«Cuisiner avec mes filles, c’est leur apprendre des textures, des goûts, des odeurs, mais aussi ce à quoi il faut faire attention pour ne pas se blesser», explique Rosella Mouzo.De g. à dr.: Lea, Elsa et Sara.

Marmitonnes hautes comme trois pommes

Apprendre Dans la famille Mouzo, on organise des ateliers sucrés pour partager et s’amuser. Aujourd’hui, c’est bonshommes en pâte!

L’arrivée de la fin de l’année emmène dans son sillage les incontournables ateliers biscuits et autres friandises. Les enfants le savent: décembre se transforme inlassablement en féerie gustative. D’autant que ce mercredi matin n’est pas tout à fait comme les autres chez les Mouzo à Cormondrèche (NE). «Je vais à des cours de cuisine et je sais faire des sucettes en chocolat, raconte Lea (5 ans et demi). Aujourd’hui, on fait des bonshommes avec maman.»

Une tradition avec papa

Elsa et Sara, les jumelles de 3 ans, patientent, parées de leur jolie tenue de cuisinière tout en rose. Le temps pour Rosella (43 ans) de sortir les œufs, la farine, la pâte préparée la veille et l’atelier de confection de bonshommes peut démarrer. «Ce sont des moments de partage importants pour la famille, explique Rosella tout en guidant Sara dans la découpe des jambes en pâte. La cuisine et le bricolage sont des activités que nous privilégions à la maison. D’ailleurs, une tradition s’est instaurée: la réalisation des biscuits de Noël se fait exclusivement avec Martin. C’est un moment privilégié entre les filles et leur papa.» Rosella reconnaît que l’arrivée de ses enfants et leur intérêt pour le monde des goûts a emmené cette maman dans l’univers des mets sucrés: «On cuisinait surtout le salé. Quand je fais la pizza par exemple, ce sont les filles qui s’occupent de la garnir. Pour le sucré, je me suis vraiment lancée en début d’année. Et je me suis totalement prise au jeu», s’amuse-t-elle en dévoilant quelques photos de gâteaux sur son smartphone.

On chipe de la pâte en passant

Le manège enchanté de Casimir, Maya l’Abeille… les thématiques des pâtisseries de la petite famille pour diverses occasions n’ont rien à envier à certaines émissions télévisées spécialisées. Du grand art sucré!

«

En cuisine, on aborde de nombreuses thématiques.»

Rosella Mouzo, mère au foyer

Copeaux de chocolat ou raisins secs pour les yeux, confection d’écharpes en pâte et même de boutons de chemise pour Lea qui manifeste un vrai souci du détail, les filles s’amusent incontestablement. «C’est aussi l’occasion d’apprentissages, comme l’hygiène. Pourquoi se laver les mains et en quoi ce geste est-il essentiel? Comment utiliser un couteau et à quel âge? Quels sont les risques, et donc les précautions à prendre? Il y a aussi la cuisson, la chaleur, le danger des brûlures, etc. La cuisine est une activité aux multiples facettes: on peut apprendre beaucoup de choses du quotidien aux enfants.»

L’inverse est également vrai. «Durant ces moments, j’observe bien Sara car nous n’arrivons pas encore à déterminer si elle est droitière ou gauchère. Elle semble à l’aise d’un côté comme de l’autre lors d’activités manuelles. Peut-être est-elle ambidextre…»
Des moments d’échanges qui permettent aussi aux filles de piquer un peu de pâte pour la déguster crue. «Je me revois à leur âge lorsque ma mère nous préparait la pizza. Je faisais exactement la même chose: dès qu’elle avait le dos tourné, j’en chapardais. Mais elle non plus n’était pas dupe.»

Concentration! Le bonhomme en pâte d’Elsa (3 ans) prend forme.

Les bonshommes – tous gabarits confondus – ont été enduits de jaune d’œuf et cuisent gentiment au four. Pour Lea, nul doute, elle emmènera ses créations demain à l’école. Quant aux jumelles, elles comptent bien les embarquer le soir même pour les manger à la patinoire. Une chose est sûre: les bonshommes en pâte, c’est le succès assuré pour un atelier sucré.

