Lauriane Sallin (23 ans) nous emmène sur les hauts de Fribourg à la chapelle de Lorette, un endroit propice aux grandes discussions entre ami(e)s.

Novembre avec le sourire

Tendances Dites donc, il a bien mauvaise réputation, ce novembre… Et si on se le jouait joyeux avec les conseils de notre pétillante Miss Suisse, Lauriane Sallin, et les jolis rendez-vous qui le parsèment!

Côté météo, de quel mois se passerait-on bien volontiers? De novembre, pardi! Ainsi tomba le verdict de 32% des interrogés d’un sondage de l’Institut Link. Il fallait donc réagir. Avec son caractère de battante, Lauriane Sallin était toute désignée pour nous mener vers de riantes astuces pour s’émerveiller le temps de novembre: «Il faut trouver le moyen de garder la chaleur à l’intérieur, que ça soit par la nourriture, par le mouvement ou en allant voir les gens qu’on aime pour se motiver. Des fois, ce n’est pas facile quand il fait gris et qu’on sait que les jours vont devenir toujours plus courts! Il faut trouver la chaleur et le soleil par d’autres manières et créer les occasions d’être de bonne humeur!»

Marcher, ressentir...

C’est à la chapelle de Lorette, surplombant la vieille ville de Fribourg, que nous rencontrons Miss Suisse. La vue sur la cathédrale, les ponts de la Poya et de Zaehringen vaut son pesant d’or. «Quand il fait froid, il faut bouger! Et j’adore marcher! J’aime découvrir les endroits où je me trouve à pied, car je me rends mieux compte des choses.» Direction la forêt qui jouxte la porte sud-est de Fribourg. Au détour d’un chemin jonché de feuilles mortes, Lauriane nous conte une balade qu’elle fait souvent près de chez elle à Belfaux (FR). «En novembre, il faut simplement être bien équipé pour le froid et savoir qu’au moment où l’on arrive à la maison, on peut se faire un gros thé à la cannelle!»

Miss Suisse devant le chemin menant à Bourguillon (FR).

Et donc, quels sont les bons plans d’excursion de Lauriane? Le tour du lac de Morat qu’elle a bouclé récemment en environ cinq heures. Les grottes de l’ermitage de la Madeleine, creusées entre le XVe et le XVIIe siècle dans les falaises surplombant le lac de Schiffenen (FR). La jeune femme évoque encore le tour du lac Noir, où l’on est presque certain d’éviter les brumes automnales. Fille de la campagne, Lauriane est très sensible à la nature et aux couleurs qu’elle déploie. «J’aime toutes les saisons. J’aime le changement et l’automne m’inspire beaucoup. Il y a par exemple des pommiers dont les pommes n’ont pas été ramassées. Il vient un moment où les feuilles sont tombées et il ne reste que les fruits. On croirait voir un arbre de Noël!»

Lauriane fait de la sculpture sur métal depuis l’âge de 16 ans. Le 11 novembre, elle vendra l’une de ses œuvres aux enchères à Fribourg au profit de l’association Corelina.

Cuisiner pour réchauffer l’âme

«Novembre, c’est le mois où je cuisine pour garder la bonne humeur!» Les fourneaux ne semblent avoir aucun secret pour la Fribourgeoise. «Comme j’ai une intolérance au gluten, je prépare beaucoup de choses moi-même.» En spécialiste des produits de saison, elle nous propose moult mets des plus alléchants: châtaignes grillées accompagnées de vacherin, soupe à la courge, poulet au sirop d’érable farci aux châtaignes, au genièvre et au thym, et spätzlis à la farine de pomme de terre. De plus, difficile de rivaliser avec elle question tartes aux pommes ou aux poires! «C’est un peu le challenge, parce que les fruits viennent des vergers autour de chez moi. Il faut donc adapter la recette pour avoir la meilleure association entre le type de pomme, la pâte et la liaison.» Pas de doute, la dame a la fibre artistique et pas uniquement en cuisine. Notre balade en forêt terminée, nous nous réchauffons devant un bon café au Bûcher en vieille ville de Fribourg, où nous accueille son prof de sculpture sur métal, Bertrand Kurzo. Oui, le bar abrite aussi un atelier de création. Lauriane et son mentor y ont réalisé une œuvre emblématique qui sera mise aux enchères le 11 novembre au profit de l’association Corelina, qui s’occupe des enfants souffrant de maladies cardiaques. Miss Suisse veut faire bouger les choses et passe carrément son permis de poids lourd en vue de transporter du matériel médical dans un hôpital au Maroc au mois de janvier. Les yeux pétillants, elle nous apprend qu’elle vient de réussir la théorie. Oui, elle a de la motivation à revendre et quel exemple pour tout un chacun! Difficile alors de ne pas s’interroger sur les autres aspects créatifs de celle qui veut devenir archéologue... et étudie même le grec en passionnée de l’Antiquité. Lauriane crée-t-elle en novembre? «Oui, oui, je crée toute l’année, tous les mois! Ces temps, j’écris beaucoup, je dessine. Sinon, j’ai le projet d’aller faire du modelage sur argile.»
Sur ces bons mots, nous filons au Musée d’histoire naturelle pour découvrir l’exposition «Loup: de retour parmi nous». Un animal mal-aimé comme le onzième mois de l’année? «Je suis pour la cohabitation, l’équilibre et l’harmonie en général», lance-t-elle. En fait, elle a carrément fait un shooting avec le loup d’un centre canin vaudois avant de devenir Miss Suisse. «C’était dingue. Je l’avais dans mes bras. Mais il faut toujours garder en tête que c’est un animal sauvage, pas domestiqué ni domesticable!» L’exposition révèle avec panache – et en trois langues, s’il vous plaît – bien des facettes méconnues d’un mammifère à la lourde symbolique…

