«Les campanules des murailles (Campanula portenschlagiana) sont d’ores et déjà disponibles partout.»

Le jardin retrouve des couleurs

Début du printemps Les fleurs délicates se marient allègrement aux herbes résistantes au gel, alors que les premiers plants de salade sont mis en terre dans des emplacements protégés.

«

N’hésitez pas à planter selon vos envies»

Sabine Reber, experte en jardinage

Côté jardin, je suis une adepte du chaos organisé. Je m’y suis donc prise à l’avance et, cet hiver, j’ai fabriqué une dizaine de bacs en bois – d’une dimension de 1 m sur 1 m ou de 1 m sur 1 m 40 – que j’ai disposés de façon géométrique derrière chez moi, au centre de Bienne, dans une arrière-cour sans jardin; ladite arrière-cour a tout de suite paru plus spacieuse et plus large. En effet, nul besoin de beaucoup d’espace pour s’aménager un petit jardin au cœur de la ville. Et pourquoi ne pas sacrifier une ou deux places de parc et profiter de ses légumes et d’une floraison abondante?
Les photos de cet article présentent un modèle de jardin où l’asphalte a été retiré pour pouvoir mettre de la terre. En guise de structure, j’ai posé des encadrements bas en bois. En effet, la plupart des plantes potagères et des fleurs se satisfont de 30 à 40 cm de terre. Entre les bacs, j’ai aménagé des allées nettes. On s’évite ainsi une charge de travail considérable.
À deux, il a suffi d’une matinée pour visser les planches. Sur les allées, nous avons étendu un film repoussant les mauvaises herbes que nous avons recouvert de copeaux. La cour intérieure, en plein centre-ville, étant dépourvue de jardin, il a fallu apporter de la terre fertile dans les bacs. J’ai rempli les plates-bandes de substrat bio de qualité à base de terreau à légumes, de compost et d’un peu de purin. Fin de la première étape.

Adorables fleurs printanières

Tout d’abord, j’ai planté quelques primevères de couleur vive à côté des salades que j’avais réussi à conserver durant l’hiver. Les fleurs des primevères sont comestibles, comme celles des violettes cornues et des pensées, que j’apprécie particulièrement. Si on les achète, ce qui compte est de choisir des fleurs comestibles bio.
Non comestibles mais s’accordant à merveille aux primevères colorées et au vert de la salade, les campanules des murailles (Campanula portenschlagiana) sont d’ores et déjà disponibles partout. Elles supportent également les températures fraîches mais il est préférable de les planter à un endroit légèrement protégé. En matière d’emplacements protégés, les citadins à la main verte sont naturellement mieux lotis, notamment ceux qui possèdent une loggia couverte. Dès maintenant, on peut utiliser des bacs pour mettre en terre des plants de salade. Les cours intérieures abritent souvent des coins protégés du vent. L’idéal étant bien sûr le coin le plus ensoleillé, à l’abri du vent.

«

Pourquoi ne pas sacrifier une place de parking pour un jardin?»

Sabine Reber, experte en jardinage

Judicieuses combinaisons

Traditionnellement, on procède à une rotation des cultures sur plusieurs années pour éviter que les sols ne s’appauvrissent. Dans les jardins paysans en particulier, différents types de légumes et de plantes coexistent, de telle sorte qu’ils contribuent à leur développement réciproque. Il existe autant de règles que de théories contradictoires. Mais le principe est simple: la combinaison de plusieurs types de légumes et de plantes n’épuise pas le sol. Les nutriments sont mieux assimilés, la quantité d’engrais nécessaire est réduite et les nuisibles sont moins nombreux, troublés par les odeurs des différentes plantes. Ainsi, planter des oignons à côté de carottes aide à tenir les mouches éloignées des carottes. Grâce au carvi, les pommes de terre poussent mieux et leur goût s’en ressent. Et l’ail tient les pucerons à l’écart des roses.
Dans les jardinières ou les bacs, la plantation est généralement beaucoup plus dense qu’à l’extérieur. Il est donc d’autant plus important de faire cohabiter les légumes et les plantes en fonction de l’espace dont ils ont besoin, et ce afin de leur éviter tout stress. Il est par exemple important d’associer aux légumes-racines des plantes qui prennent davantage de place en surface.

«Les cadres en bois sont prêts, on peut passer aux plantations.»

