1 von 2


La sœur de Lady Gaga? Non, la journaliste Katalin Vereb, qui collectionne les lunettes de soleil.

Montures de star et protection top

Elles doivent vous plaire et être jolies, bien sûr! Mais les lunettes de soleil ont surtout pour but de vous protéger des rayons UV. Zoom sur les différents verres avec les conseils d’un spécialiste.

Sur le nez ou sur la tête, les lunettes de soleil sont devenues incontournables. Mais une monture est plus qu’un accessoire de mode, c’est une protection; contre les regards curieux, mais aussi et surtout contre le soleil et ses rayons.
Gianfranco d’Amato est opticien. Il tient une boutique spécialisée à Bâle. «Lorsqu’on achète des lunettes de soleil, il faut veiller à ce qu’elles offrent une protection de qualité contre les ultraviolets (UV). Il faut chercher le sigle CE. Il atteste que les lunettes répondent bien aux exigences de sécurité minimales posées par les directives européennes.» Et de nous montrer la mention UV400 que portent la plupart des lunettes de soleil qu’il vend: «UV400 indique la longueur d’onde en-dessous de laquelle les verres bloquent la lumière ultraviolette qui présente un danger.»

«

Les verres sombres ne protègent pas mieux des rayonnements que les verres clairs»

Les lunettes qui portent ces mentions offrent une protection suffisante au quotidien. Par contre, à la montagne, à la mer ou si l’on est particulièrement sensible, il faudra probablement une protection plus élevée. A noter ici que les verres sombres ne protègent pas mieux des rayonnements UV que les verres clairs. Toutefois, leur couleur joue un rôle important, aussi bien pour le bien-être de la personne qui les porte que pour sa sécurité, selon Gianfranco d’Amato: «Ce sont les verres bruns et gris qui modifient le moins les perceptions visuelles. Par contre, les verres bleus peuvent devenir dangereux sur la route lorsqu’il faut reconnaître les signaux lumineux ou les gyrophares des véhicules d’intervention.»

«

Les verres bleus peuvent devenir dangereux sur la route à cause des signaux lumineux»

La couleur n’est pas la seule à influencer la vision, l’équipement des verres est aussi important. Si l’on pratique le ski ou des sports nautiques, il peut s’avérer intéressant d’opter pour des verres polarisants. Ils évitent les éblouissements et améliorent les contrastes. Cela repose les yeux. En cas de doute au moment de l’achat, on peut toujours faire le tour du pâté de maisons pour voir comment on s’adapte aux verres.

Et maintenant comment trouver les lunettes de soleil qui vous vont? Les rédacteurs de la presse Coop ont demandé conseil à Gianfranco d’Amato. Et les suggestions du spécialiste n’ont pas manqué de les surprendre. «Choisir des lunettes de soleil reste très personnel. Du moment qu’elles tiennent bien sur le nez et qu’elles sont confortables, chacun peut choisir ce qui lui plaît.»
Lorsque les clients sont indécis, l’opticien préfère leur proposer une forme classique, comme la célèbre Wayfarer de Ray-Ban, très appréciée par les clients.

Concours photo: votre plus beau selfie avec des lunettes de soleil

Participer

Filtre: quelle intensité?

Ce n’est pas la coloration des verres qui protège des rayons ultraviolets, mais le filtre UV intégré aux verres. En termes techniques, le fait de filtrer une partie de la lumière s’appelle l’absorption. Lorsqu’elle est de 70% par exemple, seuls 30% de la lumière atteignent les yeux, comme le précise le spécialiste. Les quatre catégories principales de filtres sont:

Indice de protection 1: filtre clair à moyen qui retient jusqu’à 35% du rayonnement, recommandé par temps légèrement nuageux.

Indice de protection 2: filtre universel sombre (absorbant jusqu’à 70% de la lumière), protection optimale contre l’éblouissement sous nos latitudes, adapté pour l’été, en ville.

Indice de protection 3: filtre très sombre retenant jusqu’à 85% des rayonnements, recommandé pour des vacances à la mer, dans les régions tropicales ou subtropicales ou à la montagne.

Indice de protection 4: filtre extrêmement sombre (92%), conseillé pour la haute montagne et les glaciers, non adapté à la circulation sur route.

De rétro à hype: divers modèles

Lunettes de soleil Nulu, 24 fr. 95*.

Lunettes de soleil Nulu, 19 fr. 95*.

Lunettes de soleil Polaroid, 49 fr. 90*.

