Elégant, mignon et 
très utile et pourtant 
mal récompensé: 
le hérisson.

Le réveil précoce des hérissons 


Un hérisson en pleine forme passe l’hiver en hibernation, même quand les températures sont douces. Mais lorsque sa santé laisse à désirer, il se réveille… Que faire?

Alors que la saison s’est trompée de température, les amis des animaux s’inquiètent de voir des hérissons errer de-ci de-là. Meilleur compagnon du jardinier, le petit mammifère est très mal récompensé pour son travail de régulation des nuisibles qui détruisent les salades et autres légumes. Les voitures le massacrent, de même les barrières qui séparent les propriétés privées, dans lesquelles il reste prisonnier à cause de ses piquants. Ajoutez l’anti-limace, les insecticides, le tableau est apocalyptique, la barbarie humaine n’ayant pas de limites.
Dans les années 1980, un chercheur est arrivé à la conclusion que les femelles devaient porter deux fois pour que les bébés survivent, la première portée tétant les poisons accumulés par la mère qu’ils nettoyaient au prix de leur vie…
Selon Michel Fellrath, vétérinaire dans le canton de Neuchâtel: «Quel que soit le temps, un hérisson en bonne santé dort depuis fin octobre, début novembre. S’il apparaît en décembre ou janvier, la météo n’a rien à y voir, c’est qu’il est malade, blessé, ou n’a pas été préparé pour passer l’hiver, par manque d’aliments substantiels. Au-dessous des 800 g nécessaires à l’hibernation, il se réveille et cherche à se nourrir. Une situation anormale, d’autant plus s’il est visible durant la journée. Le hérisson est un nocturne.»

Afin de déterminer son état sanitaire, il suffit d’être attentif à quelques signes qui ne trompent pas: les yeuxet/ou le nez coulent, les pattes sont peu mobiles, il ne se recroqueville pas si on tente de le toucher. Le hérisson est malade ou blessé. Il faut de toute urgence l’amener chez un vétérinaire. A moins d’aimer souffrir, inutile de vouloir l’attraper à mains nues! Enfilez des gants très épais ou alors glissez labestiole sur une pelle ou une ramassoire. Et surtout, ne donnez jamais du lait ou du pain à un hérisson: ces aliments sont une torture pour lui, car il ne peut les digérer et risque même la mort. Les aliments pour chiens et chats lui conviennent à merveille.

www.proherissons.ch

Un abri pour 
le hérisson

L’hiver est là, du moins au calendrier. Vous avez trou-vé un hérisson, constaté qu’il n’était pas en bonne santé. Vous avez consulté un vétérinaire qui l’a soigné, vous nourrissez votre protégé avec des croquettes pour chats ou chiens. Mais le hérisson n’est pas un animal domestique. Sa place est dans la nature, non sur votre balcon ou à la cave. Pour l’aider vraiment, ilsuffit de lui construire un abri. Une caisse en bois ou un cageot fera son bonheur. Placez-le au fond de votre jardin ou dans la forêt, loin des regards. Entassez à l’intérieur des feuilles mortes, humides, de préférence. Et vous y placez la boule piquante quand elle a atteint les 800 g nécessaires à son hibernation. A ce moment-là, vous avez agi en fonction des lois naturelles, vous avez sauvé ce grand ami de nos jardins. Encore bravo!

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Fotolia
Publication:
lundi 20.01.2014, 14:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?