Les clients de Coop reçoivent un paquet de cinq autocollants par tranche d’achat de 20 francs.

Les héros Disney à collectionner

Tous les quatre ans, avant la Coupe du monde de football,les vignettes Panini déchaînent les passions en Suisse. Aujourd’hui, vous pouvez vous procurer chez Coop des images Panini pour constituer un album dédié aux personnages Disney.

Concours

A gagner: 10 x 20 pochettes «Le monde magiques de Disney» sur www.cooperation-online.ch/concours

Reportage chez Panini en Italie

Il brandit les feuilles grand format sur lesquelles sont représentés Mickey, Nemo et les autres personnages Disney comme un trophée. Sourire aux lèvres, le chef de vente de Panini, Giacomo Giorgi nous fait la présentation du nouveau produit commercialisé par la maison d’édition italienne et fabriqué tout spécialement pour Coop Suisse.
Les images à collectionner et l’album sont disponibles dès cette semaine chez Coop. La production à Modène, en Italie du Nord, tourne à plein régime depuis des semaines afin d’éviter toute pénurie aux caisses.

Giacomo Giorgi, chef de vente chez Panini, avec les vignettes Disney produites pour Coop.

Une feuille comporte 144 images. Sur trois de ces feuilles apparaissent tous les sujets de l’album à quatre reprises. Il y a des feuilles spéciales pour les autocollants scintillants et les tatouages que les enfants peuvent appliquer sur le bras ou la main avec un peu d’eau. «Nous avons ainsi la certitude de mettre toutes les images en nombre identique sur le marché», explique Giusy Panari, responsable marketing et licences chez Panini.
Le même nombre de chaque image? Ce point intéresse tout collectionneur Panini qui se respecte… En effet, le bruit court depuis belle lurette selon lequel Panini imprimerait certains sujets en nombre restreint, afin de retarder le moment où l’album est complet. «Faux, rétorque Giusy Panari. Ce n’est pas du tout notre manière de faire, pour la simple et bonne raison que notre public cible est constitué d’enfants. Il est contraire à notre philosophie de les tromper. Nous voulons les garder comme clients. Nous devons donc leur laisser le plaisir de terminer leur album.»
Mais la responsable marketing ne cache pas que dans les collections vouées au football, tous les joueurs ne sont pas disponibles exactement dans une même quantité. «Aujourd’hui, les albums dédiés à la Coupe du monde comptent 600 images. Celles-ci sont réparties sur les feuilles de sorte à ce que les différents joueurs soient imprimés en nombre identique, dans la mesure du possible.»

A la mise en pages chez Panini, en Italie: Roberta Gandolfi (à g.) et Federica Guerardini.

Selon les explications de Giusy Panari, certaines images peuvent, pour des raisons liées à la production, être disponibles en plus grande quantité que d’autres. Si, malgré tout, certains joueurs très populaires se font rares sur le marché, la faute en incombe aux collectionneurs eux-mêmes: «Certains joueurs sont tant appréciés que les collectionneurs préfèrent les conserver plutôt que les échanger. Dès lors, ils deviennent une denrée rare.»

Fabio Busani supervise la découpe. La machine tranche 500 feuilles à la fois.

Revenons-en à Disney, plus particulièrement aux piles de grosses feuilles qui se dressent dans l’entreprise italienne. Les employés partagent les grandes feuilles en plus petites, qu’ils mettent ensuite dans une machine qui les mélange. Dans l’atelier règne un bruit assourdissant. Les transmissions par chaîne cliquettent, entraînant les tapis roulants. Rares sont les machines qui ne sifflent pas. De petites pompes à vide prélèvent des feuilles ou des images dans les piles pour en constituer de nouvelles.
En bout de chaîne, les images sont emballées automatiquement. Comme les employés alimentent manuellement en images la machine d’emballage, la composition des sachets est le fruit du hasard. «Nous avons ainsi la garantie qu’aucun paquet ne contient deux fois la même image», révèle Giusy Panari. La machine s’occupe du reste. Elle vérifie que chaque paquet contient bien cinq images et chaque boîte 200 sachets. «Nous utilisons une colle à base d’eau pour fermer les sachets», souligne le chef de vente . Ils sont totalement inoffensifs au cas où un enfant aurait l’idée d’en ingérer un.

Contrôle de qualité: il faut le bon nombre d’images par sachet et par boîte!

En Suisse, Panini est connue en tant que maison d’édition des albums à collectionner consacrés à l’Euro et à la Coupe du monde de football. Pourtant, la gamme de collections va bien au-delà. Panini commercialise des collections dédiées à d’autres sports ainsi qu’à des dessins animés, des films, voire des célébrités. L’offre va du FC Bayern de Munich à Batman et aux mangas, en passant par Lady Di.
Panini est la deuxième plus grande maison d’édition de magazines pour jeunes en Europe, une activité qui pèse près de 30% dans son chiffre d’affaires.
Au total, l’entreprise fabrique chaque année un millier de produits (en comptant les différentes langues) et publie plusieurs magazines Disney, dont Mickey, Topolino en italien, depuis cette année. Panini exporte ses produits dans plus d’une centaine de pays. L’activité principale reste le ballon rond. L’entreprise enregistre encore et toujours son plus gros chiffre d’affaires en Italie avec les collections dédiées au calcio. Les grands tournois internationaux constituent sa deuxième source de revenus.