Miss Suisse et au Bûcher avec Bertrand Kurzo, son prof de sculpture.

Du soleil dans les cœurs

Contrairement à une croyance bien compréhensible, la Toussaint (1er novembre) ne sonne pas le glas des fêtes de l’automne. La Saint-Martin du 11 novembre en témoigne par sa popularité qui s’étend très au-delà des frontières jurassiennes. Bien plus encore, si on se projette dans la tradition celtique, il est assez passionnant d’apprendre que chez nos ancêtres nordiques, le 1er novembre correspondait au Nouvel-An et donnait lieu à sept jours de fête, où se concentrait les rites de passage que nous pratiquons en janvier. Étrange, n’est-pas? La mauvaise réputation de ce mois semble bien être une question de représentation, comme l’affirme le psychologue Alain Valterio. Il ne tient désormais qu’à chacun de trouver la bonne manière de le prendre à bras le corps afin d’en tirer la chaleur et la bonne humeur, dont Miss Suisse nous a si joliment parlées. Imaginez un peu le potentiel de novembre! En fait, c’est un allié précieux avant ce mois de décembre qui semble filer au galop. Qui sait quelle belle idée s’éprendra du curieux au détour d’une exposition? Ou simplement dans les couloirs d’un musée d’histoire naturelle? On applaudira les initiatives de certaines villes et régions. Le 12 novembre, Sion organise sa fameuse Nuit des musées, tout comme c’est le cas en Gruyère, dans la Glâne et au Pays-d’Enhaut. Il suffit de jeter un œil dans les agendas culturels. Lausanne lance, par exemple, sa Nuit du Court métrage le 4 novembre. Le cinéma fait d’ailleurs une belle part aux rêves ce mois avec ces Animaux fantastiques de l’auteur d’Harry Potter, que les spécialistes voient déjà se poursuivre dans une trilogie! Nous voilà fin prêts pour imaginer. Au sortir de l’exposition sur le loup, Lauriane nous souhaite à tous de passer ce mois de novembre avec le sourire. Elle garde pour l’instant sa couronne de Miss Suisse jusqu’à la prochaine élection... en 2017. Mais n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. «Je retourne à l’université le 20 février, je fais la rentrée du printemps... pour continuer mes études, car l’archéologie m’attend!»

Lauriane fait partie de la Société des Amis du Musée d’histoire naturelle de Fribourg, où est actuellement présentée une exposition sur le loup.

Des idées de randos, d’expos et de chouettes activités? Partagez-les avec nous!

Bons tuyaux de Novembre

Découvrez notre sélection d'activités, de la randonnée aux manifestations en plein air, du cinéma aux expositions, en passant par la musique et d'autres savoureuses propositions, dont l'ouverture des patinoires en plein air (dès le 3 novembre).

Randonnées

Humer l’odeur du Léman à travers les chemins viticoles de Lavaux (voir ci-dessous), voilà une belle manière de profiter de novembre et de ses couleurs chatoyantes. Les excursions revigorantes sont légion dans cette nature qui se métamorphose de manière flamboyante. Les idées vous font défaut? Le Valais et ses interminables vignes. L’altitude des Rochers-de-Naye (VD) et leur vue époustouflante sur le lac. L’étang de la Gruère (JU) et sa réserve naturelle. Il en faut parfois peu pour toucher le soleil!

Lavaux – propositions d'itinéraires: St-Saphorin–Lutry, Montreux–Vevey, Corseaux–Lutry, Grandvaux–Lutry, autres.