Trucs et astuces

  1. Une pincée de sel dans le jaune d’œuf agit comme un fixatif et procure un bel éclat.
  2. Une pincée de sucre permet d’obtenir un aspect bien doré.
    Attention: la couleur étant alors légèrement plus accentuée, il ne faut badigeonner qu’une seule fois!
  3. La pâte peut facilement être préparée la veille et conservée au réfrigérateur pendant la nuit.
    L’expérience a cependant montré qu’elle gonfle alors un peu plus pendant la cuisson.
  4. Le petit bonhomme en pâte est cuit lorsqu’on entend un son creux en tapant dessous.

Petite histoire

S’il est aujourd’hui une tradition populaire connue à travers toute la Suisse, le bonhomme en pâte a d’abord conquis la partie alémanique du pays. Selon le Patrimoine culinaire suisse, on retrouve les premières traces de ce produit de boulangerie en 1546, dans un écrit du réformateur zurichois Heinrich Bullinger. Des documents attestent de l’existence de la tradition à Bâle depuis le XIVe siècle: le 6 décembre, les enfants défilaient à travers la ville avant de recevoir des petits pains au lait à la farine blanche. Il fallut toutefois attendre le milieu du XXe siècle pour que le bonhomme franchisse la barrière de rösti et se retrouve sur les étals de Suisse romande.

Bonhomme en pâte

Recette de base et variantes

Pour env. 4 portions
Temps de préparation et de cuisson: env. 190 minutes.

Ingrédients pour la pâte

  • 1 kg de farine à tresse bio
  • 40 g de levure fraîche, émiettée
  • 1 cs de sucre
  • 5 dl de lait tiède
  • 160 g de beurre froid, coupé en dés
  • 2 cc de sel
  • 2 œufs
  • 1 jaune d’œuf
  • Noisettes
  • Raisins secs

Ingrédients pour le nappage

  • 2 jaunes d’œuf
  • 1 pincée de sel

Préparation
Mélanger la farine et le sel dans un plat creux. Former un puits, ajouter la levure et le sucre, verser un peu de lait et laisser reposer jusqu’à ce que la levure forme des bulles. Rajouter le reste de lait et travailler les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte. Laisser reposer la pâte couverte pendant 20 minutes. Ensuite, ajouter le beurre et l’œuf et pétrir jusqu’à ce que la pâte soit lisse et brillante. Elle doit se détacher proprement du plat, sans y adhérer. Couvrir avec du film étirable ou du papier alu puis laisser reposer encore 90 minutes.

Formes
Diviser la pâte en 4 portions et former une sorte de pain allongé. Modeler une tête avec le quart supérieur et découper des bras en faisant des entailles de chaque côté. Pour les jambes, inciser verticalement la partie inférieure de la pâte. Pour ajouter les détails comme un foulard, par exemple, former une sorte de corde avec un peu de pâte et la déposer autour du cou. Pour faire les yeux, utiliser des noix, des noisettes ou des raisins secs.

Cuisson
Déposer les bonhommes en pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laisser reposer environ 30 minutes dans un endroit frais. Ensuite, mettre les bonhommes au four à 190 degrés pendant 25 à 40 minutes (selon la taille des personnages) après les avoir badigeonnés avec un mélange de jaune d’œuf et de sel. Déguster le jour même!

Variantes

  • Bonhomme en pâte à la vanille: suivre la recette de base et ajouter la pulpe de 3 gousses de vanille dans le lait.
  • Bonhomme en pâte au chocolat: suivre la recette de base et incorporer 100 g de copeaux de chocolat avant le temps de repos.
  • Bonhomme en pâte aux fruits secs: suivre la recette de base et, avant de laisser reposer la pâte, incorporer 4 pruneaux séchés finement coupés, 3 capsules de cardamome broyées et 1 cuiller à café de graines de coriandre pilées.
  • Bonhomme en pâte au salami et aux tomates:
    Utiliser de la farine blanche d’épeautre à la place de la farine à tresse. Préparer la pâte selon la recette de base puis couper en dés 6 à 7 tomates séchées marinées dans l’huile. Les ajouter à la pâte avant le temps de pause, Incorporer en même temps 1 cs d’aiguilles de romarin hachées et 1 ou 2 cs de salami finement coupé.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Sophie Dürrenmatt
Photo:
Nicolas de neve
Publication:
lundi 01.12.2014, 14:15 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?