A noter que Panini tient ses propres statistiques sportives. Cela n’a rien d’anecdotique: «Nous suivons de près tous les championnats nationaux de football», concède Giusy Panari. L’entreprise n’a pas le choix: certains pays divulguent leur sélection nationale si tard que Panini ne serait tout simplement plus en mesure de produire à temps les vignettes à collectionner. «Dans ce cas, nous faisons nos propres sélections.»

Panini s’est forgé une solide réputation dans ce domaine. A tel point qu’on peut parfois lire dans la rubrique sportive d’un journal: «Selon Panini, ce joueur devrait faire partie de la sélection.»

Disney: la passion pour le dessin animé

Les spectateurs découvrent Mickey en 1928 dans «Steamboat Willie».

Les frères Walt et Roy Disney ont fondé le groupe de presse Disney en 1923, sous le nom de Disney Brothers Cartoon Studio. En 1928, Mickey Mouse a vu le jour dans «Steamboat Willie», suivi de Dingo et Donald Duck. «Blanche Neige et les sept nains», premier long métrage d’animation, a été produit de 1935 à 1937. Dans les années 1940, l’entreprise a subi une crise financière. «Cendrillon» l’a sauvée de la faillite en 1950. La société Buena Vista Distribution Company, Inc. a été fondée en 1954 dans le but de commercialiser des films. Walt Disney est mort en 1966.

Walt Disney (1901-1966), ici en 1933, a fondé le groupe Disney en 1923.

Depuis 1986, l’entreprise s’appelle The Walt Disney Company. Les studios Pixar, Marvel Enterprises, mais aussi la société de production Lucasfilm de George Lucas lui appartiennent aujourd’hui. Les trois plus grands succès de Disney depuis 1967 aux Etats-Unis:
1. «Le Roi Lion» a rapporté 533,5 millions de dollars.
2. «Le Livre de la Jungle» a rapporté 429,8 millions de dollars.
3. «Aladdin» a rapporté 360,3 millions de dollars.

Panini: le succès fou des vignettes

Dans les archives de Panini, Elisa Borsari trouve presque tout! Ici, le footballeur Andersson en 1990.

Le premier album Panini est paru en Italie en 1961. Il proposait aux fans de foot des images de leurs héros, dans le but de fidéliser les clients de l’imprimerie Panini. Les vignettes étaient uniquement vendues dans les kiosques. Le succès rencontré à Modène, en Italie du Nord, a vite pris de l’ampleur. Les premiers albums Panini «non footballistiques» sont arrivés en 1964. Ils étaient consacrés aux avions et aux drapeaux du monde. Panini a acquis une renommée internationale en préambule à la Coupe du monde de football de 1970, avec son premier album réunissant plusieurs nations. En 1974, Panini a ancré son succès en vue de la Coupe du monde en Allemagne. «On a sorti le tout premier album commercialisé dans le monde entier», indique Fabrizio Melegari, directeur éditorial. Malgré son petit nombre d’habitants, la Suisse est une très bonne cliente de Panini. «C’est probablement le seul pays où chaque enfant d’une même fratrie possède son propre album», explique la responsable marketing Giusy Panari. Dans son usine de production à Modène, Panini emploie environ 80 collaborateurs – jusqu’à 140 avant les grandes compétitions de football. Le groupe Panini compte près de 900 employés. L’entreprise Panini a été fondée en 1945 par les frères Panini, sous la forme d’un kiosque à journaux. Plusieurs propriétaires se sont succédé depuis 1988. Aujourd’hui, l’entreprise appartient à un groupe d’investisseurs italien.

La marche à suivre pour collectionner des images Panini chez Coop

Des sujets Disney dans un album à collectionner.

Le monde de Disney séduit petits et grands. Avec vos enfants, collectionnez ses héros: Mickey et Minnie, Bob et Sully de Monstres Academy, Nemo, Flash McQueen de Cars…
Du 14 octobre au 30 novembre chez Coop, un paquet de cinq autocollants vous sera remis par tranche d’achat de 20 francs. Les supermarchés Coop, les Coop City, Coop brico + loisirs, Interdiscount, The Body Shop, Toptip et Lumimart, les restaurants Coop, les pharmacies Coop Vitality, les bijouteries Christ, les parfumeries Import ainsi que coop@home participent à l’opération (10 paquets maximum remis gratuitement par achat).
Collez les autocollants dans l’album et complétez ainsi les jolis sujets. Chaque mercredi du 23 octobre au 4 décembre, dans la limite des stocks disponibles, un cadeau sera offert dans les hypermarchés Coop et chez Coop City pour tout achat supérieur à 50 francs.
Le grand album a été conçu en collaboration avec l’entreprise Panini et sera vendu pour 2 fr. 50 dans tous les points de vente. Il comporte des histoires passionnantes consacrées aux héros Disney et 156 emplacements pour les images à collectionner. On peut acheter des paquets d’autocollants pour 50 centimes l’unité dans tous les supermarchés Coop dotés d’un kiosque Coop ainsi que dans les Coop City. Envie d’échanger pour essayer de terminer son album? Des bourses d’échanges seront organisées le samedi 9 novembre dans le restaurant de plusieurs filiales.

En Suisse romande:

Coop City Au Centre, Lausanne, 10 h à 18 h.
Coop City Fusterie, Genève, 10 h à 18 h.
Coop City Fribourg, 10 h à 16 h.
Coop City Sion, 10 h à 17 h.

Commentaires (568)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Thomas Compagno

Rédacteur

_

Photo:
Christoph Kaminski
Publication:
lundi 14.10.2013, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?