Le Suédois Martin Molin et sa géniale boîte à musique, la Marble Machine (machine à billes).

Molin l’Enchanteur fait de la musique

Musique Un jeune Suédois invente un instrument qui fonctionne avec 2000 billes, 3000 pièces de bois, et une bonne dose de génie.

Alors que la création musicale peut aujourd’hui se réduire à un banal ordinateur, Martin Molin invente une drôle d’usine musicale tout en bois, sorte de mix entre une boîte à musique et une machine de Jean Tinguely. En tournant une manivelle, Molin le magicien actionne un dispositif de courroies et de roues dentelées qui achemine des billes de métal vers un réseau de tubes. Chacun se dirige ensuite au-dessus de véritables instruments: basse électrique, vibraphone, percussions. Suivant une partition semblable au cylindre dentelé des antiques boîtes à musique, les billes tombent une à une, au rythme voulu, sur les cordes et les cymbales. Le tout est amplifié via des micros, et une sorte de roue à aubes récupère les billes et réalimente ainsi le circuit en continu.
Et la musique, demandez-vous? Comme Molin: enchanteresse. Elle rappelle l’univers de Yann Tiersen, auteur de la bande originale du Fabuleux destin d’Amélie Poulain.

La Marble Machine en action

Comment ça marche (partie 1)

Comment ça marche (partie 2)

Le groupe de Martin Molin, Wintergatan (voie lactée en suédois)

.

La Marble Machine de Martin Molin inspire déjà les enfants

Gilles Mauron

Rédacteur

Photo:
Samuel Westergren
Publication:
lundi 28.03.2016, 13:20 heure