1 von 3




Les chips préférées des Suisses

Snacks Dans notre pays, ce sont surtout les chips Zweifel qui sont consommées. Mais d’où proviennent les patates qui servent à les fabriquer?

Presque 1,5 kilo: c’est la quantité de chips qu’avale en moyenne chaque Suisse par année. Un chiffre respectable si l’on considère qu’un sachet normal n’en contient que 175 g. La moitié de tous les snacks et chips consommés en Suisse provient de chez Zweifel. Ce qui n’a rien d’étonnant lorsque l’on sait que depuis trois générations les fines rondelles de pomme de terre frites et croquantes de Spreitenbach (AG) sont presque indissociables des barbecues, apéritifs, fêtes et autres soirées télé.

Légendaire: le tout premier paquet de Pomy-Chips des années 1950.

Un goût unique

La base de ce succès de longue date a notamment été un coup publicitaire réalisé par Zweifel à la fin des années 1950: à l’époque, dix bus VW ont sillonné le pays, distribuant gratuitement un peu partout des petits sachets-échantillons de ces délicieuses croustilles. But évident: faire connaître dans toute la Suisse les Pomy-Chips du fabricant alors encore établi à Höngg (ZH). L’idée s’est révélée géniale car cette opération de marketing – chose encore peu répandue – a eu un impact considérable. Depuis ce moment-là, le nom «Zweifel» reste gravé dans la mémoire collective des Suisses. Presque comme celui de Guillaume Tell.
Mais la publicité n’a pas été le seul facteur de cette marche triomphale des chips Zweifel. Leur goût unique y est aussi pour beaucoup. Les classiques chips au paprika, par exemple, avec leur mélange de condiments doux-épicé, éveillent chez beaucoup d’entre nous des souvenirs d’enfance: le petit casse-croûte en course d’école, les fêtes d’anniversaires ou encore le premier baiser timide lors d’une soirée entre copains. D’une certaine façon, les chips Zweifel sont devenues des morceaux de patrie.

La caravane Service-Fraîcheur sillonne la Suisse.

Un secret jalousement gardé

Zweifel est et reste intimement lié à la Suisse: selon la quantité récoltée, les pommes de terre utilisées proviennent jusqu’à 100% de cultures indigènes. Quelque 400 paysans livrent leurs tubercules à l’entreprise argovienne. La ferme d’où proviennent les chips contenues dans le sachet est en outre mentionnée sur l’emballage. Peu d’autres articles déclarent aussi clairement l’origine du produit. Et l’huile de tournesol dans laquelle les chips sont frites avec ménagement provient, elle aussi, majoritairement de producteurs suisses. De plus, ce sont autant que possible des matières premières suisses, sans additifs artificiels, qui sont utilisées pour le mélange d’épices – dont la recette est aujourd’hui encore un secret jalousement gardé par l’entreprise familiale.
Zweifel revendique non seulement des ingrédients locaux mais aussi la Suisse comme le lieu de fabrication. Rien qu’au cours de ces dernières années, l’entreprise a investi plus de 40 millions de francs dans la production – chose rare en cette période de crise.

Excellence: les experts ès chips sont à l’œuvre depuis 2006 environ.

Les jalons 

1950 premières chips produites à Katzenrüti (ZH).
1958 construction de la première fabrique à Zurich-Höngg et lancement de la marque Pomy-Chips.
1959 lancement du Service-Fraîcheur: lors des livraisons, les chauffeurs contrôlent la marchandise et reprennent gratuitement les produits périmés.
1964 lancement des premières chips au paprika.
1970 la production se fait à Spreitenbach (AG).
2013 lancement des chips bio Naturaplan produites spécialement pour Coop par Zweifel.
2015 Zweifel développe sans cesse de nouvelles variétés de chips, par exemple les chips du terroir «Chili suisse & sel des Alpes» et «Blue».

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Markus Kohler
Photo:
Heiner H. Schmitt, DR
Publication:
lundi 18.07.2016, 13:20 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?