Lorsqu’il transporte ses spécialités au volant de sa fourgonnette de 1971, Jeff fait sensation!

Le sablé en version salée

Découverte Connu et reconnu avec le café, le sablé gagne à le devenir quand vient l’apéritif. Pâtissier en Lavaux, Jean-François Martin a créé plusieurs sablés salés. Il nous donne la recette de ses petits carrés au Vacherin Mont-d’Or.

Envie de varier les plaisirs croustillants à l’apéro? Troquez les flûtes pour des sablés salés! Le pâtissier français Jean-François Martin, dit Jeff, installé en Lavaux depuis dix-neuf ans, en a développé plusieurs sortes. Au parmesan et au basilic, aux anchois et aux olives ou au Vacherin Mont-d’Or, ils remportent un joli succès dans sa boulangerie de Cully (VD).
Ses créations ont en outre reçu des distinctions lors des concours organisés par l’association romande des artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs (Swiss Bakery Trophy). Ni vantard, ni cachottier, lorsqu’on lui demande s’il accepte de partager l’une de ses recettes avec les lecteurs de Coopération, Jeff (39 ans) répond oui, sans hésiter: «Tout le monde peut le faire, même moi j’y arrive!»
L’idée de se lancer dans cette spécialité lui est venue en été 2010, à la veille des vacances, après avoir goûté des sablés au piment d’Espelette dont la saveur lui avait déplu. «Ça m’a travaillé et en rentrant, je me suis lancé. D’abord avec une sorte et, de fil en aiguille, avec cinq autres!»

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Une nouvelle idée par nuit

Dans son laboratoire de Grandvaux, il travaille avec son plus jeune frère, boulanger, ainsi qu’avec deux employés. Jeff œuvre six jours sur sept de 4 h à la mi- journée pour la pâtisserie, les sandwichs ainsi que les livraisons et chaque début de soirée afin de prendre les commandes d’hôtels-restaurants. Passionné – il sait depuis tout petit qu’il choisira ce métier – il dit «avoir une nouvelle idée par nuit».
Amoureux de sa région d’adoption, il y est arrivé grâce aux Compagnons du Devoir, association qui vise la réalisation de chacun «dans et par son métier», en France et dans d’autres pays. Après son apprentissage à Chartres, à une petite centaine de kilomètres de Paris, Jeff a travaillé à Bordeaux et à Rouen, avant de rejoindre l’armée de terre à Paris. Il est ensuite arrivé à Lausanne en vue d’une expérience professionnelle d’un an. La vie en a décidé autrement: il a rencontré sa future épouse, Francine, et il est resté en terres vaudoises! Ensemble, ils ont trois filles.
Jeff décompresse une fois par an, lors de ses vacances en famille. À 5 h du matin, il a l’impression d’avoir fait la grasse matinée: «Alors je prends ma moto et pars en balade. J’adore découvrir de nouveaux coins. Je fais 250 km et rentre à 9 h avec les croissants. C’est comme si je n’étais pas parti!»
En attendant une nouvelle échappée cet été, plusieurs manifestations s’annoncent: les commandes ne manqueront pas! Le 34e Cully Jazz Festival démarrera dans dix jours et battra son plein jusqu’au 16 avril. Le village se garnira de milliers de visiteurs et, comme chaque année, plusieurs fêtards termineront leur nuit par un passage dans le laboratoire de Grandvaux, histoire d’y prendre des croissants chauds…

Fromage, tomates séchées, échalotes: les sablés salés se déclinent à l’infini.

Fromage, tomates séchées, échalotes: les sablés salés se déclinent à l’infini.
Fromage, tomates séchées, échalotes: les sablés salés se déclinent à l’infini.
«

Je me suis lancé dans les sablés salés après en avoir goûté de mauvais»

Jean-François Martin, dit Jeff, pâtissier

Une pâtisserie au long cours

Lorsque l’on travaille farine et beurre du bout des doigts, on dit que l’on sable ce mélange, qui sert de base à la pâte sablée ou brisée.
Traditionnellement, les sablés sont des biscuits ronds, sucrés et friables, savourés dans de nombreux pays au goûter. Le Petit Sablé est la spécialité de la ville de Sablé-sur-Sarthe, en France (Pays de la Loire). Elle aurait vu le jour au XVIIe siècle déjà! La marquise de Sablé, Madeleine de Souvré, aurait permis à cette pâtisserie de gagner ses lettres de noblesse en la faisant connaître à la cour, dans des salons mondains. Le frère du Roi-Soleil «les trouva fort à sa convenance et d’honnête légèreté», rapporte la confrérie du Petit Sablé!

Les étapes de la recette

  • Commencer par réunir les ingrédients.
  • Mélanger beurre, sel, sucre, poivre, vacherin et gruyère.
  • Ajouter la farine et battre.
  • Verser le lait et l'œuf. Battre encore quelques secondes, pas plus.
  • Diviser la pâte en deux parties.
  • Étaler une moitié de pâte au rouleau à pâtisserie, entre deux feuilles de papier sulfurisé.
  • Découper au couteau des sablés de 2 cm sur 2 cm.
  • Cuire une vingtaine de minutes à 190°C.
  • Laisser refroidir et… déguster!
 

Recette de Jeff Martin pour une centaine de sablés (deux grandes plaques rectangulaires)

Ingrédients:

  • 200 g de beurre
  • 400 g de farine
  • 1 grosse pincée de sel
  • 1 petite pincée de sucre
  • poivre à volonté
  • 100 g de Vacherin Mont-d’Or
  • 1 cs de gruyère râpé
  • 1 œuf
  • 1,5 dl de lait

Préparation:
Mettre dans un bol à pâtisserie le beurre, le sel, le sucre, le poivre, le vacherin et le gruyère. Mélanger au batteur électrique. Ajouter la farine. Battre. Verser l’œuf et le lait. Battre quelques secondes, pas plus, afin d’éviter que la pâte ne devienne élastique. Pas grave si elle n’est pas tout à fait homogène. Elle le deviendra par la suite. Prendre la pâte en main, la travailler un peu et la diviser en deux parts égales. Poser une part entre deux feuilles de papier sulfurisé et l’étaler au rouleau à un demi-centimètre (s’aider de règles à pâtisserie). Former des petits carrés de 2 cm × 2 cm en quadrillant la pâte au couteau et les déposer sur une grande plaque rectangulaire dotée d’une feuille de papier sulfurisé. Cuire dans la partie inférieure du four une vingtaine de minutes à 190 °C. Procéder de la même manière avec l’autre moitié de pâte (ou la congeler pour un prochain apéritif).

Variante:
Étaler la pâte à 2 mm et y découper des rectangles. Ils serviront de base à de fines tartines apéritives, agrémentées par exemple de purée de tomates séchées. Attention: la cuisson est plus rapide!

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Darrin Vanselow
Publication:
lundi 28.03.2016, 14:25 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?