Les justiciers du Far West

Le comédien Armie Hammer (26 ans) donne la réplique à Johnny Depp dans «Lone Ranger». Ou quand un cowboy et un Indien font équipe pour la bonne cause pendant la conquête de l’Ouest.

Bande-annonce

Reportage

Coopération. Craigniez-vous de jouer face à Johnny Depp? Il est doué pour voler la vedette à ses partenaires à l’écran…
Armie Hammer. Cela ne fait aucun doute mais ça ne me pose pas de problème. Je sais rester à ma place dans la hiérarchie hollywoodienne! Il a bossé sur ce film depuis 2006 et si nous sommes tous là, c’est grâce à lui. Si Johnny Depp décide d’éliminer toutes mes répliques au beau milieu d’une scène, il en a le droit. Malgré ça, j’ai quand même eu la chance de travailler avec lui et Jerry Bruckheimer et d’incarner le fameux Lone Ranger.

Le film n’est pas un western traditionnel, notamment dans sa façon de présenter les Indiens.
Ils sont dépeints de manière plus favorable. On y parle beaucoup moins des Amérindiens comme de ces sales Peaux-Rouges. Le film met en lumière le massacre de la population indigène par pure avidité, au nom de la révolution industrielle. Lorsqu’on est témoin de ce massacre à l’écran, on ne se réjouit pas. On sympathise avec les autochtones qui luttent contre un groupe de Blancs qui s’approprie le territoire. Un territoire que les Indiens considéraient appartenir à tout le monde.  

Cela dit, on a critiqué l’idée du film avant même le début du tournage…
Beaucoup de gens, des Blancs, n’appréciaient pas que Johnny incarne un Indien. Mais tous les Amérindiens que nous avons rencontrés et ceux qui ont participé au film étaient excités, surtout quand ils ont vu avec quelle révérence nous traitons leur culture. Nous avons beaucoup tourné dans des réserves indiennes et chaque fois nos hôtes organisaient une cérémonie pour demander à leurs ancêtres la permission de tourner sur les lieux. Ils nous offraient des cadeaux et nous bénissaient, faisaient des incantations et fumaient le calumet. C’était magnifique.

Le héros que vous incarnez refuse de porter une arme et de tuer pendant une bonne partie du film. Pensez-vous que Lone Ranger a quelque chose à dire sur le débat enflammé sur le contrôle des armes aux Etats-Unis?
Ce que je peux vous dire c’est que cela fait partie de la mythologie du personnage. Même quand il accepte finalement de porter une arme, il fait tout son possible pour éviter d’ôter la vie à quelqu’un. C’est pour ça qu’il utilise des balles en argent, pour ne jamais oublier à quel point la vie d’un homme est précieuse. Au départ, il pense qu’il peut faire régner la justice en s’appuyant uniquement sur la loi. Mais il se rend vite compte qu’il doit parfois utiliser une arme.

Johnny Depp

Il fait son show

Adaptation. Apparus dans les années 1930 dans un feuilleton radiophonique américain, puis dans les années 1950 dans une série télé et deux films, le justicier masqué Lone Ranger et son acolyte, l’Indien Tonto, sont des héros de la culture pop américaine. Le nouveau film est réaliséet produit par l’équipe de «Pirates des Caraïbes».

Histoire. Tonto (Johnny Depp) raconte à un petit garçon ses légendaires aventures avec Lone Ranger (Armie Hammer). Alors que la construction d’une ligne de chemin de fer révolutionna le Far West et créa des tensions avec les Indiens, les deux hommes firent équipe pour affronter un gang violent de hors-la-loi et la corruption ambiante.

Budget. 250 millions de dollars. Une ville d’époque, deux locomotives à vapeur et huit kilomètres de rails ont été construits pour le film; 300 personnes ont été employées sur le tournage. 

Verdict. *** (3/5) Johnny Depp fait son show dans la peau de l’excentrique Tonto. A cheval entre western et comédie, un film d’aventure à grand spectacle tout à fait plaisant qui tire tout de même un peu en longueur (2 h 30).   

«Lone Ranger», en salle le 7 août.

fr.disney.ch/lone-ranger

Amber et Johnny

Un couple glamour

De passage à Londres pour la promo de «Lone Ranger», Johnny Depp était accompagné de sa nouvelle flamme, Amber Heard. Séparé de Vanessa Paradis depuis un an, l’acteur n’a pas emmené son nouvel amour sur le tapis rouge lors de la première du film, soucieux sans doute de ne pas officialiser trop tôt leur union et de ménager son ex. Johnny (50 ans) et Amber (27 ans) se sont rencontrés sur le tournage de «Rhum Express», en 2010. Un couple glamour qui fait couler beaucoup d’encre, notamment parce que la comédienne texane est ouvertement bisexuelle. Si Johnny a peut-être été piqué par le démon de midi, il reste avant tout un père de famille. «Le plus important dans ma vie? Mes enfants, Lily Rose, 14 ans et Jack, 11 ans. Je n’ai rien réussi de mieux dans ma vie.»

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Miguel Cid

Rédacteur

Photo:
SP
videos:
www.youtube.com
Publication:
lundi 05.08.2013, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?