Le directeur de Remei SA, Patrick Hohmann, dans son univers, parmi des balles de coton bio.

Naturaline fête ses 20 ans

Textiles bio Les articles de mode écologiques ont la cote. Naturaline, la ligne de vêtements en coton bio et équitable de Coop, n’est pas étrangère à ce développement.

Révolue l’époque où les habits bio étaient synonymes de fringues tricotées à la main avec de la laine qui gratte. La confection écologique a le vent en poupe et enregistre des taux de croissance qui font pâlir d’envie les fabricants de vêtements conventionnels. Grâce à des créateurs de mode de renommée internationale, comme le Danois Peter Ingwersen ou la Britannique Stella McCartney, les vêtements en matériaux biologiques produits de manière responsable ont quitté les boutiques baba cool pour occuper le devant de la scène.
Aujourd’hui, des vedettes comme Rihanna, Kylie Minogue ou Anne-Marie Duff affichent ouvertement leur préférence pour des articles issus d’une production durable. Une tendance qui se confirme aussi en dehors des milieux de la haute couture. Coop en a apporté la preuve avec son label, qui fête cette année ses 20 ans d’existence. «La mode écologique n’est plus un produit de niche. C’est une vraie tendance», confirme Patrick Hohmann, l’un des pionniers du coton bio.

«

La mode écologique n’est plus un produit de niche»

Patrick Hohmann, pionnier du coton bio

Mode écologique pour tous les goûts

Par le biais de son entreprise Remei SA, sise à Rotkreuz, dans le canton de Zoug, il contrôle et coordonne toute la chaîne de production des textiles en coton bio Naturaline – depuis la culture du coton bio jusqu’aux vêtements terminés. «Cette ligne répond à des exigences extrêmement sévères et n’a pas à craindre la comparaison, même dans le domaine de la mode. Aujourd’hui, les clients achètent nos vêtements non seulement pour leurs qualités sociale et écologique, mais parce qu’ils les trouvent beaux», souligne-t-il.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes puisque les ventes d’articles Naturaline ont pratiquement été multipliées par quinze en vingt ans. L’assortiment comprend des
vêtements pour qui souhaite avoir un look sympa et se sentir bien, ainsi que du linge de maison.
Depuis l’introduction du label, plus de 55 millions de kilos de coton brut ont été transformés en produits d’excellente qualité. Et la tendance est à la hausse, ce que confirment les autres marques apparues dans le sillage du succès de Naturaline. Loin de contrarier Patrick Hohmann, cette évolution, au contraire, le réjouit.

Ténacité récompensée

Convaincu que la concurrence est le moteur du progrès, il ne peut cependant oublier les débuts, difficiles. «Les paysans auxquels nous avons présenté nos premiers projets de culture biologique, il y a une vingtaine d’années, craignaient une explosion de populations de ravageurs. On ne nous prenait tout simplement pas au sérieux.»
Sa ténacité a pourtant été récompensée: pour les quelque 5000 paysans qui produisent le coton bio pour la ligne Naturaline en Inde et en Tanzanie, la culture biologique est devenue quelque chose d’évident. Du reste, les 20 ans de Naturaline sont la meilleure preuve de ce succès.

Évolution du chiffre d’affaires Naturaline de 1995 à 2013

Chiffre d’affaires en millions de francs. Source: Coop

250 actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/10
Stefan Fehlmann

Rédacteur

Photo:
Hans Peter Jost, SP
Publication:
lundi 23.02.2015, 14:20 heure

Retrouvez toutes nos recettes