Monsieur et Madame Suisse

1er Août Le Suisse moyen existe-t-il? Si oui, quelles sont ses habitudes et quel est son univers au quotidien? Éclairage.

Le Suisse porte la barbe et un chapeau traditionnel brodé. Il aime le cor des Alpes et adore jouer au jass, de préférence en dégustant une bonne fondue, ou bien une raclette. La femme helvétique arbore quant à elle une coiffure rappelant celle de Fifi Brindacier, une robe folklorique brodée de roses des Alpes et ses joues sont naturellement rouges, même sans maquillage. Tout Suisse (et Suissesse) dispose de sa propre vache, qui lui fournit le lait nécessaire pour son chocolat, cela va de soi. Et bien sûr: le Suisse – la Suissesse… – est riche et a une «bonne situation», dirait-il s’il était amené à aborder le sujet. Mais il ne parle pas d’argent...
C’est grosso modo de cette façon que nous nous représentons le Suisse typique. Mais c’est un préjugé, une idée que l’on se fait, un cliché qui a la vie dure. La réalité est tout autre. On rencontre en Suisse des hipsters qui portent des lunettes en corne aux contours noirs, des femmes au foyer en jean et t-shirt, des ouvriers en bleu de travail et des femmes d’affaires en petit tailleur chic. Ils ont les cheveux blonds, bruns ou bien noirs, ont la peau parfois claire, parfois foncée, ils sont grands, petits, minces ou dodus. En un mot: ils sont tous différents.
La Fête nationale était pour nous l’opportunité de nous mettre en quête du «Suisse moyen». Combien mesure-t-il? Combien pèse-t-il? Combien d’heures travaille-t-il par semaine et que fait-il de son temps libre? A-t-il une grande famille? Où aime-t-il partir en vacances? Nous savons pertinemment que ce ne sont que des chiffres, mais ils n’en sont pas moins intéressants.

Les Suisses sous la loupe

Pia Fischer se passionne, elle aussi, pour la moyenne. Cette jeune femme de 24 ans fait des études «de stylisme et de design» à la Haute École d’art de Zurich. Pour les besoins de son mémoire de bachelor, elle a observé le Plateau suisse, et plus précisément ses jardins, ainsi que les objets que l’on y trouve fréquemment. Des exemples parlants et représentatifs? Le drapeau suisse et du mobilier de jardin en rotin. «Mon travail propose des pistes de réflexion à ceux qui souhaitent approfondir les notions de normalité et de moyenne, dans lesquelles nous baignons au quotidien», explique-t-elle. La jeune femme ne s’est volontairement pas appuyée sur des statistiques, ni sur des chiffres de vente. «J’ai consigné les observations que j’ai faites au cours de mes expéditions et lors de mes voyages en train, par la fenêtre, sous forme de listes de comptage.»
Certaines découvertes l’ont fait beaucoup rire, comme par exemple «le nombre de haies de thuyas, y compris en plein centre-ville». Saviez-vous qu’il est même possible de les acheter d’occasion aux enchères sur Internet?
Pia Fischer correspond-elle à la «Suissesse moyenne»? Remplit-elle les critères ainsi déterminés? «Disons que je ne possède aucun des objets de mon étude», dit-elle en riant. Elle poursuit et explique: «Mais je n’ai pas non plus de jardin. Si j’avais étudié la moyenne sous un aspect différent, il en aurait peut-être été autrement.» Pour la jeune femme, être dans la moyenne n’a absolument rien de négatif. «Ce qui est intéressant, c’est que le Suisse moyen n’existe pas en tant que tel.»
Contrairement à elle, nous avons rassemblé les chiffres de nombreuses enquêtes, statistiques et études pour tenter d’esquisser une image plus précise du «Suisse moyen». Nous sommes arrivés à la conclusion qu’aucun d’entre nous ne lui correspond en tous points, mais que nous contribuons à lui donner forme, tous autant que nous sommes.

