Quand Roger Federer pleure (ici en 2009 à Melbourne après sa défaite en finale contre Nadal), on s’attache à lui.

Les larmes et ce qu’elles disent

Comment gérons-nous nos pleurs et ceux d’autrui?
Didier Grandjean, spécialiste en sciences affectives, nous guide dans l’univers intime des larmes.

Les émotions fascinent le professeur Didier Grandjean, de l’Université de Genève.

Les émotions fascinent le professeur Didier Grandjean, de l’Université de Genève.
Les émotions fascinent le professeur Didier Grandjean, de l’Université de Genève.

Au cinéma comme dans la vie, les larmes mettent nos émotions en ébullition. Dans le film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, la concierge d’Amélie s’appelle Madeleine Wallace. Inconsolable, elle ne vit que dans le souvenir de son mari infidèle décédé. Entre l’expression «pleurer comme une madeleine» et les célèbres fontaines Wallace parisiennes, cette femme attachante lance: «C’est vous dire si j’étais prédestinée aux larmes.»
Madeleine est l’exemple typique de quelqu’un qui, à travers ses larmes, crie au secours. «Parmi les hypothèses sur la genèse des pleurs, il y a cette idée qu’ils ont une fonction d’appel à l’aide», confirme Didier Grandjean, professeur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève.
Ce spécialiste en sciences affectives évoque une expérience: on a placé de manière artificielle des larmes sur des visages photographiés qu’on a  montrés à différentes personnes. Résultat: «Toutes manifestent l’envie d’aider. Les larmes sont une manière pour l’être humain de créer du lien, par un mécanisme d’empathie.»

Bâle, juin 2008, l’Eurofoot. Alex Frei se blesse lors du premier match de la Nati, contre la République tchèque.

Voir quelqu’un pleurer aurait pour effet de simuler dans nos cerveaux l’état émotionnel qui nous conduirait nous-mêmes à pleurer. Les scientifiques parlent de neurones miroirs. Ils font partie de la théorie appelée embodiment. «Percevoir des larmes sur autrui nous renvoie à ce que nous ressentons lorsque nous pleurons et augmente ainsi notre empathie. Nous nous représentons mieux l’état mental de l’autre et sommes donc plus adaptés dans l’interaction sociale», précise Didier Grandjean.

Tokyo, juin 2011. Lady Gaga craque en conférence de presse en pensant aux victimes du tsunami de mars.

La gêne qui nous saisit lorsque nous nous retrouvons face à quelqu’un qui pleure s’expliquerait également par les neurones miroirs: «Voir une personne pleurer, c’est entrer dans son intimité car les larmes sont souvent associées à des événements très importants pour elle. Dans ces situations, on se confronte aussi à sa propre intimité.»
Le professeur Grandjean qualifie les larmes de «hautement émotionnelles». Pourquoi certaines personnes pleurent-elles plus que d’autres? «L’émotion, c’est une modification de notre rythme cardiaque, de notre respiration, de notre musculature. Quelqu’un qui se représente mieux son état corporel sera peut-être quelqu’un de plus sensible. On parle de compétence émotionnelle: parvenir à se représenter l’état mental et émotionnel de l’autre, tout comme son propre état face à lui. Ces mécanismes sont fascinants.»

«

La vue des larmes féminines fait baisser la testostérone»

Un homme, en évoquant son amie en train de pleurer devant une série télévisée, fait la moue. Rien d’étonnant à cela. Les larmes des femmes ont pour effet de faire baisser le taux de testostérone! «Une étude olfactive a montré que les larmes féminines diminuent la tendance masculine à être dans une activité sexuelle. Ce serait physiologique», dit Didier Grandjean.

Los Angeles, mars 2002. Halle Berry reçoit l’Oscar de la meilleure actrice pour «A l’ombre de la haine».

Les larmes des sportifs sont perçues de manière totalement différente.  Très touchantes, elles sont même parfois contagieuses! «Elles génèrent des aspects d’empathie très forts. On se sent en résonance avec Federer lorsqu’il pleure. C’est comme si on avait un lien avec lui alors qu’on ne l’a jamais rencontré. Il nous fait partager quelque chose qui est de l’ordre de l’émotion et qui nous touche directement.»
Qu’en est-il des «larmes de crocodile»? Didier Grandjean: «Un ensemble de messages donnent un sentiment d’authenticité aux larmes. On peut bien sûr imaginer quelqu’un de manipulateur capable de générer des larmes de manière stratégique. Une étude sur ce sujet a été menée dans les tribunaux. Bien sûr, les juristes n’aiment pas du tout qu’on en parle», sourit le spécialiste. Le développement des sciences affectives est en marche, gare au décryptage de nos émotions!

Charlotte, Caroline du Nord, novembre 2008. Barack Obama annonce le décès de sa grand-mère à ses partisans.

Question de la semaine: et vous, qu’est-ce qui vous fait pleurer?

Exposition

La mécanique lacrymale

Le premier contact entre les êtres humains passe par les yeux. Spécialisée dans la chirurgie oculaire, le Dr Hana Abou Zeid, de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne*, souligne la noblesse de l’œil, «qui représente une ouverture sur le reste du corps car des maladies systémiques se manifestent par des pathologies de cet organe». Les larmes sont produites par les glandes lacrymales et, que l’on soit voyant ou non voyant, leurs fonctions sont les mêmes: «Lubrifier l’œil, surtout la cornée, la nourrir et la protéger mécaniquement. Elles contiennent des facteurs immunologiques et protecteurs contre les infections minimes.»

* L’hôpital accueille l’exposition «Interprétations: de la couleur au relief», jusqu’au 26 septembre, avenue de France 15 à Lausanne. L’artiste plasticienne Quitterie Ithurbide a mis en volume des peintures célèbres afin de les faire découvrir par le toucher.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Keystone, SP
Publication:
lundi 26.08.2013, 12:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?