Les taupes du tunnel du Gothard

Grosses machines La galerie de base du Gothard a été percée grâce à de gigantesques tunneliers. La célèbre tête de forage «Sissi» est exposée au Musée des transports de Lucerne.  Gerhard Lob

Sur les chantiers d’Alptransit, les femmes ne sont pas légion. Le travail souterrain reste pour ainsi dire une affaire d’hommes. Pour compenser cette absence féminine, on trouve de nombreux noms de femmes dans ce domaine. Il y a évidemment sainte Barbe (ou Barbara), la patronne des mineurs, souvent présente sous forme de statue dans une niche. Les quatre tunneliers qui ont percé la roche du Gothard ont également des noms de femmes: Heidi, Sissi et Gabi 1 et 2.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Notre mécanicien, Josef Kowatsch, nous mène lentement jusqu’à la station multifonctions de Sedrun (GR), à 24 kilomètres de l’entrée. C’est ici que se trouve l’un des deux postes de secours, qui comprend un changement de voie entre les galeries est et ouest. En cas d’accident, par exemple un incendie sur le train, le mécanicien arrête le train à l’un des postes de secours.
C’est là qu’on se rend compte que le tunnel de base est en réalité bien davantage que deux simples galeries à voie unique qui, ensemble, atteignent 114 kilomètres. Il comporte 38 autres kilomètres de tunnels, galeries et puits. La station multifonctions de Sedrun ressemble à un labyrinthe géant. En cas d’urgence, la  signalisation verte indique les voies d’évacuation. En empruntant un passage d’environ 1,5 kilomètre, les passagers rejoignent la galerie opposée.

Ce sont la conseillère nationale Gabi Huber et la conseillère d’État Heidi Z’graggen, toutes deux Uranaises, qui ont donné leur nom à des tunneliers. Mais sans vouloir du tout minimiser le rôle des Gabi et de Heidi, sur le chantier du Gothard, c’est Sissi qui a été la vraie star. En effet, c’est ainsi que les ouvriers autrichiens ont baptisé la foreuse, en hommage à leur impératrice Elisabeth, dite Sissi (1837-1898).

Le 15 octobre 2010, dans les profondeurs de Sedrun (GR), la tête de forage Sissi traverse le dernier mètre et demi de roche, perçant à 14 h 17 la galerie est du nouveau tunnel de base du Gothard. Le tunnelier arrive depuis le côté sud, de Faido (TI) – entre l’entrée, à Bodio et Faido, le tunnel a été creusé à la dynamite. Une fois la percée réalisée, les mineurs passent la brèche pour serrer la main de leurs collègues, côté nord. Cet évènement sur le chantier du plus long tunnel ferroviaire au monde attire les médias internationaux, l’image fait même la une du New York Times. Nul doute possible, Sissi vient d’écrire une page de l’histoire des transports…

Chef de l’entreprise éponyme qui a construit Sissi, Martin Herrenknecht avait fait le déplacement de Schwanau en Forêt-Noire pour la percée finale. Il était submergé par l’émotion: «C’est un sentiment de joie incomparable qu’on ne ressent qu’une fois dans sa vie. Le Gothard est le projet de tous les superlatifs.» Et on peut le croire, lui qui a des forages dans le monde entier à son actif. Les tunneliers de l’entreprise Herrenknecht sont de véritables mastodontes qui atteignent une longueur totale
de 450 m et se composent de 90 000 pièces. On surnomme affectueusement ces machines les taupes géantes. La tête de forage Sissi a un diamètre de 9,43 m et pèse 225 tonnes.

Pour percer la roche, ce géant d’acier high-tech a appliqué 66 molettes de coupe, avec un effort de forage pouvant atteindre 26 tonnes. Selon le type de roche, sa vitesse de progression a atteint jusqu’à 38 m par jour! Plus de 85 km des deux galeries principales – pour une longueur totale de 114 km – ont ainsi été creusés et consolidés à l’aide des tunneliers Herrenknecht.

Après la percée, Sissi a été démontée puis sortie du tunnel en segments. La tête de forage a ensuite été traitée afin de conserver son aspect originel et de résister aux assauts du temps. Depuis juin 2012, elle est exposée devant le Musée suisse des transports, à Lucerne. Là-bas, on est fier de ce «témoin de la dimension visionnaire et tournée vers l’avenir de la galerie ferroviaire». Un modèle réduit de tunnelier et d’autres pièces du percement se trouvent par ailleurs dans la salle du musée dédiée aux chemins de fer.

L’invitée

Giosia Bullo Schmid (43 ans), marraine du tronçon Faido-Sedrun

Galerie Giosia

«Je dois admettre que quand on m’a confié la charge honorifique de marraine de la galerie est, entre Faido et Sedrun, le 6 juillet 2007, là où Sissi était en activité, j’ai vécu un moment particulier. Dix-sept kilomètres qui portent mon nom! La «galleria Giosia»! J’en portais la responsabilité mo-
rale: ça me dépassait! Durant les années où j’étais porte-parole d’Alptransit, je me suis dépensée sans compter pour que cet immense ouvrage sous-terrain soit mis en lumière, au Tessin, en Suisse et dans le reste du monde. À cet instant, j’ai ressenti la reconnaissance pour le travail accompli.

Fondamentalement, je voulais donner une résonance, non seulement au chantier en lui-même, mais aussi à l’énorme travail de ceux qui ont œuvré dans les entrailles de la montagne, à 2000 m de profondeur. Une autre date mémorable reste le 15 octobre 2010, le jour du percement par Sissi. Malgré ma claustrophobie, j’ai glissé dans ce «trou» d’à peine 50 cm. C’était important pour tout le monde de passer à travers la tête de forage, une manière de dire «On l’a fait»!

Propos recueillis par natalia ferroni

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Gerhard Lob
Photo:
Mischa Christen, Nicola Demaldi
Publication:
lundi 28.09.2015, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?