Les sièges pour enfants Storchenmühle sont disponibles chez Coop brico + loisirs.

Les sièges: gages de sécurité pour nos enfants

Sièges pour enfants Ils sont indispensables, car ils divisent par trois le risque de blessures graves ou mortelles en cas d’accident.

Avec l’essor économique des trente glorieuses, il y a une soixantaine d’années, la
motorisation de masse et la mobilité ont entraîné une augmentation rapide du nombre d’accidents. Les ceintures de sécurité et les appuie-tête ne se sont généralisés sur les voitures neuves qu’à partir des années 1970.
Les premiers sièges d’enfants datent même d’avant cette époque. L’un des premiers disponibles en Europe, le modèle «Nicki», de Storchenmühle, était cependant bien spartiate par rapport aux critères actuels. Il permettait au petit enfant d’avoir une meilleure visibilité, mais offrait très peu de maintien. Heureusement, les fabricants ont fait bien des progrès depuis.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Il y a quinze ans, Storchenmühle a notamment été très impliqué dans le développement des fixations Isofix, qui font aujourd’hui partie de l’équipement de base de la plupart des voitures.

1963: «Nicki», l’un des premiers sièges pour enfants d’Europe

Beaucoup de sécurité, mais…

Quoi qu’il en soit, de nombreux enfants sont toujours dangereusement exposés lors des déplacements en voiture. Selon le TCS, seuls la moitié d’entre eux sont correctement installés. Et 7% ne sont même pas attachés. Pourtant, un siège adapté réduit considérablement le risque de blessures graves ou fatales. Raison pour laquelle, en 2010, l’obligation d’installer les enfants dans des sièges munis d’un «dispositif de retenue adéquat» a été étendue aux jeunes passagers mesurant moins de 150 cm, jusqu’à leur 12e année révolue. Un simple rehausseur est certes suffisant pour satisfaire à cette norme, mais il n’offre aucune protection en cas de choc latéral.

Isofix est le système standard international de fixation des sièges pour enfants.

chaque année par le TCS, en coopération avec d’autres clubs automobiles européens, donne un bon aperçu de l’offre et des derniers développements. Les exigences ont augmenté en 2015 et la pré-sence éventuelle de substances nocives est en plus mesurée. Dans l’ensemble, les résultats des séries de tests des deux années passées ont été rassurants: 34 modèles, sur les 48 testés dans toutes les classes de poids, ont en effet été jugés au moins «recommandés». La plupart de ces sièges surpassent nettement les minima légaux.

1967: «Nicki Pilot» Siège avec appuie-tête intégré.

… souvent un manque de place

Mais il y a un autre problème: dans la plupart des voitures, il est difficile de monter plus de deux sièges d’enfants sur la banquette arrière. C’est ce que montre le test que le TCS a fait subir à une centaine de véhicules neufs ces dernières années. Il s’est avéré que les bons résultats obtenus concernant la sécurité ne disent pas grand-chose de la praticité d’un modèle. Par exemple s’il y a de la place pour installer plusieurs sièges d’enfants, et si c’est facile. Selon la dernière investigation du TCS, dans les treize véhicules testés, on peut transporter au moins deux enfants. La meilleure note (5 étoiles) a été décernée aux véhicules spacieux, à sept places dont la Peugeot Partner Tepee, la Renault Espace et la VW T5 Multivan. Quatre, voire cinq enfants peuvent y être installés dans les règles de l’art. Quatre étoiles ont été attribuées à la VW Passat Variant, qui peut accueillir trois sièges d’enfants à l’arrière.
Recommandation du TCS: afin d’éviter toute mauvaise surprise, faites un test avec vos enfants dans leur siège avant d’acheter une voiture familiale.

1974: «Nicki Jet» Siège baquet avec système de ceinture à quatre points d’attache.

Conseils du TCS pour choisir son siège pour enfant
Lire la chronique automobile d'Anne Carrard

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Martin Winkel
Photo:
SP
Publication:
lundi 18.01.2016, 14:15 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?