Médias

Téléphone portable: la Suisse compte 11,4 millions d’abonnements de téléphonie mobile, ce qui correspond à une moyenne de 1,3 téléphone portable par habitant.
Internet: 85% des Suisses utilisent Internet au moins une fois par semaine, sachant que 91% des foyers disposent d’un accès à Internet.
TV: en moyenne, les Suisses regardent la télévision pendant 124 minutes par jour. Les journaux de 20 heures sont particulièrement suivis. Chaque soir, 610 000 foyers regardent les informations.
Journaux: quelque 612 000 foyers reçoivent «Coopération», et celui-ci est lu par près de 670 000 personnes, ce qui en fait le premier journal de Suisse romande.

Alimentation

Plats préférés: chez les Suisses, les pâtes occupent de loin la tête du classement. Ils sont 93% à les aimer, voire les adorer. Suivent les grillades (91%), la pizza (87%), le risotto (85%), les röstis (82%), la fondue au fromage (76%) et la polenta (66%).

Mode

Tatouages: environ 10% des Suisses arborent un tatouage. 25% des 25–34 ans en comptent même plusieurs.
Lentilles: au total, 5 millions de Suisses ont besoin d’une correction visuelle. Les 2/3 de la population portent des lunettes ou des lentilles de contact.

Cheveux

Couleur: blonds ou bruns? 47% des Suisses (hommes et femmes) ont les cheveux châtains, 45% sont blonds, seulement 4% sont bruns et 4% sont roux.
Ils sont cependant 60% à se teindre les cheveux. Les femmes sont les plus nombreuses à opter pour une couleur artificielle: 83% d’entre elles n’ont pas une chevelure totalement «naturelle».

Santé

Congé maternité: après la naissance de leur premier enfant, 75,7% des femmes reprennent le travail.
Absence: la durée d’absence moyenne s’élève à 58 heures par an (maladie, congé maternité, service militaire, etc.).

Travail

Durée du travail: en Suisse, la durée de travail hebdomadaire moyenne est de 41 heures et 10 minutes.
Heures sup: sur un an, chaque actif effectue 45 heures supplémentaires.
Temps partiel: 34% des actifs travaillent à temps partiel (femmes: 59%, hommes: 16%).
Vacances: chaque actif dispose de 5,12 semaines de congés.

Seniors

Pension et retraite: actuellement, les femmes partent en retraite à 63,1 ans en moyenne, contre 63,5 ans pour les hommes. 29% bénéficient d’une retraite anticipée. Le montant moyen annuel des retraites versées par l’AVS s’élève à 21 000 francs et la prévoyance professionnelle à 24 000 francs.

Emplois

Population active: 4  970  000 Suisses travaillent, dont 3,1% dans l’agriculture, 21,2% dans le commerce et l’industrie et 75,7% dans le secteur tertiaire.
Chômage: le taux de chômage s’élève actuellement à 3%. Les jeunes jusqu’à 24 ans sont les plus touchés. Quelque 197 000 personnes recherchent un emploi.
Indépendants: 15% des actifs sont des travailleurs indépendants.
Apprentissage: les professions commerciales sont les plus plébiscitées, aussi bien par les filles que par les garçons.

Déplacements

Trajet vers le lieu de travail: 3,9 millions de Suisses se déplacent pour aller travailler. La distance moyenne jusqu’au lieu de travail est de 14,5 kilomètres. Si 20% se déplacent dans un autre canton que celui dans lequel ils résident pour aller travailler, 50% changent de commune tout en restant dans le même canton, et 30% se déplacent au sein même de leur commune d’habitation.
Transport vers le lieu de travail:
52% utilisent leur voiture, 17% prennent le train, 13% empruntent les transports publics routiers, 9% optent pour la marche, 7% se déplacent à vélo et 2% utilisent un deux-roues motorisé.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Textes: Noëmi Kern, Markus Kohler, Andreas Eugster, Sophie Hollenstein

Illustration: Nicolas Bischof

Publication:
dimanche 30.07.2017, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?