Durant les phases les plus intenses du projet, il y aura entre 600 et 800 ouvriers sur le chantier. En arrière-plan (au milieu), l’usine à béton.

Mégaprojet logistique: chantier des superlatifs

A Schafisheim (AG), Coop construit un centre logistique ultramoderne avec boulangerie. C’est le plus grand chantier privé de Suisse. Objectif: améliorer l’efficience énergétique.

Au fond de l’immense trou, les ouvriers ressemblent à des fourmis. C’est seulement lorsqu’ils remontent, lentement et lourdement chargés, et qu’ils grandissent à vue d’œil qu’on en prend vraiment conscience: nous nous trouvons sur le plus grand chantier privé de Suisse.

Quelque 200 m de long, 120 m de large et 25 m de profond: telles sont les dimensions de la fosse où se concrétisera ces prochains mois le plus grand projet de l’histoire de Coop.
Le bâtiment, dont la base se situera à 25 m sous terre, dépassera la surface d’autant. Il reposera sur 282 pieux forés qui s’enfonceront de 23 m dans la terre. Autre superlatif: plus de 350 000 m3 de terre et de caillasse ont été déplacés – ce qui correspond à une excavation pour plus de 2000 maisons privées. A Schafisheim (AG), une centrale de distribution hypermoderne sort de terre. Ce sera aussi la plus grande installation de boulangerie-pâtisserie de Suisse. S’y ajoutent de gigantesques entrepôts nationaux réfrigérés et 1300 places de parc.

Ce mégaprojet contribuera grandement à l’objectif que Coop s’est fixé en 2008: améliorer considérablement son efficience énergétique, diminuer drastiquement les émissions de CO2 et exploiter de façon neutre en CO2 tous les domaines directement influençables d’ici 2023.
Les installations de Schafisheim permettront d’économiser plus de 10 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. «La proximité spatiale des entrepôts de réfrigération et de la boulangerie éliminera une grande partie des voies d’acheminement des marchandises. Cela épargnera le carburant brûlé jusqu’ici sur les autoroutes», précise Leo Ebneter (59 ans), membre de la Direction de Coop, responsable de la logistique et chef du projet de construction.
De plus, une centrale de chauffage fonctionnant à la biomasse alimentera en énergie la centrale de distribution et aussi les fours de la boulangerie-pâtisserie. Enfin, une connexion ferroviaire permettra d’acheminer de nombreuses marchandises par transport combiné non accompagné (TCNA). «Les marchandises se trouvant à plus de 90 km circuleront le plus longtemps possible sur les rails et ne seront transportées par des camions que sur les derniers kilomètres vers les points de vente, précise le chef de la logistique. Nous ménageons ainsi l’environnement.»

Le nouveau centre logistique deviendra en outre un facteur économique important pour la région car, en 2016, quand tous les éléments du projet – boulangerie-pâtisserie incluse – seront entrés en fonction, le complexe emploiera plus de 1900 personnes.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Markus Kohler
Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
lundi 02.09.2013, 00:00 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?