Des conseils de base peuvent parfois suffire pour s’extirper de situations psychologiques complexes.

Mon psy, c’est moi 

Est-il possible de se passer d’un spécialiste pour soigner un problème psychologique? Deux médecins américains prétendent que oui, et 
publient un livre qui recense les situations complexes les plus fréquentes.

Le livre est publié aux éditions Favre.

Le livre est publié aux éditions Favre.
Le livre est publié aux éditions Favre.

Tout guérir grâce à un livre pratique? Non, se défendent d’entrée de jeu Arnold et Clifford Lazarus, psychologues de père en fils. Il s’agit plutôt de donner des pistes de réflexion. Le stress, une mauvaise image de soi ou encore la jalousie maladive, autant de sujets qui peuvent toucher tout un chacun au cours de la vie, sans nécessiter, pour autant, des dizaines de séances de psychanalyse.
Partant de l’idée qu’il faut comprendre pour pouvoir agir, les deux médecins expliquent les mécanismes en action. Ils ne proposent pas d’effectuer un auto-diagnostic et ne prétendent pas remplacer la visite chez un spécialiste.

Stress et burn-out

Le stress ronge de l’intérieur, empêche de dormir et de penser au calme. «Le plus souvent, il est causé par des pensées négatives et un raisonnement inadéquat, expliquent Arnold et Clifford Lazarus. Dans certains cas, le stress peut être une bonne chose car il nous aide à nous motiver pour agir et être performant. Mais trop de stress, sur des périodes trop longues, peut déboucher sur des problèmes psychologiques et physiques.» C’est particulièrement grave quand il se traduit en hypertension, angoisse ou dépression.
Pour sortir de la spirale infernale du stress, il faut essayer de mettre le doigt sur les causes et sur ce qui nous fait du bien. L’endocrinologue Hans Selye a déterminé trois stades de stress: la réaction d’alerte, durant laquelle on fuit ou on combat le mal; la phase de résistance, prolongement du premier stade, grâce à des hormones sécrétées pour aider le corps à se défendre; et le stade d’épuisement, où le corps et l’esprit disent stop. Il est important de tirer la sonnette d’alarme suffisamment tôt.
Comme méthode de récupération, les deux médecins préconisent un «sas de décompression» après le travail, une activité qui coupe la journée en deux. A table, plus tard, on raconte d’abord (ou seulement) les choses positives. Une trop forte dose de stress peut mener au burn-out, qui frappe sans crier gare. Lorsqu’on se sent proche du pétage de plombs, il est temps de repenser ses priorités, de chercher des loisirs qui font du bien, de réorganiser son travail et de déléguer. Pour mieux combattre le mal, il est important de bien se nourrir, de bouger, et de dormir suffisamment. Il faut aussi chercher du soutien auprès d’amis et de collègues.

Famille et relations 

La recette magique pour réussir son couple? Père et fils Lazarus ne la donnent malheureusement pas, mais égrènent des ingrédients pour y parvenir. Ils dénoncent le piège de l’engrenage: on a des difficultés de couple, donc on se dispute, donc on oublie le respect et la bienséance. Même en période délicate, il faudrait avoir au moins un mot gentil par semaine. Le risque qui guette les couples est de perdre le sentiment d’amitié et de laisser les ressentiments monter. Se disputer fait partie de la vie des couples, et les deux médecins ne préconisent pas d’éviter les conflits. Tout est dans la manière: évitez de laisser dégénérer la dispute, et prenez garde à la façon dont vous exprimez vos désaccords. En résumé, il faudrait se chamailler «constructivement». L’adultère concernerait près de la moitié des couples, affirment Arnold et Clifford Lazarus, qui n’y voient aucun mal. Il existe des dizaines de raisons pour lesquelles l’un des conjoints est infidèle, et l’acte n’est pas forcément un signe qu’on est malheureux dans son couple. Une thérapie pour recoller les morceaux peut permettre de renforcer le mariage, en travaillant sur les problèmes qui ont mené à l’écart. Ce qui vaut pour l’amour vaut aussi pour les relations en général. Il n’y a pas d’inconditionnel, d’acquis éternel, même pour les liens filiaux. Tout se travaille au quotidien. «Si vous voulez être traité gentiment, traitez gentiment.»

Colère

Les personnes colériques ne se simplifient pas la vie. Au contraire, leur humeur influence le rythme cardiaque et l’hypertension. L’ire peut être exprimée ou intérieure, dévastatrice voire meurtrière. La colère peut cacher un déficit d’estime de soi. Les deux médecins estiment qu’on crée sa propre colère en posant en continu des exigences sur soi et sur les autres. Cela se traduit par des expressions telles que «Je dois» et «Il faut», qui impliquent un accompli ou un raté. Arnold et Clifford Lazarus suggèrent de modifier sa manière de penser et de parler, d’exprimer sa colère (seulement si celle-ci est justifiée), mais de façon mesurée, avec un vocabulaire choisi. 

Image de soi

Les régimes miracles ne fonctionnent que dans la publicité, c’est bien connu. Mais on ne peut s’empêcher de rêver d’un poids idéal et, de temps en temps, de recommencer une diète, qui ne durera jamais plus de quelques semaines. Les médecins le répètent: «Les régimes temporaires ne marchent presque jamais.» Maigrir demande un changement de comportement, et surtout l’acceptation de soi. Car il ne s’agit pas d’un manque de volonté: maigrir s’apprend! L’imagerie mentale peut donner un bon coup de pouce. On peut se représenter un grand buffet et s’entraîner mentalement à refuser de toucher aux mets. Plus radical, imaginer que quelqu’un a vomi sur les desserts, pour se couper l’envie.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Mélanie Haab

Rédactrice

.

Publication:
mardi 29.04.2014, 10:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?