Mets de Noël: à la table de trois personnalités

Spécialités Un menu suédois, de la glace aux noisettes et des poires à la crème au chocolat. L’auteur Marc Voltenauer, la metteure en scène Valérie Bovet et l’animateur Sébastien Rey partagent avec nous leur Noël, côté cuisine.

De nombreuses préparations suédoises régaleront Marc Voltenauer et les siens durant la journée et la soirée du 24 décembre. Ici le «glögg», du vin chaud au gin, les «pepparkakor», des biscuits au gingembre ainsi que les «lussekatter», des brioches au safran.

De nombreuses préparations suédoises régaleront Marc Voltenauer et les siens durant la journée et la soirée du 24 décembre. Ici le «glögg», du vin chaud au gin, les «pepparkakor», des biscuits au gingembre ainsi que les «lussekatter», des brioches au safran.
De nombreuses préparations suédoises régaleront Marc Voltenauer et les siens durant la journée et la soirée du 24 décembre. Ici le «glögg», du vin chaud au gin, les «pepparkakor», des biscuits au gingembre ainsi que les «lussekatter», des brioches au safran.
«

Une tradition familiale, du point de vue spirituel et gastronomique»

Marc Voltenauer (43 ans), écrivain

Ni la prononciation, ni la saveur du surströmming (hareng mariné) et du janssons frestelse (gratin de pommes de terre aux oignons et aux anchois) n’ont de secret pour l’auteur du polar Le Dragon du Muveran, écoulé à près de 25 000 exemplaires, dont l’intrigue se déroule à Gryon, dans les Alpes vaudoises. Le suédois est la langue maternelle de Marc Voltenauer. Depuis l’enfance, il fête Noël selon les coutumes de ce pays, à partir du premier dimanche de l’Avent, à l’occasion d’un culte. Différents instants ponctuent le mois de décembre, comme la Sainte-Lucie, le 13, lorsque des jeunes filles incarnant cette reine de la lumière défilent avec une couronne de bougies sur la tête. «Noël est une fête importante à mes yeux: on a une vraie tradition familiale avec elle, du point de vue spirituel et gastronomique», témoigne celui qui a grandi à Versoix, près de Genève, où il a suivi des études de théologie. Aujourd’hui établi à Sugiez (FR), face au Mont Vully, le quadragénaire travaille à Berne pour une entreprise pharmaceutique.
Le 24 décembre, Marc Voltenauer sera réuni en petit comité, avec ses parents et son compagnon: «Mon père étant allemand et ma mère suédoise, notre famille est éparpillée dans différents pays.» C’est sa maman qui œuvrera principalement en cuisine. Les dégustations commenceront en milieu de journée avec le julgröt, un riz au lait à la cannelle. En fin d’après-midi, pour l’apéritif, il y aura du glögg, vin chaud épicé enrichi d’une touche de gin et agrémenté de raisins secs et d’amandes, accompagné de pepparkakor, biscuits au gingembre, faits maison durant l’Avent. Un buffet – d’abord constitué de plats froids, puis chauds – suivra. Tous les quatre mangeront du hareng mariné sur du pain croquant suédois, le knäckebröd, des pâtés, du jambon en croûte, des boulettes de viande avec de la confiture d’airelles ou le fameux gratin de patates aux oignons et aux anchois. La veillée de Noël à l’église clôturera leur soirée.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Glace maison à l’italienne

Gourmet, Sébastien Rey (39 ans) se met très souvent aux fourneaux.

Gourmet, Sébastien Rey (39 ans) se met très souvent aux fourneaux.
Gourmet, Sébastien Rey (39 ans) se met très souvent aux fourneaux.

C’est Noël tous les week-ends ou presque depuis près d’un mois pour le Valaisan Sébastien Rey! L’animateur d’al dente se plaît à organiser «des repas à rallonge agrémentés de bons vins» durant cette période, «de voir plein de monde, de retrouver ses proches et d’observer les enfants ravis, pour d’autres raisons que bien manger»!
Le jour où nous le joignons au téléphone, le chef d’antenne de Rhône FM et Vertical Radio est en train d’achever ses courses pour l’un de ses repas de Noël. C’est lui qui cuisinera – l’une de ses passions – aux côtés de son épouse.
Au menu: un homard et son émulsion au champagne, des tagliatelles à la truffe blanche et une dinde. Et au dessert? Pas d’hésitation: de la glace à l’italienne aux noisettes. «Pour la préparer, je torréfie des noisettes entières, les passe dans mon vieux mixer avec du sucre glace. J’obtiens ainsi une sorte de pâte que je fais dissoudre dans du lait et de la crème chauffés. Ensuite, hop, dans la sorbetière!» Sébastien Rey se réjouit de déguster cette douceur avec une salade d’agrumes à la marocaine.

Poires au chocolat

Femme de théâtre, Valérie Bovet (49 ans) cuisine peu, mais aime les bons petits plats.

Femme de théâtre, Valérie Bovet (49 ans) cuisine peu, mais aime les bons petits plats.
Femme de théâtre, Valérie Bovet (49 ans) cuisine peu, mais aime les bons petits plats.

Malgré un emploi du temps très chargé, la metteure en scène Valérie Bovet dit «arriver à Noël sereinement». La conceptrice de la Revue du café-théâtre Barnabé de Servion (VD) se réjouit de passer du temps avec son fils âgé de 16 ans, qui suit des cours de musique à Londres et sera de retour en terres vaudoises pour les Fêtes. Mais elle ne débranchera pas totalement. Les 22, 23 et 31 décembre, les représentations du spectacle «Rire! C’est bon pour la santé» auront lieu et Valérie Bovet se rendra au théâtre: «La Revue est sur les rails, je passerai simplement faire le point avec les comédiens.»
Le 24 au soir, cette femme de théâtre fêtera Noël en famille «et entre amis, certains font partie de la famille».
Sa maman sera aux fourneaux: «On propose chaque année de l’aider, mais elle finit toujours par tout faire ou presque… C’est son plaisir.» Un menu traditionnel sera de mise, probablement du saumon fumé en entrée et un filet mignon en croûte en plat principal. Point de pâtes au menu: Valérie Bovet, qui se considère comme «difficile» en matière de nourriture, ne les aime pas. Au dessert, c’est certain, il y aura les poires à la crème au chocolat dont elle raffole. «Seule ma mère en prépare d’aussi bonnes!»
Et comme son frère préfère les pommes à la crème à la vanille, la cuisinière du soir en concoctera aussi, histoire de régaler tous les palais.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

Photo:
Sedrik Nemeth, Charly Rappo
Publication:
lundi 19.12.2016, 13:15 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?