Tel père, tel fils: une tradition dans la famille royale anglaise.

Les enfants et la mode

Style L’impact des vêtements se répercute aussi chez les tout-petits. Les enfants doivent-ils suivre les tendances de la mode? Si oui, dans quelle mesure? L’avis de deux spécialistes.

L’habit fait le moine, quoi qu’on en dise… et nous colle une étiquette dans la société. Inconsciemment, on juge son interlocuteur à son style vestimentaire. «Tout ce qui concerne le corps est scruté», estime Carmen Wegmann, psychologue spécialisée dans les traitements pour enfants et adolescents. Ce système de hiérarchisation concerne désormais aussi les bambins. «Il est important de les sensibiliser à l’image qu’on dégage à travers ce qu’on porte.» Et dans ce domaine également, les parents doivent montrer l’exemple. Leurs rejetons observent leurs tenues et la fréquence à laquelle ils en changent. Plus tard, ils s’en inspireront. Les médias influencent aussi, et toujours plus tôt, ce que les enfants souhaitent porter pour être cool.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

L’habit permet de se différencier

Du haut de ses 2 ans, North West, la fille des vedettes Kim Kardashian et Kanye West, passe déjà pour une fashionista. Du même âge, le prince George d’Angleterre a été photographié avec les vêtements que portait son père William autrefois… quand les deux royaux descendants ne sortent pas rigoureusement vêtus de la même manière. Le look assorti est du reste très répandu au Royaume-Uni et se retrouve dans les familles normales.

La star de la télé-réalité Kim Kardashian habille sa fille comme une adulte.

«Souvent, les enfants veulent être habillés comme Papa et Maman», explique la psychologue, qui précise que cette mode a ses limites: «Ne faites pas de votre enfant un mini-moi!» À l’inverse, la spécialiste désapprouve les mères qui s’habillent comme leurs filles. «Il faut laisser aux jeunes la possibilité de se différencier de leurs parents.» En effet, dans le processus de transformation qui fera d’eux des adultes, les vêtements jouent un rôle important. «Ils sont en permanence confrontés à la question du Qui suis-je?, et les habits sont l’une des réponses affichées, analyse Alexander Grob, professeur de psychologie du développement à l’Université de Bâle. On observe leurs allers-retours entre la volonté d’être comme les autres, et celle de se distinguer en tant qu’individu.»

Dépense moyenne par mois et par ménage en Suisse avec des enfants entre 0 et 13 ans. (Source: Office fédéral de la statistique 2011)

En tutu à l’école enfantine

À quel point peut-on laisser son enfant découvrir son individualité et se vêtir seul? Il n’y a pas de réponse universelle à cette question. Certains ont une idée précise assez tôt de ce qu’ils veulent porter. D’autres laissent leurs parents gérer leur garde-robe très tard. Lorsque sa fillette veut aller en tutu rose à l’école enfantine, faut-il poser des limites pour la protéger? En tant que parents, imaginez la réaction des autres bambins… «Je ne l’interdirais pas absolument, confie Carmen Wegmann. J’essaierais de discuter et de réfléchir avec elle aux conséquences possibles.» À la fin, c’est à l’enfant de décider. Ou elle souffre des réactions des autres et ne portera le tutu qu’aux cours de danse, ou elle prendra plaisir à se distinguer. «Les fautes de goût appartiennent à l’apprentissage de l’habillement.»

L’uniforme à l’école? Les tentatives d’introduire cette mesure en Suisse ont toutes échoué.

Apprendre à gérer son argent

La mode a un prix. Il faut thématiser cet aspect, conseille la psy. Pour que les enfants se rendent compte de la valeur de l’argent, l’organisation faîtière des bureaux de conseil en budget, Budget-conseil Suisse, recommande dès l’école secondaire d’établir un budget mensuel pour les vêtements et les chaussures. «C’est bien. Les jeunes peuvent ainsi décider de garder leur argent pour des articles chers ou acheter davantage de produits bon marché.»

«La demande en vêtements à la mode est gigantesque»

Standards de la mode. Les vêtements pour enfants doivent répondre à des critères différents de ceux pour adultes, tout en s’alignant sur les tendances actuelles.

Dina Minichiell, acheteuse de collections pour enfant chez Coop

Dina Minichiell, acheteuse de collections pour enfant chez Coop
Dina Minichiell, acheteuse de collections pour enfant chez Coop

Qu’est-ce qui a changé au rayon de la mode enfants?
Les vêtements s’inspirent davantage des collections pour adultes. Les looks assortis sont à la mode. Autrefois, on enfilait simplement les habits des grands frères. Aujourd’hui, la sensibilité à la mode commence beaucoup plus tôt et les bambins veulent choisir eux-mêmes ce qu’ils porteront.

À quel point doivent-ils être à la mode?
La demande en vêtements tendance est gigantesque, mais il faut veiller à ce que la coupe convienne à un enfant.

En quoi la mode pour garçon se distingue-t-elle de celle pour fillette?
Aujourd’hui, il y a moins de vêtements unisexes. Les petites filles veulent être des princesses ou des ballerines, les garçons préfèrent les pirates, les monstres et les super-héros. Bien sûr qu’on ne peut pas généraliser, mais cette constatation provient de nos chiffres de vente.

Quels critères doivent remplir les vêtements pour enfants?
Ils doivent répondre aux standards de sécurité, chez les 6-12 ans (pas de cordon sur le col, la taille et aux chevilles), être confortables, pratiques et robustes, pour résister aux jeux intensifs.

Faut-il faire attention à quelque chose en choisissant les couleurs?
Les couleurs à la mode sont les mêmes que pour les adultes, en plus intenses pour les enfants.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Noëmi Kern
Photo:
Alamy, Getty Images, SP
Publication:
lundi 28.09.2015, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?