Jérôme Lambert, ici à Berne, a été mandaté par Fanarbeit Suisse pour aider les fans suisses lors des matchs à l’extérieur.

Le plus diplomate des fans suisses

Le Vaudois Jérôme Lambert, qui va vivre sa quatrième Coupe du monde, est une sorte «d’ambassadeur des supporters» de l’équipe de Suisse. Portrait d’un globe-trotter qui découvre le monde grâce à son équipe.

Tout a commencé en 1991, lors d’un match Lausanne–Sion. Jérôme Lambert a 14 ans et collé au grillage du bloc 8 avec son voisin, il découvre la Pontaise. «Il devait y avoir 20 000 personnes. Je suis tombé amoureux de l’ambiance qui était folle!» Plus de 3000 km séparent Lausanne de Rostov (Rus) et 27 ans se sont écoulés depuis ce premier match. Mais sa passion est intacte et ce dimanche 17 juin, le Vaudois sera dans les tribunes pour le match Brésil–Suisse de la Coupe du monde en Russie. Un pèlerinage qu’il répète lors de chaque phase finale (Euro et Coupe du monde) disputée par l’équipe nationale depuis l’Euro 2004 au Portugal, qu’il avait alors rejoint seul à moto. Au total, il a vu environ 200 matchs de la Suisse et depuis 2012, il n’a manqué physiquement qu’une seule rencontre officielle de son équipe nationale en raison d’une confusion dans le calendrier. «Le match se déroulait à Saint-Gall, mais j’étais déjà à Riga pour le suivant. On m’a filmé le match depuis une télé en Suisse et je l’ai suivi sur WhatsApp.»
Lancer Jérôme Lambert sur des histoires liées à ses déplacements, c’est prendre l’agréable risque de l’entendre narrer d’innombrables anecdotes. Comme celle de ce groupe de supporters suisses qui organise une fondue à chaque déplacement – «même lors de la Coupe du monde au Brésil!» – et la font goûter aux fans adverses. Sa passion lui a permis de beaucoup voyager et de découvrir des endroits magnifiques, dont les îles Féroé ou l’Albanie.

Le roi de la débrouille

Mais cette passion a un prix. «Mon budget loisirs y passe, mais des hobbies comme le ski coûtent autant cher.» Et le fan de foot est devenu le roi des bons plans, comme la location d’une voiture pour 5 euros la journée. Il a aussi la chance d’avoir un entourage compréhensif. «Mon amie est Portugaise et le match décisif entre la Suisse et le Portugal à Lisbonne a été une réelle épreuve. Heureusement, nos deux équipes se sont qualifiées et ne s’affrontent pas cet été.» Au Portugal, ses trois enfants ont fait le voyage, pour un petit séjour en famille.

Médiateur et ambassadeur

Pour vivre sa passion à 100%, il lui faut encore un brin de chance lors des tirages au sort pour obtenir les précieux sésames des grands tournois – «Je n’en ai malheureusement pas autant à l’Euromillions» – et un employeur conciliant. Conseiller technique en circulation routière au Bureau de prévention des accidents (BPA) à Berne, Jérôme Lambert a le sens de l’organisation et lorsqu’il ne s’occupe pas d’un plan de mobilité scolaire, il revêt sa casquette d’officier de liaison des supporters (SLO) au FC Lausanne-Sport. Médiateur entre les fans, le club et la police, il assiste à tous les matchs de son club de cœur, même lorsqu’il faut revenir de Chiasso vers 3 heures du matin en semaine. Ce poste a incité Fanarbeit Suisse (fanarbeit.ch) à lui proposer un rôle au sein de la Swiss Fans’ Embassy, comme une sorte «d’ambassadeur des fans suisses» lors des matchs à l’extérieur. C’est lui qui demande les autorisations pour faire entrer des cloches dans le stade ou négocie avec la préfecture de Paris pour organiser une marche de la tour Eiffel au stade, comme lors de l’Euro 2016. Bénévole mais défrayé par l’ASF (billets, vols), le jovial père de famille se réjouit de vivre une nouvelle aventure en Russie. Ce dimanche, il revêtira le chapeau que son fils Yohann lui a spécialement confectionné, certain que la Suisse matera le Brésil 2 à 1.

Retrouvez sur sa page Facebook l’ambassade suisse de supporters. Elle propose des prestations de conseils, d’informations et de soutien pour les fans qui se déplacent pour un match à l’extérieur ou un tournoi international.

Un jour, un mois, une année

Vendredi: car je vais bientôt voir mes enfants
Mars: l’arrivée des beaux jours
2019: elle sera certainement encore plus belle que 2018…

Mini-questionnaire

  1. Votre mot préféré? Passion
  2. Quel est votre salaire? A la fois trop et pas assez
  3. Votre bruit préféré? Le moteur d’une Ferrari
  4. Si vous étiez un animal, lequel seriez-vous? Un escargot, pour partir à l’aventure avec ma maison sur le dos
  5. Une qualité que les autres ont remarquée chez vous? Mon optimisme
  6. Votre remède quand ça va mal? Passer du temps avec mes enfants

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Sylvain Bolt

Rédacteur

Photo:
Joel Schweizer
Publication:
lundi 11.06.2018, 12:45 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?