La rose est l’un des arômes naturels les plus appréciés dans la composition d’un parfum.

Le parfum: ce miroir de soi et de la société

Senteurs Un parfum, ça se choisit avec le cœur, à l’instinct. Mais nous sommes aussi le produit d’une histoire familiale et de la société. Elisabeth de Feydeau, experte et passionnée, analyse ce phénomène.

Il n’existe pas de fragrance réservée à certaines catégories d’âge ou traits de caractère, indique, en guise de préambule, Elisabeth de Feydeau (48 ans), historienne spécialiste des parfums et conseillère en développement olfactif. On reste plutôt, une vie durant, fidèle à une famille olfactive, au sein de laquelle on peut évoluer.» Jeune, on se laisse influencer par la publicité, les égéries de parfum et le design du flacon. Avec l’âge, le goût prend de l’assurance, on se détache des jugements extérieurs. «Le choix du parfum, c’est une véritable psychothérapie!»

Quel parfum est pour vous? Faites le test!

Sélectionnez 6 caractéristiques parfum sur Parfumfinder et une fois terminé, vous aurez la liste de vos parfums favoris. Pour cela, allez sur l'onglet Parfumfinder sur le site d'Import Parfumerie.

Des familles olfactives, on en compte sept: les floraux, les orientaux (ambre), les hespéridés (agrume), les chypres (bergamote), les boisés, les fougères (aromatiques), et les cuirs. Et la préférence pour une famille n’a rien d’un hasard, puisqu’elle est conditionnée par son histoire personnelle: «La première des odeurs enregistrées durant l’enfance est celle de la mère. Les parfums de cette famille olfactive parlent donc au siège des émotions du cerveau, explique la spécialiste. Ils représentent le cocon, le bonheur. C’est pourquoi on opte souvent pour une fragrance proche de celle de sa mère. À moins d’être en conflit avec elle.»
Pour autant, si l’on est plutôt timide, mieux vaut renoncer aux parfums audacieux, car une senteur «choisie sans discernement est pire que tout. Quand on est fidèle à soi-même, on possède naturellement une justesse olfactive.» Avez-vous remarqué? Lorsque les gens parlent de leur parfum, ils ont toujours le sourire, note Elisabeth de Feydeau, qui a créé sa société de conseil Arty Fragrance en 1997. En journée, elle porte de préférence une eau de toilette et garde le parfum pour les soirées. Sa préférence va à la marque Guerlain, mais elle choisit l’arôme selon l’occasion.

Un choix en dix minutes

«En magasin, nous demandons au client ce qu’il porte, afin de savoir plus ou moins dans quelle famille olfactive chercher, car la fragrance a aussi valeur de reconnaissance identitaire. Le parfum, c’est une émotion», explique Sina Schreiber, d’Import Parfumerie. Les gens prennent en moyenne dix minutes pour effectuer leur choix. «Nous leur faisons humer un grain de café entre deux fragrances, afin de neutraliser l’odeur, mais il ne faudrait pas tester plus de trois ou quatre parfums à la fois.» Après avoir défini les deux favoris, on peut les vaporiser sur la peau et sentir le passage de la note de tête à la note de cœur.

Les bouquets naturels reviennent en force dans la parfumerie.

La vendeuse de la filiale du Pfauen, à Bâle, confie posséder pas moins de vingt flacons chez elle, mais demeurer fidèle à son favori: L’eau de parfum de Chloé, qui dégage «de la tendresse, de la finesse et quelque chose de secret». Il lui a fallu du temps, au début, pour parvenir à identifier et classifier chaque parfum du large assortiment d’Import Parfumerie, «mais à la longue, on sait ce qui appartient à quelle famille.»
Près d’une fois par mois, Nazim Avdiji (18 ans) change d’odeur, et c’est dans ce but qu’il pousse la porte du magasin. «Un ami utilise La nuit de l’homme, d’YSL. Je suis venu pour l’essayer, et il me plaît déjà beaucoup. En général, je choisis en moins de cinq minutes.»

L’historienne en parfumerie recrée les fragrances de la cour de Versailles.

