1 von 23


De traditionnelles, comme ici, les crèches se sont désormais adaptées aux goûts d’aujourd’hui.

Champéry

Champéry

Champéry

Soleure

Soleure

Sion

Sion

Sion

Estavayer-le-Lac (FR)

Estavayer-le-Lac (FR)

Zürich

Zürich

La crèche à Dam's. Posieux (FR)

La crèche à Dam's. Posieux (FR)

La crèche à Dam's. Posieux (FR)

La crèche à Dam's. Posieux (FR)

Soral (GE)

Soral (GE)

Soral (GE)

Soral (GE)

Temple des Eplatures, Chaux-de-Fonds (NE)

Temple des Eplatures, Chaux-de-Fonds (NE)

Les crèches dévoilent leur diversité

Avent C’est la période de l’année où elles rivalisent de magie, de beauté et de grandeur pour se distinguer. Les crèches fleurissent aux quatre coins des villes et des campagnes et chez les privés. Florilège.

La période de l’Avent coïncide avec l’avènement de crèches un peu partout en Suisse. Pour sortir du lot et attirer les curieux, elles rivalisent de singularité. Les visiteurs apprécient généralement de les découvrir en famille. Dans une atmosphère bon enfant (c’est le cas de le dire!) teintée de sérénité. Nous vous proposons une sélection non exhaustive.

Les crèches permettent de laisser libre cours à son inspiration de création.

La Chaux-de-Fonds (NE)

Des passionnés ont conçu une gigantesque crèche de 170 m2 au temple des Éplatures (sans doute la plus grande de Suisse romande). Sa construction aura duré une année! Jusqu’au 18 janvier.

Estavayer-le-Lac (FR)

Cet itinéraire des crèches en compte une soixantaine. Originales, classiques et artistiques, elles permettent de découvrir la ville à pied. Les fenêtres et les vitrines illuminées accueillent les personnages représentant la nativité. Jusqu’au 4 janvier.

Soral (GE)

Les membres de l’association artistique Soral Ose l’Art font renaître le chemin des crèches. Un parcours lumineux qui emmènera les visiteurs dans les caves et commerces du village. Elles seront agrémentées de conteurs, de musiciens, d’un mime et de petits spectacles. Les 19, 20, 21 et 27 décembre et le 3 janvier.

Crèches vivantes

Champéry (VS) accueille une crèche vivante sur le parvis de son église. Petits et grands sont ravis de pouvoir rencontrer Marie, Joseph, les Rois mages, des bergers et des animaux. En chair et en os. Mardi 23 et mercredi 24 décembre.
Outre une crèche vivante également, la ville de Sion propose un chemin des crèches, dont la première constitue le point de départ du marché de Noël. Jusqu’au 23 décembre.

Crèche à l’école

Passionné de santons de Provence, Damien Chatton, un particulier, a commencé par réaliser une crèche dans son salon, devenu trop petit. Celle-ci occupe désormais et depuis l’an passé une partie du hall d’entrée de l’école primaire de Posieux (FR) sur 20 m2. Plus de 200 santons animent cette crèche originale agrémentée d’après-midi contes. La crèche à Dam’s, jusqu’à mi-janvier.

Outre-Sarine

Dans la ville de Soleure aux racines francophones, l’église jésuite accueille une magnifique crèche où chaque personnage arbore une tête de cire aux traits différenciés de ses congénères, avec de vrais cheveux et des yeux en verre savamment travaillés. Les corps en bois possèdent en outre des articulations mobiles.

Crèches

L’art et la manière

Pour la troisième fois, le Musée national de Zurich (à deux pas de la gare centrale de la ville) présente une exposition sur les crèches. Sous le titre «Noël et crèches», 23 crèches réalisées de manière artistique sont mises en exergue. L’expo se focalise ainsi sur l’artisanat traditionnel helvétique, que le grand public a très rarement l’occasion de voir. Jusqu’au 4 janvier 2015.

«Besoin de traditions»

Multiplication des crèches

L’analyse de Laure-Christine Grandjean, du service de communi-cation du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

Pourquoi cette recrudescence de crèches?
Il n’est pas étonnant que les gens ressentent le besoin de traditions, et ce n’est pas qu’à travers les crèches qu’on remarque ce besoin.

L’Église voit-elle cela d’un bon œil?
Bien sûr. La crèche est dans tous les cas un bon moyen de faire entrer l’Évangile chez soi. Évangile en 3D, pour l’occasion. Elle est même un symbole de l’incarnation, où l’on donne «chair» tant à Jésus qu’aux personnages qui ont entouré sa naissance, qui sont venus le saluer.

Une rencontre universelle?
Oui. Il est intéressant de constater la diversité des figurines – santons et autres – que réunit cette naissance. Pour nous rappeler que tout le monde est amené à cette rencontre.

Encouragez-vous ce phénomène?
Toutes les paroisses sont invitées à faire leur crèche. Et qu’on en aime ou non l’esthétique, ces crèches ont l’avantage d’assembler autour d’elles les curieux, les visiteurs, issus de toutes générations, et de créer des échanges sympathiques. L’an passé, une crèche géante a attiré les foules à l’église de Siviriez (FR) – elle est cet hiver à La Chaux-de-Fonds. Tandis que l’évêché de Sion innove avec une crèche en… Playmobil.

www.nationalmuseum.ch/f

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Didier Walzer

Rédacteur

Photo:
Prismaonline, SP
Publication:
lundi 15.12.2014, 14:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?