Les magasins se sont considérablement développés ces cent dernières années. 
En 1910, celui du 
Morgartenring, à Bâle, baignait dans une atmosphère familiale.

Les 100 bougies de la marque Coop

La marque Co-op a été inscrite en 1914 dans le registre suisse des marques. Ce qui a commencé par une «guerre du chocolat», a évolué pour devenir l’une des histoires de marque la plus couronnée de succès en Suisse.

Les labels se suivent mais ne se ressemblent pas. Naturaplan, Naturafarm, Qalité & Prix, Fine Food, Prix Garantie, Oecoplan, Pro Montagna etc. Coop gère aujourd’hui un vaste assortiment de produits de marques propres pour satisfaire presque tous les désirs et les besoins dans les domaines de l’alimentation, de la mode, du ménage et du jardin. Et ce depuis cent ans exactement. Ça fait tout juste un siècle que l’Union suisse des sociétés de consommation (USC) décidait de lancer une marque propre et de vendre des biens de consommation courante sous l’appellation «Co-op» et «Ringfrei» dans les magasins affiliés.

Le centre Coop de Münsingen (BE), en 1958, était le top de 
la modernité. Une grande partie de l’assortiment était vendue en libre-service.

Mais rien n’a été moins évident. Pour y parvenir, il a fallu la «guerre du chocolat».
Dans le cadre de cette rivalité, l’Alliance des chocolatiers, association des producteurs leaders de chocolat, a tenté d’imposer ses conditions au commerce et, partant, à l’Union suisse des sociétés de consommation. L’Alliance des chocolatiers a essayé d’obtenir que le commerce ne vende que des produits issus d’entreprises affiliées à elle. Bien entendu, les coopératives affiliées à l’USC ne l’ont pas entendu de cette oreille.

 Les supermarchés d’aujourd’hui ont de quoi satisfaire toutes les envies.

Lors d’une assemblée des délégués, le 8 février 1914, elles ont décidé «à une rare unanimité» de ne plus prendre dans leur assortiment que des articles de producteurs n’appartenant pas à l’Alliance! C’est dans ce but qu’elles ont lancé les marques Co-op et Ringfrei.
L’Union a passé volontairement à l’offensive et a informé ses clients:

«A des fins défensives, l’Union suisse des sociétés de consommation a conclu des accords de fourniture avec les quatre fabricants de chocolat n’appartenant pas au cercle. Parmi les produits de ces entreprises, nous avons sélectionné les meilleurs et proposons, dans nos propres emballages, sous la marque Co-op, des produits de qualité se substituant à ceux des entreprises du cercle. Ces marchandises (…) présentent la marque déposée de l’Union suisse des sociétés de consommation apposée sur le haut, ainsi qu’une chaîne brisée. Les emballages propres de l’USC portent également l’inscription Co-op imprimée en gras. Tous les autres produits proviennent du syndicat et sont par conséquent à éviter.»

Une publicité du temps de la «guerre du chocolat».

Le 9 mars de la même année, la marque Co-op est inscrite au registre suisse des marques. Pour la petite histoire, c’est le responsable du dépôt de Wülflingen (ndlr: un quartier de Winterthour), J. Greuter, qui a proposé le nom Co-op.
A l’époque, on attachait une grande importance à trouver un nom adapté aux quatre langues nationales.
Au terme de la «guerre du chocolat», la marque Ringfrei a disparu assez rapidement, et c’est celle de Co-op qui s’est imposée. Celle-ci s’est étoffée et adaptée à l’air du temps.

Le «corporate design» (ou charte graphique) a pris de l’importance après la Seconde Guerre mondiale, quand le libre-service a commencé à s’imposer dans les magasins.

Les emballages sont devenus plus visibles et colorés. On a introduit de nouvelles appellations, no-tamment pour les pâtes: celles aux œufs de Co-op ont été baptisées Gala et celles à la semoule de blé Napoli. Mais toujours en mentionnant clairement qu’il s’agissait d’un produit Co-op. Le reste est connu. Co-op est devenue Coop, une marque non seulement synonyme de l’un des groupes suisses les plus importants mais aussi appréciée des consommateurs suisses.
Aujourd’hui, sous sa marque propre Qualité & Prix, Coop propose plus de 5000 produits à sa clientèle ainsi qu’un vaste choix d’autres marques propres répondant à tous les besoins, comme par exemple Naturaplan, Pro Montagna ou Fine Food.

«Tenues» d’antan

Dix des onze produits dans leurs emballages rétro.

Pour fêter les 100 ans de la marque Co-op, Coop a fait revêtir leur tenue d’origine à onze produits. Résultat: de véritables petites merveilles conformes aux goûts esthétiques de l’époque. Entretien avec Judith Imhof.

Judith Imhof, responsable du design des emballages chez Coop.

Judith Imhof, responsable du design des emballages chez Coop.
Judith Imhof, responsable du design des emballages chez Coop.

Coopération.  Les emballages rétro vous plaisent-ils?
Judith Imhof.  Oui, beaucoup. Ils sont tous très différents.

Selon quels critères les produits ont-ils été sélectionnés pour être présentés dans leur emballage rétro?
Le choix s’est porté principalement sur des aliments de base, sur des produits de consommation courante.

Ces emballages correspondent-ils à 100% à ceux d’il y a un siècle?
En collaboration avec notre agence d’emballage et sur la base de très bons modèles issus de nos archives, nous avons tenté de recréer les emballages du design de l’époque aussi près que possible.

Quelles ont été les difficultés pour reproduire le design d’origine?
Les matériaux d’emballage: ils ne correspondent plus tout à fait aux exigences actuelles. Cela a été le plus grand défi.
De plus, sucre, farine et riz étaient vendus en vrac, c’est-à-dire pesés dans le magasin et emballés sur le comptoir. Les clients conservaient ces produits dans des bocaux.

Quels autres produits auriez-vous volontiers aussi redessinés?
Le thé et les bonbons.

Y aura-t-il encore d’autres produits rétro?
Non, l’assortiment ne comprendra que ces onze articles jubilaires. 

Concours 100 ans de la marque Co-op

La marque Coop a 100 ans. Une bonne raison pour participer à notre concours et tenter de gagner des prix d’une valeur globale de 8000 francs.

La marque Coop existe depuis cent ans. Ce qui a commencé avec quelques produits est aujourd’hui un assortiment de milliers d’articles, à même de satisfaire tous les désirs. N’est-ce pas une raison suffisante pour participer à notre concours anniversaire et tenter de gagner des prix d’une valeur globale de 8000 francs. C’est-à-dire:

1 × 1 carte cadeau Coop d’une valeur de 1000 fr.
10 × 1 carte cadeau Coop d’une valeur de 500 fr.
20 × 1 carte cadeau Coop d’une valeur de 100 fr.

Pour cela, il vous suffit de répondre aux trois questions ci-après. Vous trouverez les réponses dans l’histoire de la marque Co-op.

Le concours est maintenant terminé, les gagnants seront avertis sous peu! Merci à tous pour votre participation!

Conditions de participation
Informations sur la protection des données sur les pages Web de Coop

Commentaires (15)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Stefan Fehlmann

Rédacteur

.

Publication:
lundi 25.08.2014, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?