Les légendes du sport

Anne Laubscher, cavalière, saut et course

Anne Laubscher : "Avec des passions, on vieillit mieux". Elle est vive, dynamique et son caractère est fort. "Jeune, j'étais déjà comme ça", dit Anne Laubscher, qui soigne un dos bloqué, qui, le week-end d'avant, à Avenches où elle retrouve ses chevaux, avait drivé "Attaline" lors d'un trio attelé (championnat des Indigènes). Pour l'image, elle pose avec, devant un box, à l'Institut Équestre National Avenches (IENA). "Ma passion pour le cheval passe avant tout. Avec des passions on vieillit mieux."


Lire la suite

Caroline Chaverot, championne du monde de Trail 2016

"Un Trail long de 25 heures, c'est l'équivalant de deux semaines de vacances". La voix est douce, posée, les mots sont réfléchis, mais le timbre est soucieux. C'est que Caroline Chaverot, vainqueure il y a une année de l'Ultra Trail du Mont-Blanc, la course mythique du genre qu'il faut gagner une fois (au moins) dans une carrière, a abandonné il y a peu. C'est arrivé quelques jours avant que nous nous rencontrions, chez elle, à quelques kilomètres d'Annecy, dans la nature belle sous le soleil, calme, tellement qu'il faut écouter le silence, si précieux.


Lire la suite

Michel Pollien, ancien cavalier d'obstacles

Michel Pollien: "Un cavalier sans cheval est un piéton." Depuis son plus jeune âge, Michel Pollien murmure à l'oreille des chevaux et ceux-ci le lui rendent bien. Dans sa carrière, ce grand cavalier, connu et reconnu, a accompli des milliers de parcours ; le sel de sa vie traversée avec talent, humilité et la patience à bout de brides. "L'équitation, c'est un sport d'expérience", souligne-t-il, chez lui, là où il est né, dans le Gros-de-Vaud, belle région encore verte, non loin d'Echallens qui accueillera l'an prochain la Fête du blé et du pain. "On peut monter longtemps ajoute-t-il, il n'y a pas de limite d'âge. Le cavalier décide." Lui, Michel Pollien, a décidé, il y a deux ou trois ans. "Comme entraîneur j'avais assez de travail et puis, annonce-t-il en chuchotant presque, comme pour ne pas raviver la petite douleur, j'avais un peu mal au dos."


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 28.08.2017 dans Sports collectifs


Frédéric Chassot, ancien footballeur

"Au FC Sion, j'ai tout fait, sauf Président et avocat". Dans la discussion, joviale et détendue, à la question de savoir ce qu'il pensait de sa carrière de footballeur, il répond en jonglant avec des nombres: "De 1987 à 2003 j'ai joué 514 matches en Super League (LNA, 1ère division), marqué 117 buts et disputé une soixantaine de matches de Coupe d'Europe. Pas mal pour un type qui, aux yeux de certains, manquait d'hygiène de vie, ou qui n'était qu'un joker. Joker, je ne l'ai été qu'avec NE Xamax." Et encore...


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 22.08.2017 dans Athlétisme


Lea Sprunger, athlète, 400m haies et organisatrice de la Romande Energie Run (10 septembre 2017)

Lea Sprunger: "Quatre centièmes ? C'est rien..." La saison de Lea Sprunger n'est pas terminée. A son menu, il y a encore deux 400m haies : le premier à Zurich (Weltklasse), et le second, le plus important, à Bruxelles le 1er septembre. Là, elle disputera la finale de la Diamond League, pour laquelle elle a obtenu son ticket, marque ô combien logique compte tenu de sa saison, la plus belle sur les obstacles (7e au classement après deux courses estampillées DL. A Zürich, le 400m haies ne le sera pas.)


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 14.08.2017 dans Sports collectifs


Jean-Baptiste Piemontesi, ancien joueur, gardien et international de rink-hockey

"Nous méritons beaucoup de choses avec le cœur". Jean-Baptiste Piemontesi est un fédérateur. Un rassembleur, qui transforme le stress en énergie, quotidiennement et dans tout ce qu'il vit et entreprend. "L'extérieur est une émanation de l'intérieur" aime-t-il à dire, à répéter.


