Les lapins ont besoin de s’ébattre au moins quatre heures par jour.

Ne lui posez pas un lapin!

Pâques Prendre soin de lapins nécessite un budget important et beaucoup de disponibilité. Il ne s’agit pas de jouets à offrir!

Pâques, ses œufs et ses lapins, en peluche et en chocolat. Mais de chair, de sang et de fourrure, c’est une autre affaire. Non, les lapins ne sont pas des cadeaux. Un grand nombre de lapins de Pâques sont abandonnés dans les six mois (depuis 2008, La Colline aux Lapins (NE) a recueilli plus de 500 lagomorphes, et SOS Lapins (VD) en récolte plus de 70 par an).
La loi exige que deux lapins au minimum vivent ensemble; seuls, ils ne sont pas heureux. Un couple (stérilisation/castration) a un coût: pour l’installation, il faut un enclos de minimum 2 m × 2 m (les cages de 1,40 m sont des prisons, pas des lieux de vie). Et encore, à condition que les boules de poils puissent s’ébattre en liberté au moins quatre heures par jour, des gamelles en céramique (pas de biberon), un bac à litière, une maisonnette pour se cacher, un râtelier, la litière. Compter environ 220 francs.

Strict herbivore

Pour la suite, il y aura la nourriture – le lapin est un herbivore strict –, en captivité il a besoin de foin, son aliment de base (80% de sa nourriture). Il doit être vert, de bonne qualité, pas moisi ni poussiéreux. Grignoter du foin l’occupe psychologiquement (évite les problèmes comportementaux) et permet l’usure des dents. Ajouter de la verdure (légumes, herbes, trois ou quatre sortes par jour, pas trop de carottes ni de fruits, trop riches et sucrés).
La litière a son importance: chanvre, paille, pellets. Pas de copeaux ou écorces de résineux (perturbent les voies respiratoires).
Le budget est conséquent (prévoir aussi les visites chez le vétérinaire), le temps à lui consacrer chaque jour aussi. Enfin, il y a les absences et les vacances. Les lapins sont des êtres dont on respecte l’existence. Un maître responsable en acquiert dans un refuge, pas une animalerie, qui les vend comme de vulgaires objets.

Vidéo animaux

Louis et sa chatte Sushi

Championne de foot

Silex n’en fait qu’à sa tête, ou plutôt à ses pattes de footballeuse talentueuse. Silex a 12 ans, on dirait qu’elle rit en vous regardant. L’hiver, elle dort, mais dès son réveil, elle veut retrouver sa balle verte et la shooter, lui courir après sur la terrasse, coup de patte et rebelote. Ses matches à elle peuvent durer des heures. Silex est une tortue, face à Gribouille, la malinoise qui voudrait elle aussi jouer avec le même objet – forcément –, le match est parfois mouvementé. Silex court, court encore, elle galope derrière la boule qui file. Comme par hasard, Gribouille arrive aussi sec et bondit sur le jouet qu’elle prend dans sa gueule, narguant la tortue. Silex trace alors derrière la chienne et lui mordille une patte. Gribouille s’étonne toujours de l’audace de la minuscule. Elle lâche la balle et hop la rencontre reprend. Printemps, été, automne se déroulent au gré d’un jeu fort inégal!

  
www.lacollineauxlapins.info
Une question animalière?

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Getty Images, SP
Publication:
lundi 16.03.2015, 13:35 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?