Associer les plantes qui ont les mêmes besoins

Planter des pommes de terre à côté de carottes n’est guère judicieux car les racines et les tubercules se gênent. En revanche, les poireaux et les carottes se complètent très bien, le poireau poussant vers le haut et la carotte vers le bas.
N’oubliez pas de tenir compte des besoins des plantes en substances nutritives! Les courgettes ou les tomates, très gourmandes en été, ne souhaitent pas de voisins trop voraces à leurs côtés. Quelques plants délicats de basilic ou de l’ail, qui se contente de peu dans un espace restreint, conviendront très bien près des tomates. Quant aux courgettes, je les laisse seules dans un grand pot.
Par ailleurs, que les plantes soient dans un bac, un jardin ou une jardinière sur le balcon, il est préférable de leur associer des voisines aux besoins similaires. Ainsi, les herbes aromatiques méditerranéennes comme le romarin, le thym et la sarriette résistante au froid s’accorderont parfaitement dans une jardinière exposée au soleil et remplie de terreau pour plantations en pot ou herbes aromatiques.
La menthe et la mélisse, qui requièrent du substrat à base de terreau à légumes riche en humus, davantage d’humidité et moins de soleil, seront plantées ensemble dans une autre jardinière. Quant aux fraises, elles pousseront très bien dans une grande jardinière posée sur un balcon avec un pommier colonnaire.

Salades et primevères font bon ménage quand ces dernières sont bio.

Soleil ou ombre

Quand on réalise des combinaisons, l’important est d’essayer. N’hésitez pas à planter selon vos envies, l’expérience viendra d’elle-même au fil du temps. La clé réside dans la variété! C’est plus joli et l’on y prend plus de plaisir. Et si vous vous apercevez que ça ne fonctionne pas, vous pouvez toujours, en pleine saison, revoir l’agencement de votre jardinière. Parfois, les plants poussent plus vite que prévu ou une fleur croît davantage et est plus feuillue que ce qu’on avait imaginé. On la transvase alors dans un pot plus grand.
Le jardinage, c’est un peu comme la cuisine. On tente différentes associations jusqu’à ce que le résultat plaise. Alors, à vos pots et amusez-vous à faire vos expériences!

Sabine Reber apprécie les primevères, ces ambassadrices colorées du printemps.

«

L’expérience s’acquiert au fil du temps»

Sabine Reber, experte en jardinage

Travaux de saison

Février
Contrôler les outils de jardin.
Nettoyer les résidus de plantes et les plantes montées en graine de l’année précédente.
Nettoyer soigneusement les pots et les jardinières de l’année précédente: enlever les résidus de racines et de terre, brosser les parois et rincer à l’eau chaude vinaigrée et laisser sécher à l’air libre.

Mars
Ôter les protections hivernales autour des arbustes et des pots.
Sortir les géraniums.
Rempoter les plantes en jardinières, bien arroser et remettre progressivement de l’engrais.
Planter les herbes aromatiques dans des pots, penser à les rentrer durant les nuits froides.
Planter narcisses et autres plantes à bulbe dans les jardinières, sans oublier… les pensées!
Préparer les carrés de légumes: sarcler et ameublir le sol.

Avril
Semer directement les légumes et les fleurs annuelles en pleine terre.
Repiquer les plants de légumes préalablement cultivés sous abri.
Planter les lys, les glaïeuls et autres fleurs à bulbe (floraison en été).

Habitat et jardin

Expo à lausanne

Rendez-vous des amoureux du jardin
Du 7 au 15 mars, Expo Beaulieu accueillera à Lausanne la 34e édition d’Habitat-Jardin. Avec plus de 500 exposants sur quelque 40 000 m2, ce rendez-vous annuel est une plate-forme de choix pour les amoureux du grand air.
Une bonne occasion de découvrir les nombreuses possibilités en matière de conception de jardin.
Infos pratiques sur: www.habitat-jardin.ch

Plantes les plus vendues par Coop

Quiz Avez-vous la main verte?

 
01
sur
 

 

Solution du quiz (dans la version papier du journal n°9): FLEUR
Pour que ce quiz soit correct, il ne faut pas tenir compte de la négation de la question 2.

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Sabine Reber
Photo:
Stöh Grünig, fotolia
Publication:
lundi 23.02.2015, 16:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?