Maxime Zuber (51 ans), politicien, aime:

«le pied de chèvre proustien»

«Le voyage dans le passé est assuré dès le premier morceau croqué. Je ferme les yeux et me voilà projeté aux côtés de ma grand-mère maternelle dans mon village natal de Châtillon, au cœur du Jura. Le produit en question est une pièce de pâtisserie du terroir jurassien: le pied de chèvre ou cuisse-dame dans l’acception mondaine. Ma madeleine de Proust a en effet une forme légèrement allongée rappelant vaguement une cuisse de femme. Les Jurassiens l’appellent plus prosaïquement pied de chèvre en référence à l’entaille qu’on fait à l’extrémité de ce beignet exquis.»

La recette du pied de chèvre

Ingrédients
7 œufs
450 g de sucre
1 dl de kirsch
50 g de beurre fondu
30 g de zeste de citron
30 g d’anis
1,1 kg de farine
20 g de bicarbonate

Préparation
Battre les œufs et le sucre en mousse.
Ajouter le kirsch, le beurre fondu, le zeste de citron et l’anis.
Ajouter la farine et le bicarbonate.
Former une boule et laisser reposer une nuit au réfrigérateur.
Le lendemain, former des beignets de la grosseur d’un doigt, les frire, puis les poser sur du papier absorbant.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Retrouvez toutes nos recettes


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?