Le cornalin a 700 ans

Plus ancien cépage rouge du Valais, ce rebelle se plaît dans le canton depuis 1313. Après avoir failli disparaître, le cornalin ne cesse de grandir dans le cœur des amateurs.

Pionnière: Corinne Clavien a été la première femme à obtenir le titre d’ingénieure en œnologie en Suisse.

Pionnière: Corinne Clavien a été la première femme à obtenir le titre d’ingénieure en œnologie en Suisse.
Pionnière: Corinne Clavien a été la première femme à obtenir le titre d’ingénieure en œnologie en Suisse.

C’est tout le monde viti-vinicole valaisan qui s’apprête à célébrer, samedi 14 septembre à Flanthey, les 700 ans du cornalin, prince des vignes et roi de la cave. Pour Corinne Clavien, œnologue cantonale valaisanne, ce vin en impose dans le verre. «Il a de la personnalité, il bouscule, il a un côté sauvage, entier. Il a un visage, il a la gueule de l’endroit.» Les membres de l’Académie internationale du vin, à qui elle l’a fait découvrir, n’ont pas hésité à le qualifier de trésor. Corinne Clavien apprécie son nez révélant des fruits mûrs, comme la cerise noire, et des notes épicées de girofle, et sa belle structure en bouche. Pour elle, ce vin allie puissance et fruit, gourmandise et passion.

«

Il a la gueule de l’endroit»

Obtenir un tel trésor n’a rien d’une sinécure. Sur le cep, précise l’œnologue, le cornalin dicte sa loi. «80% de sa qualité se décide à la vigne. Irrégulier et exigeant, il réclame les meilleures expositions. Avec lui, on ne peut pas se fier au kilo par m2. La qualité dépend également de la charge par cep. Les ceps ne doivent pas être trop chargés si l’on veut arriver à quelque chose d’excellent.» Le cépage demande beaucoup de suivi et de savoir-faire, une certaine éthique. «Les vignerons-encaveurs qui ont du cornalin pratiquent en juillet-août la vendange verte.» Ils coupent donc la grappe en deux pour permettre au raisin de mûrir correctement. «Il faut être un excellent vigneron pour maîtriser ce cépage, car il est indomptable. C’est un peu le bad boy de la viticulture.»

La culture du cornalin occupe aujourd’hui quelque 128 ha en Valais. Corinne Clavien ne pense pas que cette surface s’agrandira de façon notoire. «On pourrait par exemple, sur les bons coteaux, arracher du fendant et le remplacer par du cornalin. Mais celui-ci est tellement exigeant qu’il aura de la peine à s’étendre. Cependant, même si sa production reste confidentielle, sa renommée en fait un ambassadeur important pour l’ensemble du vignoble valaisan.»

Autrefois connu sous le nom de rouge du pays, le cornalin se plaît à Flanthey depuis 1313.

Certains amateurs ne jurent que par la barrique, d’autres y sont hostiles. Corinne Clavien n’a pas d’a priori . «La barrique peut être utilisée avec un raisin qui a une belle structure, une belle maturité. Certains dégustateurs aiment ce côté un peu épicé, très aromatisé de la barrique, moi je préfère d’abord sentir le cépage. Ça dépend vraiment de la matière première. Mettre en barrique un vin qui n’est pas top ne donne jamais quelque chose de bon.»

Et l’œnologue valaisanne de se réjouir déjà du prochain cornalin qu’elle dégustera avec une côte de bœuf ou une entrecôte de la race d’Hérens. A viande de caractère, vin de caractère...

Le Temps du Cornalin

Flanthey prépare la fête

Samedi 14 septembre, les encaveurs de Flanthey vont marquer le 700e anniversaire de la présence du cornalin dans leur vignoble. Ainsi, six encaveurs issus des différents terroirs du canton ont été invités à présenter leur cornalin et leurs spécialités. Cet anniversaire sera aussi l’occasion d’inaugurer le Château de Vaas restauré, rebaptisé «Maison des cornalins». C’est dans ce monument historique que se déroulera (sur inscription) une dégustation verticale de cornalins (millésimes de 2003 à 2012 du Domaine du Grand Brûlé), animée par Corinne Clavien, œnologue cantonale valaisanne.

www.letempsducornalin.ch

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Anne-Marie Cuttat

Rédactrice

Photo:
Chab Lathion, SP
Publication:
mardi 10.09.2013, 14:46 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?