Un travail qui exige de la concentration: Alison de Carvalho assemble les pièces d’un sécateur et procède au premier des nombreux contrôles de qualité.

Le nec plus ultra des outils de jardin

Pour les viticulteurs romands, les outils de jardin professionnels Felco sont une référence depuis presque septante ans. La réputation de qualité de ces produits «swiss made» a fait le tour du monde et séduit de plus en plus de jardiniers amateurs.

En se rendant aux Geneveys-sur-Coffrane (NE) depuis Bienne ou Yverdon, on traverse les vignobles au bord des lacs de Bienne et de Neuchâtel. L’histoire de ces vignes est étroitement liée à l’entreprise Felco, sise dans ce village du Val-de-Ruz d’environ 1500 habitants.
Dans les années 1940, le Glaronnais Félix Flisch y a accompli son apprentissage de mécanicien, avant de concrétiser son idée d’un instrument de travail spécialement destiné aux vignerons: un sécateur qui faciliterait la coupe des grappes de raisin et d’autres plantes.
Partant de ce projet, l’entreprise s’est développée. Aujourd’hui, elle est connue dans le monde entier. Elle emploie cent cinquante collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires annuel de 40 millions de francs.

«Le fondateur de l’entreprise a commencé très tôt à exporter ces outils en Europe et même outre-mer, jetant ainsi la base de notre croissance», raconte le directeur Christophe Nicolet.
Felco gagne neuf francs sur dix à l’étranger. Le marché intérieur est tout aussi important car, proportionnellement à la grandeur du pays, c’est ici que se vendent le plus de sécateurs.
Fabriqués entièrement en Suisse, dans toutes les tailles et à raison d’un bon million d’exemplaires par an, ces sécateurs sont de plus en plus prisés par des clients privés, bien que ce soient encore des professionnels qui les utilisent majoritairement.
Pour pouvoir faire face à la concurrence, l’homme et la machine travaillent à l’unisson dans la production. Dans les ateliers de découpage, quelque 40 000 pièces détachées sont produites chaque jour. L’assemblage et la finition des outils, du petit sécateur de buissons à la pince à deux mains qui sert à couper des câbles, sont entièrement réalisés à la main.

Les différentes étapes nécessitent beaucoup de travail manuel de précision.

L’ancrage local se vérifie au fait que plus d’un tiers des collaborateurs vivent aux Geneveys-sur-Coffrane. «Autour de Neuchâtel, les gens ont tous un gène de mécanique en eux», plaisante le directeur. A relever que le département de l’emballage des pièces de rechange est composé de personnes handicapées. A long terme, elles peuvent éventuellement être intégrées dans l’entreprise.

Portes ouvertes

Un peu de suissitude

Les 24 et 25 septembre prochain, des visites réservées exclusivement aux clients de Coop auront lieu dans l’entreprise Felco aux Geneveys-sur-Coffrane (NE). Mais plus de vingt autres entreprises suisses ouvriront leurs portes au public à l’initiative de Coop brico + loisirs. Découvrez la liste des entreprises qui participent à cette opération ainsi que les différentes dates et inscrivez-vous sur le site de brico + loisirs.

Coop brico + loisirs

Oui à la Suisse

«Made in Switzerland» est synonyme d’excellente qualité, certes, mais c’est aussi une reconnaissance du lieu de production: la Suisse. C’est un oui aux postes de travail et au savoir-faire de notre pays. La reconnaissance du lieu de production est quelque chose qui compte pour Coop brico + loisirs. Avec plus de 5000 articles de qualité «Made in Switzerland», Coop brico + loisirs est la surface de bricolage qui propose le plus vaste assortiment de produits indigènes. Ces articles se caractérisent par une croix suisse.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Simon F. Eglin

Photo:
Charly Rappo/Arkive.ch
Publication:
lundi 04.08.2014, 12:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?