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 07.08.2017 dans Sports collectifs


Joël Magnin, ancien footballeur et international

Joël Magnin et la Suisse-Allemande: une double histoire d'amour. Le football, l'amour pour ce jeu, s'est tout de suite imposé chez Joël Magnin. "Mon papa était entraîneur d'une équipe junior à Auvernier." A l'école, dans sa cour, très peuplée de cris, il taquinait la balle. "À chaque pause, on jouait, même avant les cours, durant une demi-heure, trois quarts d'heure. C'est là qu'on apprend, où une progression s'installe, le partage et la solidarité étaient déjà bien présents. Le ballon était mon ami. Aujourd'hui, les jeunes jouent moins qu'à notre époque. C'est dommage, ils ont d'autres outils à disposition."


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 31.07.2017 dans Sports collectifs


Fernand Luisier, ancien footballeur

Fernand Luisier : dans le divin et le vin. Il y a une âme, dans son garage-bureau accueillant où figurent quelques trophées et un poster du grand FC Sion de sa belle époque - il y figure en bas, à gauche -, avec des Valaisans si "pure souche" que le public, qui s'identifiait, ne faisait qu'un avec eux. "Aujourd'hui - en fait ça date déjà de bien avant -, ce FC Sion multiculturel, c'est celui de la mondialisation", exprime Fernand Luisier. Nostalgique ? Un brin, peut-être, mais il s'est adapté, installé dans la réalité. "A l'inverse de beaucoup d'anciens joueurs (qui ne reconnaissent plus leur club), je vais voir les matches à Tourbillon, j'aime le foot et je suis content." Content, aussi et surtout d'avoir la santé, de profiter de la vie, parfois trop courte.


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 25.07.2017


Jean-Michel Aeby, ancien footballeur

Jean-Michel Aeby ou l'itinéraire d'un enfant de Carouge

Sur la terrasse du "Le Petit Bordelais", une dame aux cheveux blancs bien coiffés et au beau visage soigné, arrive. "Ah! Voilà la plus fidèle supportrice servettienne", dit Jean-Michel Aeby. L'arrivante pose une main sur l'épaule gauche de l'ancien joueur grenat, elle s'interroge, il lui dit, il lui rappelle qui il est. "M...c'est mon entourage qui va être content quand je vais lui raconter ça." Sur sa demande, il lui mentionne son nom sur une feuille de papier, le club, Servette, et les années où il y a joué."  Ravie, elle accompagne de la tête les courbes dessinées par le stylo. " Vous êtes gaucher,
et au foot?" "Je suis droitier", lui répond-il amusé. " J'ai 85 ans, je suis de 32, et ma mémoire n'est plus bonne", s'excuse-t-elle, presque. Puis elle s'en va, mais revient, avide de questions. Elle aimerait tant situer un peu mieux les choses de leur vie.


Lire la suite

Diego Pazos, trailer, organisateur du Montreux Trail Festival et futur papa

Diego Pazos : «Le corps est une formidable machine». Dans la discussion nourrie, à Ouchy, passionnée et vivante, Diego Pazos glisse : «C’est le voyage qui compte.» Il parle de son monde, le Trail et l’Ultra Trail, dont il a fait connaissance tardivement, en 2011. Auparavant, il a été footballeur, longtemps et c’est au FC Renens qu’il entreprit ses premières gammes. «Après je suis allé au LS, de 13 à 15 ans, puis au FC Prilly (juniors A inter). J’ai ensuite joué en 3e ligue (entraîneur Claude Vergères, ancien buteur). On est montés en 2e ligue, on aurait aimé évoluer en 2e ligue inter, mais ça ne s’est pas fait. Alors, j’ai arrêté.» Et s’il y avait eu une ascension? «Je n’aurais peut-être jamais fait du Trail.» Il était milieu défensif relayeur, un joueur résistant, très endurant, déjà. «J’ai toujours aimé courir, le corps est une formidable machine.»


Lire la suite

Jacques Wullschleger

 

Un fou de sport. Et le mot est faible. Jacques Wullschleger (62 ans) a consacré sa carrière au journalisme sportif, d’abord pour la «Feuille d’avis de Lausanne» (devenue «24 heures»)dès 1972, puis au «Matin» dès 1984. Son palmarès parle pour lui: plusieurs Coupes du monde de football, des Tours de Romandie et d’innombrables championnats de hockey, tennis, natation, patinage artistique… Au final, des milliers d’articles, mais aussi des événements et des rencontres qui ont marqué l’homme.

_


S'abonner à ce blog:

S'abonner par mail:
Veuillez corriger votre adresse e-mail


Confirmer



Archives par sujet: