«Les Pingouins de Madagascar» s’apprêtent à vous faire passer des Fêtes ensoleillées.

Les musts de Noël

Cinéma Un ourson gaffeur, des pingouins zinzins et un drôle de Père Noël: gros plan sur les films à voir en famille pendant les Fêtes.

Il a la cinquantaine bien sonnée et pourtant, Paddington n’a pas pris une ride.
Créé en 1958 par l’auteur anglais Michael Bond, l’adorable ourson gaffeur déboule pour la première fois (le 3 décembre dernier) sur grand écran.
Fraîchement débarqué à Londres de son Pérou natal, le plantigrade numérique est recueilli par la famille Brown et rebaptisé du nom de la gare où il a été trouvé. Évidemment, il ne tarde pas à s’attirer des ennuis et à semer la zizanie. Il doit en plus affronter une redoutable taxidermiste (Nicole Kidman, en mode Cruella d’Enfer) résolue à faire empailler cette espèce rare au Musée d’histoire naturelle. De quoi divertir petits et grands, avec en prime un message de tolérance bienvenu. «À Londres, personne ne se ressemble. Ce qui veut dire que chacun y trouve sa place», observe avec sagesse l’immigré péruvien à fourrure.

Manchots marrants

Après les manchots dansants de Happy Feet, place aux agents secrets des Pingouins de Madagascar!
Commandant, Kowalski, Rico et Soldat, les poilants manchots de la saga animée Madagascar, ont maintenant droit à leur propre film (en salle le 17 décembre). On retrouve donc les quatre frangins zinzins, persuadés à présent d’être membres d’une unité d’élite de super-espions. Pour sauver le monde des tentacules d’un poulpe maléfique, le docteur Octavius, ces James Bond des glaces doivent faire équipe avec un commando d’élite secret emmené par un suave husky. Délirant à souhait et garantie de faire travailler à fond les zygomatiques.

Adieu la Terre (du Milieu)

Cette fois, c’est vraiment fini. Avec Le Hobbit: la Bataille des Cinq Armées (en salle le 10 décembre), dernier volet de la trilogie du Hobbit, le réalisateur Peter Jackson dit adieu à l’univers et aux personnages fantasmagoriques de la Terre du Milieu. Un final en apothéose pour la saga de Tolkien qui a débuté avec la trilogie du Seigneur des Anneaux il y a treize ans et rapporté près de 5 milliards de francs au box-office à ce jour. Pour ceux qui souhaitent prolonger encore un peu le plaisir, le guide officiel de La Bataille des Cinq Armées – illustré de centaines de photos des coulisses, acteurs, créatures et tournage – vient de paraître aux Éditions de la Martinière.

Le Père Noël voleur

On savait depuis longtemps que le Père Noël est (parfois) une ordure. Et s’il était un cambrioleur? C’est la prémisse rigolote de la nouvelle comédie d’Alexandre Coffre, Le Père Noël (en salle le 10 décembre). Antoine (6 ans) croit que son rêve de rencontrer le Père Noël est exaucé lorsque ce dernier tombe, comme par magie, sur son balcon. Trop content pour réaliser qu’il s’agit d’un imposteur, déguisé pour dérober des bijoux, le jeune garçon s’accroche à son idole. Et comme celui-ci n’est finalement pas un si mauvais bougre, Antoine finit par faire équipe avec lui. De quoi réchauffer les cœurs lorsqu’il fait 0° C dehors.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Miguel Cid

Rédacteur

Photo:
SP
Publication:
lundi 08.12.2014, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?