez toutes nos recettes