Derborence (VS): site web rando, propositions rando en pdf

Guin (FR). L'Ermitage de la Madeleine |

Jura vaudois: Col du Mollendruz–Croix-de-Châtel (2e lien), réserve Pro Natura de Châtel-Arrufens

Lac de Morat. Distances et aperçu du tour du lac, Montilier (Muntelier)–Sugiez, Faoug–Morat, le lac sur le site de Suisse Tourisme

Lac Noir. Plusieurs randos

Le Creux-du-Van (NE): Noiraigue–Noiraigue, Noiraigue–Creux du Van–La Combaz, sur le site de Suisse Tourisme, sur le site de Neuchâtel Tourisme

Sentier du rhône: Genève–La Plaine

Randonnées d'automne proposées par Suisse tourisme

D'autres idées sur: www.randosuisse.ch (avec tableau de randonnées par canton)| Les randos du mois sur wanderung.ch (en français) | www.randonner.ch | www.fripass.ch (canton de Fribourg) | www.geneverando.ch | Jura Rando | www.neuchatelrando.ch | Valrando.ch & Valais.ch | www.vaud-rando.ch | www.transpiree.com |

Événements

Prendre un bon bol d’air dans une ambiance conviviale, ça ne manque pas!

Marché de la Saint-Martin:

Marché aux truffes:

Marché aux oignons:

Rut du chamois: Rougemont (VD) le 5.11 de 8h à 15h , inscription obligatoire jusqu’au 3.11 à midi sur inscriptions@gruyerepaysdenhaut.ch ou par tél. au 0848 110 888, site web

Divers:

Les patinoires en plein air

Expositions

Et si on se faisait une expo? Si on naviguait dans des environnements méconnus et inspirants, qui nous activent les méninges? Petit florilège dans un océan.

Fribourg. «Chiroptera» (sur les chauves-souris) et «Loup: de retour parmi nous» au Musée d’histoire naturelle.

Genève. «Le Temps des dinosaures» à Palexpo et «Dinosaures, la grande exposition» au Muséum.

Gruyère, Glâne et Pays d'Enhaut. Nuit des musée, 12 novembre. www.musees-en-gruyere.ch

Lausanne. «Pas de panique!» (sur la peur) au Musée de la main. «Parasites! L'exposition qui démange» au Musée de zoologie. «Les collections invisibles du MCAH»: le musée cantonal d'archéologie et d'histoire révèle les trésors conservés dans ses réserves.

Martigny. «Picasso, l’œuvre ultime» à la Fondation Gianadda, jusqu’au 20 novembre.

Neuchâtel. «Archives des sables, de Palmyre à Carthage», à Laténium.

Le Sentier (VD). «James Bond Time, l'espion qui aimait les montre», Espace horloger de la vallée de Joux.

Sion (et tout le Valais). «Nuit des musées», 12 novembre.

La Tour-de-Peilz (VD). «British!» (l'Angleterre, les jeux et le sport) au Musée suisse du jeu.

Yverdon-les-Bains. «Pop art, mon amour», Maison d’Ailleurs.

Musique

Ça va swinguer en novembre! Auteur du fameux titre «Je ne veux pas travailler», Pink Martini décoche un album ensoleillé, «Je dis oui!» (18.11, voir le clip de «Joli Garçon»), qui risque fort de produire de la vitamine D. On aura aussi plaisir à danser sur «Heavy Entertainment Show» (4.11) de Monsieur Motivation, Robbie Williams. Et difficile de passer à côté de l’indestructible Sting qui revient à fond les manettes dans un style rock, dont il s’était quelque peu éloigné, grâce à l’enthousiasmant «57th & 9th» (11.11, voir le clip de «I Can't Stop Thinking About You»). De très bon augure!

D'autres sorties d'albums:

  • Youssou’n’ Dour – Africa Rekk – 04.11.2016
  • Véronique Sanson – Dignes, Dingues, Donc, … - 04.11.2016
  • Pink Martini – Je Dis Oui – 18.11.2016
  • Joe Cocker, The Life of a man, Hits 1968-2013, 04.11.2016
  • Alicia Keys, Here, 04.11.2016
  • Cali – Les Choses Défendues – 25.11.2016
  • Metallica, Hardwired… To Self-Destruct, 18.11.2016
  • Bruno Mars, XXIVk Magic, 18.11.2016

Cinéma

Les salles obscures nous réservent de belles aventures. Cliquez sur les liens pour voir les bandes-annonce! Les péripéties d’un tandem déjanté durant la Seconde Guerre mondiale dans «La Folle histoire de Max et Léon» (2.11), les pérégrinations de sorciers signées J.K. Rowling dans «Les Animaux fantastiques» (16.11), les amours de deux espions (Brad Pitt et Marion Cotillard) pendant la guerre dans «Les Alliés» (23.11), l’odyssée d’une jeune fille dans le Pacifique avec «Vaiana, la légende du bout du monde» (30.11) et même le dernier long métrage de Clint Eastwood, «Sully», avec Tom Hanks (30.11).