Une question de mode

Les parfums sont sensibles aux modes, regrette Elisabeth de Feydeau, auteure d’un livre sur le parfumeur de Marie-Antoinette. «Les fragrances de l’époque tenaient du bouquet floral, 100% naturel. C’est le raffinement olfactif suprême. J’ai essayé de recréer l’un de ces parfums, avec une interprétation contemporaine, car les sensibilités sont différentes.»
Au XIXe siècle, avec l’avènement de l’ère industrielle, la chimie entre en jeu, et les arômes de synthèse se développent. Le marché s’agrandit et s’ouvre aux hommes. Dès les années 1980, ce petit monde vit une uniformisation, «les entreprises ont créé des concepts marketing pour plaire à tout le monde.»

Marilyn Monroe disait s’endormir avec une goutte de parfum de Chanel. Un mythe était né.

Heureusement, cette uniformisation ne résiste pas au temps. «Aujourd’hui, on revient aux fondamentaux, avec des matières premières qu’on avait oubliées, et un fort besoin d’authenticité. D’où le développement d’un marché de niche. J’insiste auprès des entreprises que je conseille pour qu’elles reviennent au style français, et luttent contre cette mondialisation.»
Car il s’agit bien d’une affaire personnelle. «Je possède beaucoup de parfums, mais j’ai mes trois standards: Opium d’YSL, Poison de Dior et La petite robe noire de Guerlain, raconte Margot Zaugg, une cliente de 53 ans. Pour me plaire, une fragrance doit être poudrée, et elle doit provoquer une réaction positive auprès de mon entourage. Si ma fille et mon mari me disent que je sens bon, alors je sais que j’ai fait le choix adéquat.»

Elisabeth de Feydeau s’inspire de l’univers de Marie-Antoinette.

Le parfum sur mesure

Un nouveau trend se dessine: pour trouver le parfum qui collera au plus près de leur personnalité, de plus en plus de clients (des femmes, surtout), veulent un parfum sur mesure, exclusif, et sont prêts à mettre le prix, auprès de parfumeurs indépendants, mais également d’entreprises établies. Absurde? Pas du tout, puisque les chercheurs ont trouvé une corrélation entre le choix du parfum et le système immunitaire, ouvrant la porte à la création de bouquets basés sur son type génétique.

Choisir le bon parfum

Il est important de prendre le temps de choisir un parfum qui vous accompagnera peut-être une vie durant.

  • Allez choisir votre parfum le matin, car l’odorat est plus puissant.
  • N’essayez pas plus de quatre parfums à la suite; au-delà, on ne «sent» plus rien.
  • Vaporisez vos deux fragrances favorites sur vos poignets afin d’observer leur évolution au fil de la journée.
  • Vous pouvez aussi vaporiser un morceau de tissu. Après quelques heures, vérifiez que le bouquet choisi vous plaise toujours.
  • Optez pour un parfum qui soit en harmonie avec votre personnalité, votre style, et qui corresponde à votre âge!
  • Ne vous laissez pas influencer par une égérie ou un flacon! De même, les conseils d’amis ne sont pas toujours les bienvenus.
  • Ne vous parfumez pas trop abondamment le matin pour que ça «tienne» toute la journée, mais renouvelez fréquemment le geste.

Sina Schreiber (à dr.), d’Import Parfumerie, conseille une cliente.

Glossaire

Eau de parfum: la concentration en huiles essentielles atteint entre 10-20%. Plus la concentration est forte, plus le parfum est cher et moins on a besoin d'en mettre pour se parfumer.
 
Eau de toilette: la concentration en huiles essentielles est comprise entre 6-9%. Dans l’eau de Cologne, elle est de moins de 8%, à l’exception des marques qui utilisent le nom „Cologne“ à des fins commerciales.
 
Note de tête (ou départ): ce sont les senteurs les plus volatiles, qui restent quelques minutes sur la peau.
 
Note de cœur: phase qui apparaît après l'évaporation de la note de tête et demeure plusieurs heures.
 
Note de fond: phase finale du parfum qui persiste après l'évaporation de la note de tête et de la note de cœur.
 
Boisé: famille olfactive, souvent masculine, de parfums à dominante odorante de santal, de patchouli et de cèdre.
 
Capiteux: se dit d'une odeur, d'une composition, d'un parfum qui produit une surexcitation des sens.
 
Poudré: caractérise un parfum qui évoque l’odeur du talc ou de la poudre de riz. Des odeurs douces, cotonneuses et cosmétiques.
 
Patchouli: plante tropicale, surtout cultivée en Indonésie et aux Philippines. L’essence de patchouli est obtenue des feuilles et possède une odeur puissante et complexe, boisée, terreuse. ARP

Parfum et amour, tout est dans le système immunitaire

Le professeur

Manfred Milinski, directeur à l’Institut de biologie de l’évolution Max-Planck, en Allemagne

Manfred Milinski, directeur à l’Institut de biologie de l’évolution Max-Planck, en Allemagne
Manfred Milinski, directeur à l’Institut de biologie de l’évolution Max-Planck, en Allemagne

Le fait d’apprécier ou de ne pas pouvoir «sentir» une personne dépend de notre système immunitaire. Manfred Milinski, directeur à l’Institut Max-Planck de biologie de l’évolution à Plön, en Allemagne, explique ce lien.

Vous avez découvert que l’on trouve un parfum agréable ou non selon notre système immunitaire. Pouvez-vous l’expliquer?
Nous faisons savoir par notre odeur corporelle à quel type de système immunitaire nous appartenons. Nous ressentons cette odeur comme agréable sur nous, parce qu’elle renforce notre propre signal d’odeur, mais aussi chez les partenaires potentiels, quand ils émettent des signaux complémentaire au nôtre. Dans le cas contraire, nous ne pouvons pas «sentir» la personne. Les substances naturelles (et non synthétiques!) d’un parfum contiennent des composants génériques de l’une des odeurs de nos gènes.

Pourquoi cherche-t-on un partenaire avec un système immunitaire complémentaire?
Parce que par la suite, nos descendants auront un système immunitaire fort et plus résistant aux infections.

Le parfum couvre pourtant l’odeur corporelle. N’est-ce pas contre-productif?
Lorsque l’on choisit bien son parfum et qu’il contient au moins quelques substances naturelles, il accentue notre propre odeur.

Quand on change de parfum, cela a-t-il un impact sur le système immunitaire?
Tout dépend des composants naturels. Lorsque le nouveau parfum contient les mêmes substances naturelles mais d’autres composants synthétiques, il peut sentir différemment, sans que le signal biologique actif ne change. Les composants synthétiques n’ont pratiquement aucune signification.  

Peut-on établir une relation entre les familles olfactives et les types de système immunitaire?
Il faudrait faire des recherches plus avancées sur le sujet,. Toutefois, nous parlons ici de substances isolées comme la rose et non de «parfums floraux». Ceux qui possèdent le type de gène HLA-A1 préfèrent souvent la rose, tandis que ceux du type HLA-A2 la rejettent. Mais attention: sur des partenaires potentiels, on préfère d’autres composants que pour soi-même.

Des études sont-elles actuellement menées sur ce thème?
Oui, nous avons découvert le code pour «le parfum propre à chaque humain», et nous pourrions maintenant le reproduire pour chaque personne selon son système immunitaire. Ce parfum est certes crée artificiellement, mais identique à 100% à la molécule originale.

Sondage: combien de parfums possédez-vous

Quiz êtes-vous incollable sur le parfum?

 
01
sur
 

 

Solution du quiz (dans la version papier du journal n°41): CHYPRES

Parfum privé afin que chacun trouve le sien

Préférences Parmi le grand choix de parfums, voici quelques nouvelles fragrances appartenant à diverses familles olfactives.

Burberry
«My Burberry» appartient à la famille des floraux. Il porte l’odeur d’un jardin londonien après la pluie, avec une note de cœur de rose. Eau de parfum, 30 ml, 69 fr. 90

Calvin Klein
Le créateur de «CK Reveal» a voulu un parfum oriental solaire, composé d’une fraîcheur inattendue et d’une chaleur enveloppante, avec une touche salée. Eau de parfum, 30 ml, 71 fr. 90

Versace
«Yellow Diamond Intense»: une sensation de chaleur et de soleil sur la peau, et une interprétation magistrale de «Yellow Diamond».
Eau de parfum, 30 ml, 63 fr. 90

Gucci
Le spécialiste du luxe ose le mélange entre oriental et floral pour «Gucci Première», une eau de toilette envoûtante. Fr. 84.90/30 ml

Trussardi
«Black Extreme for him» s’adresse aux hommes. Il est dominé par les notes cuir et boisées. Eau de toilette, fr. 75.90/50 ml

.

.

Arty Fragrance de Elisabeth de Feydeau

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Mélanie Haab

Rédactrice

Infographie: Jacob Kadrmas; source Institut Link

Vidéo: Sophie Rouge

Photo:
Charly Rappo/arkive.ch, Martin Heimann, Michael Ochs Archives/ Corbis, Alamy, SP
Publication:
lundi 06.10.2014, 16:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?