1 von 12


Le styliste Clifford Lilley présente fièrement le look estival de Susan, Monika et Sylvie (de gauche à droite).

Monika et Clifford ont le sourire.

Monika teste des lunettes de soleil.

Sylvie et Clifford lors de l’essayage à Coop City Pfauen.

La candidate fribourgeoise se fait faire des mèches.

Sylvie et Susan chez Gidor coiffure.

Le styliste Clifford Lilley livre ses conseils mode.

Les trois lectrices avec leur nouveau look entourent Clifford.

Un choix de sacs chez Coop City Pfauen.

Clifford et les candidates dans le studio photo.

Les trois lectrices relookées sont rayonnantes.

Sylvie entre les mains expertes de Teresa.

Nouveau look: prêtes pour l’été

Mode estivale Le styliste Clifford Lilley a métamorphosé trois de nos lectrices. Reportage dans les coulisses de ce grand relooking et conseils du spécialiste.

Lectrice de Coopération et gagnante de notre relooking estival, Sylvie Frattino (27 ans), de Vevey (VD), a été sélectionnée pour recevoir les conseils mode du styliste Clifford Lilley, à Bâle. Susan Meier (54 ans), de Lucerne, et Monika Jeckelmann (50 ans), de Sankt Antoni (FR), deux lectrices de Coopzeitung, ont aussi participé à cette journée particulière, le 24 avril dernier. Celle-ci a commencé dans le grand magasin Coop City Pfauen pour le choix des vêtements et accessoires.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

La jeune comptable vaudoise, qui pratique le basket et adore voyager, souhaite paraître plus mature: «J’ai vu l’annonce dans le magazine. Ça m’a intriguée. J’aime la mode. C’est positif de recevoir un avis extérieur. On ne sait pas toujours quoi se mettre. Je parais trop jeune! On pense souvent que j’ai à peine 20 ans. Alors que je suis indépendante: j’ai mon travail, mon appartement… Je veux paraître mon âge. Le changement peut amener de bonnes choses. Pourquoi pas trouver l’âme sœur!» Sylvie Frattino n’a pas de style particulier pour les vêtements et aime choisir au feeling. «Je mets plus facilement de la couleur en été.»

Parfaite pour la Côte d’Azur

Monika Jeckelmann s’observe dans la glace avec une élégante robe rayée, un grand chapeau rouge et un sac assorti. La Fribourgeoise a été inscrite par sa fille: «Je ne pensais pas être prise! Je suis contente du choix des habits. J’ai toujours apprécié la mode mais avec cinq enfants, ça devait avant tout être pratique… J’aime bien cette robe mais l’autre me va encore mieux. Le problème c’est que je ne trouve pas les accessoires qui vont avec.»  «I like the red hat!» s’exclame Clifford Lilley, qui jongle volontiers avec les langues. «Tu as une silhouette de rêve. Les jupes seront tendance cet été. Elle te va très bien. C’est le look maritime chic. Tu es parfaite pour la Côte d’Azur.» Le styliste cherche maintenant des vêtements avec la troisième candidate au relooking, Susan Meier. Il court dans tous les sens. Pas facile d’habiller trois femmes de la tête aux pieds en trois heures… 

Look maritime chic: Monika lors de l’essayage.

«Sylvie, je l’adore!» lance Clifford Lilley. «Elle a un style particulier. Il lui faut le bon look, quelque chose de punchy et glamour. Qui te plaise et dans lequel tu te sentes confortable.» Le spécialiste cherche la perle rare dans les rayons. «On veut un vêtement sexy avec une belle coupe. Pourquoi pas tout en blanc?» «Ça fait trop Crédit Suisse», juge-t-il en essayant un tailleur noir sur la jeune femme. La Vaudoise teste deux robes mais leur coupe ne correspond pas à sa morphologie. Finalement, elle repart avec une élégante tunique, des sandales chic et un sac à main orange en cuir. «Grande famille, grand shopping!» rigole le styliste d’origine sud-africaine.

Susan en pleine discussion avec Clifford sur son choix d’habits.

Tout le monde embarque avec les nombreux sacs d’habits et de chaussures dans deux taxis direction le centre commercial Stücki, où les trois femmes sont prises en charge par les doigts de fée des collaboratrices de Gidor coiffure. «Je suis trop bien. Maintenant, je m’endors», sourit Sylvie Frattino alors que la coiffeuse Teresa De Mauro lui lave les cheveux. «On va couper les pointes et donner du volume à la chevelure.» Assise juste à côté, Susan Meier savoure ce moment: «C’est la partie relaxante. La température de l’eau est parfaite.» L’esthéticienne de Lucerne aime la mode et la beauté: «Je suis ronde et j’ai les cheveux gris. Et alors? J’assume totalement! Je suis contente du style proposé par Clifford. J’aime ce look «street style» avec les jeans, le foulard et le chapeau. En matière de mode, je suis une femme frustrée. Pendant des années, je n’ai porté que des jupes et des hauts de style monotone… Mon mari s’était aussi inscrit pour le relooking. J’ai eu la place. Il est un peu jaloux!»