Mais encore:

02.11: «Mr Wolff» (avec Ben Affleck), «Snowden» (d'Oliver Stone, avec Joseph Gordon-Lewitt)

04.11: 19e Nuit du court métrage de Lausanne, Cinéma Pathé Les Galeries, de 19h à 4h du matin, 74 films répartis en 13 programmes thématiques.

09.11: «Inferno» (avec Tom Hanks), «Ma famille t’adore déjà» (avec Thierry Lhermitte)

23.11: «Les Cerveaux» (avec Zach Galifianakis, Kristen Wiig et Owen Wilson), «Tour de France» (avec Depardieu), «Bad Santa 2»

30.11: «La La Land» (avec Emma Stone et Ryan Gosling)

Activités pour famille avec enfants

S'amuser dans des espaces à l'intérieur:

  • Top 60 des loisirs indoor spécial familles en Suisse romande: loisir.ch propose entre autres les parcs d'attractions indoor, les grottes, mines et sites souterrains, places à z'animaux en intérieur, musées pour s'amuser, parcs aquatiques, bains thermaux et piscines couvertes, centres de loisirs couverts, châteaux forts étanches, restos et cafés avec coins enfants.
  • Les propositions par cantons du site familles nombreuses

Et en extérieur:

Ateliers créatifs:

Spectacle pour enfants

Proverbes et expressions

À la Toussaint, les vaches au foin, si elles n’y sont pas, elles n’en sont pas bien loin.
Le 1er novembre

Brouillard en novembre, l’hiver sera tendre.

À la Saint-Martin, l’hiver en chemin.
Le 11 novembre

Quand en novembre la pluie noie la terre,
ce sera du bien pour tout l’hiver.

À la Saint-André, par la porte ou la fenêtre, je me trouverai à ta fête.
(en parlant de la neige) Le 30 novembre

Pauvre en soleil mais toujours plus chaud

«

«De l’imagination et des éclairs de génie»»

http://www.cooperation.ch/Novembre+avec+le+sourire Novembre avec le sourire

Voyons voir ce que nous raconte novembre sous la loupe de la psychologie.

Pourquoi novembre a-t-il si mauvaise réputation?
C’est avant tout une question de représentation.
Novembre semble être un mois de rien. On ne se marie jamais en novembre. Entre les chatoiements de l’automne et les enluminures de Noël, il donne l’impression que l’on ne peut rien attendre de lui. On quitte la saison des vendanges et les premières neiges sont encore trop loin. C’est l’enfant du milieu qui pose des problèmes pour exister entre les deux autres!

D’où vient le blues typique de ce mois?
On est tout naturellement tenté d’incriminer des facteurs climatiques supposés agir sur notre physiologie. La durée de la nuit augmente, d’autant plus que l’on a changé d’horaire, ce dont bien des personnes, surtout âgées, se plaignent. Bon nombre d’entre elles ont l’impression que c’est une heure de jour qu’on leur enlève sans leur demander leur avis. Elles vivent ça comme une atteinte à la nature. Il existe aujourd’hui des traitements contre la dépression à base de lumière, mais les avis sur leur succès sont partagés.

Mis à part ces jours qui raccourcissent, quels effets inconscients novembre a-t-il sur certaines personnes?
Entre la fête des morts et les festivités de la nativité, novembre, l’entre-deux, nous met dans un état liminal, intermédiaire. Ainsi qu’il en est de la crise d’adolescence. Toute crise a une note de dépression, qui demande à être envisagée dans une certaine finalité et pas seulement dans sa simple causalité. Elle est facteur de changement pour autant qu’on sache entendre ce qu’elle veut nous dire. On est supposé en ressortir différent qu’on y est entré, comme après un rite de passage.

Comment, par exemple, remédier à ces baisses de moral?
Cela demande une certaine imagination. La traversée du désert est par excellence la métaphore qui s’impose. Les arbres nus confirment cette impression. Le désert est le lieu de la retraite et du non- divertissement. L’absence de repères autour de soi nous rapproche de l’en soi. On désinvestit la réalité extérieure pour investir la réalité intérieure. Dans le désert, on s’oriente à l’aide des étoiles qui sont le symbole d’un monde au-delà. L’au-delà de la psyché, c’est l’inconscient avec ses menaces mais aussi ses éclairs de génie!

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
Darrin Vanselow, DR, Suisse Tourisme/Stephan Engler
Publication:
lundi 31.10.2016, 09:25 heure

Retrouvez toutes nos recettes


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?