Lunettes de soleil Cerjo, la pièce 39 fr. 90 */**

Lunettes de soleil Cerjo, la pièce 39 fr. 90 */**

* disponible chez Coop City
** dans les grands supermarchés Coop

Attention: lunettes de mauvaise qualité

Les mauvaises lunettes de soleil, c’est-à-dire celles qui ne filtrent que la lumière visible, sans
protéger des UV, font plus de mal que de bien. Le danger avec ces lunettes est que les pupilles dilatées par les verres teintés reçoivent tous les rayons UV nocifs sans qu’ils ne soient filtrés. «Et même davantage que sans lunettes de soleil», souligne l’opticien Gianfranco d’Amato. Lors de l’achat d’une paire de lunettes de soleil, explique le spécialiste, il faut veiller à la taille des verres. Ils doivent être suffisamment grands pour couvrir les yeux et les protéger des rayons solaires venant du haut, mais aussi du bas, en raison de la réverbération.
Des branches larges peuvent également s’avérer utiles pour qu’aucune lumière ne passe sur les côtés. Les yeux des enfants sont particulièrement sensibles à la lumière du soleil. C’est pourquoi il est impératif de les protéger. Une casquette peut être une alternative pour les enfants qui ne veulent pas porter de lunettes.

Mes lunettes: Stefan Fehlmann

Gianfranco d’Amato me met des lunettes gris ardoise plutôt classiques dans les mains et me dit: «Essaie celles-là, elles iront bien avec tes cheveux gris». Aïe, c’est un point sensible, les cheveux gris. J’aurais bien aimé que l'opticien me conseille des lunettes colorées et déjantées adaptées à mon jeune âge. Mais il ne l’a pas fait. J’avoue pourtant que ces lunettes ne sont pas mal. Elles tiennent parfaitement sur mon nez et leur forme bien marquée, plutôt sobre, apaise un peu mon visage. Il me semble logique de ne pas avoir besoin de fioritures sur mes lunettes en plus de mes cheveux bouclés. De plus, la couleur de la monture est vraiment en harmonie avec mes cheveux et les verres, sombres sans être noirs, sont agréables à porter au soleil tout en me donnant un look sympa. Conclusion: vendu!

Mes lunettes: Yvonne Fertsch

Chaque printemps, je tombe sous le charme d’un nouveau modèle. Mon cœur bat la chamade et l’objet de ma convoitise ne quitte plus mon esprit. Parfois l’engouement retombe. Mais souvent, le coup de foudre se transforme en amour et ma collection s’enrichit régulièrement d’un nouveau modèle. Style bohème chic, extravagant, glamour, féminin, rétro, sportif – j’enrichis ma tenue vestimentaire de lunettes de soleil adaptées, en fonction de l’occasion et de l’humeur du moment. Ma paire préférée s’appelle Audrey. Elle est noire, sobre, tout simplement parfaite. On dit qu’Audrey Hepburn aimait ces lunettes et les portait pour le petit-déjeuner chez Tiffany.
Les lunettes de soleil rétro à la monture claire que me recommandent Gianfranco d’Amato manquent encore à ma collection. Je n’accroche pas immédiatement, je ne me sens pas à l’aise. Je l’accorde, elles se marient bien avec ma peau claire et ne glissent pas sur mon nez lorsque je me penche pour les tester. Qui sait, peut-être que l’amour jaillira au second regard.

Mes lunettes: Noëmi Kern

En matière de lunettes à soleil, je suis paresseuse. C’est pourquoi je ne vais pas volontiers à la chasse aux binocles et suis contente d’avoir trouvé ma paire, il y a déjà quelques années. Elle est confortable, simple et s’accorde avec tout. Elle tient sur la tête et (le plus important), elle protège mes yeux du soleil. Je n’aurais jamais pris en compte le modèle que m’a recommandé l’opticien, et encore moins essayé. J’ai donc été d’autant plus positivement surprise en me voyant dans le miroir: il me va étonnamment bien. Peut-être que j’étais paresseuse uniquement car je n’avais jamais trouvé le bon modèle.

Mes lunettes: Katalin Vereb

Katalin sans lunettes à soleil? Elle n’existe pas. Je les porte tout le temps, qu’il pleuve, neige ou fasse nuit. Je les mets aussi sur la tête. Mes lunettes sont un paravent, derrière lesquelles je suis invisible. Gianfranco d’Amato m’a dégotté un grand modèle de style années 60, en brun. Elles me donnent l’aura d’une star de cinéma sur le déclin. Pas mal. Où se cache la tenue Chanel qui va avec? Mais alors que je les ai sur le nez, j’aperçois un  modèle aviateur, avec des verres miroir! Je les enfile: parfait. D’Amato est sceptique. Mais je ne me laisse pas perturber. C’est exactement ce que je cherchais: aventure, liberté et un avion! Où est mon Airbus A380? Et la veste en cuir noir?

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Stefan Fehlmann

Rédacteur

.

Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
lundi 23.06.2014, 15:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?