Un chapeau trendy pour Sylvie.

Trois femmes rayonnantes

Une heure plus tard, Monika Jeckelmann quitte le salon de coiffure avec une belle coupe en dégradé et des mèches blondes, Sylvie Frattino de magnifiques boucles brunes. «J’aime ce volume. J’ai les cheveux lisses et très fins. Merci beaucoup, c’est très joli!» s’exclame la jeune femme.
Tout le monde repart pour le studio photo. Là, une spécialiste de The Body Shop maquille les trois femmes qui se font ensuite mitrailler par le photographe Tobias Dürring. «Action, ladies, action!» Fabia Müller, responsable de la rédaction image, est également présente pour donner ses conseils. Les prises de vue se multiplient dans la bonne humeur. Il y a une évidente complicité entre le styliste et les trois reines du jour. «Oh, my girls!» lance Clifford Lilley, visiblement satisfait du résultat. Les trois femmes sont rayonnantes.
Après une journée bien remplie, Sylvie Frattino dresse un bilan positif: «Clifford est très sympa et drôle. Il m’a conseillé des chaussures à talons pour un look féminin et élégant. Je trouve le style de Coop City un  peu trop classique. Par contre, il y a un bel assortiment de chaussures et d’accessoires. J’espérais juste un peu plus de conseils personnalisés pour le choix de la tenue mais on a manqué de temps. Je suis contente de mon look, le résultat est bien et j’adore ma nouvelle coupe de cheveux. On a été chouchouté chez le coiffeur.» Mission accomplie pour Clifford Lilley et toute l’équipe, les trois femmes repartent avec le sourire… et un magnifique look pour l’été!

«

On pense souvent que jʼai à peine 20 ans»

Sylvie (27 ans), comptable dans une société immobilière
«

Jʼai toujours apprécié la mode»

Monika (50 ans), thérapeute spécialisée
«

Je ne portais que des jupes et des hauts de style monotone»

Susan (54 ans), esthéticienne

Code vestimentaire de l’été au bureau

Clifford Lilley Styliste

Clifford Lilley Styliste
Clifford Lilley Styliste

Au travail, il convient de se soumettre à un code vestimentaire, surtout dans les branches traditionnelles. Les hommes portent des costumes, les femmes des tailleurs deux-pièces. Mais ce qui semble agréable à porter par temps doux peut s’avérer être une torture en plein été.
Les conseils de Clifford Lilley.

Faut-il vraiment porter un costume ou un tailleur au bureau lorsqu’il fait 30 °C?
Les costumes ou les tailleurs sont pour les femmes et les hommes d’affaires la tenue de travail par excellence. Ils reflètent l’identité entrepreneuriale. Heureusement, il en existe dans différentes matières et de différentes coupes. Lorsque les températures sont élevées, cela permet d’être décontracté tout en restant professionnel. Le coton est très agréable à porter. La laine légère est aussi très différente de la laine chaude. Elle évacue l’humidité et est aussi respirante que le lin! Ce dernier n’est cependant pas très adapté au bureau, puisqu’il se froisse facilement et est très salissant.

Et qu’en est-il de la cravate?
La cravate est en quelque sorte votre carte de visite et accompagne toutes les réunions. Cependant, le nouveau code vestimentaire est moins strict et accepte d’omettre la cravate à condition que les hommes s’habillent de façon élégante et conservent leur crédibilité.

Les pantacourts avec un veston représentent-ils un compromis?
Certainement pas! À moins de travailler dans la mode ou dans une agence de pub. Ou alors d’être étudiant!

Les tongs au bureau: existe-t-il une dérogation lorsqu’il fait très chaud?
Non plus! Il vaut mieux porter des mocassins légers en cuir véritable.

Une petite robe d’été peut-elle remplacer un tailleur?
Les robes d’été sont très en vogue et s’adaptent parfaitement au bureau. À condition que les manches ne soient pas complètement ouvertes et que la robe soit accompagnée d’un blazer. Les couleurs doivent rester sobres et la coupe simple. Évitez également les jupes trop courtes ou les décolletés plongeants.

Qu’en est-il des bas? Sont-ils vraiment obligatoires?
Les bas sont très élégants et font partie de la garde-robe de la femme d’affaires. Une femme d’affaires sans bas paraît moins professionnelle et moins crédible que ses collègues qui en portent.

Comment concilier fraîcheur et code vestimentaire?
Portez des vêtements en tissu léger et confortable, pas trop moulants. Attachez vos cheveux longs. Optez pour un parfum rafraîchissant.

Accessoires

Cet été on porte …

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Basile Weber

Rédacteur

Texte réalisé avec la collaboration de Stefan Fehlmann

Photo:
Tobias Dürring
Publication:
lundi 25.05.2015, 16:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?