Oiseaux en hiver: ils auront besoin
 de nous

Chaque année, des centaines d’oiseaux indigènes ne passent pas
l’hiver – à fortiori s’il est rigoureux. Quelques règles de nourrissage.

Les temps ont changé. Nous n’avons plus d’oiseaux… On exagère bien sûr: mais comparativement aux populations de volatiles indigènes d’il y a encore un siècle, force est de constater que celles qui peuplent notre ciel et nos forêts aujourd’hui sont bien minces! Des autoroutes, des immeubles et autres parkings ont poussé là où, il y a encore quelques décennies, nous avions des champs recouverts d’une flore sauvage; les jardins potagers diminuent en nombre, vu qu’on leur préfère des gazons stériles, c’est-à-dire coupés à ras etarrosés de pesticides; et les forêts sont tellement fréquentées, et souvent si entretenues, que bien souvent, elles n’arrivent plus à soutenir la chaîne alimentaire dont dépendent les oiseaux. Et puis, la pollution…

Ainsi l’hiver représente un véritable défi pour les volatiles, à fortiori s’il est rigoureux, ou si l’été n’a pas produit suffisamment de graines et de fruits. Les longs mois d’hiver, avec leurs journées courtes, nos oiseaux les passent à chercher incessamment de quoi se nourrir, ce qui demande aussi passablement d’énergie.
Bien souvent, le cercle vicieux leur est fatal. C’est pourquoi, en hiver, il est très utile de leur donner un coup de main, ce que l’on évitera de faire n’importe comment. Les règles de base pour un nourrissage optimal ne sont pas compliquées.

1. 
Quand les nourrir?

  •  Le ravitaillement des oiseaux commence lorsque le gel s’installe surplusieurs jours, ou lorsque la neige recouvre le sol (même en couche mince). 
  •  Si vous avez une maison avec jardin, approvisionnez toujours aux mêmes endroits, le matin (avant le lever du soleil) et en fin d’après-midi.
  •  Continuez aussi longtemps que le gel ou la neige ne se sont pas retirés. Ne cessez jamais brusquement votre approvisionnement: ceci mettrait les oiseaux en difficulté.
  •  Offrez-leur à boire, p. ex. dans une coupelle. Impératif: renouvelez l’eau tous les jours, pour éviter les salmonelloses (maladie infectieuse).

2. 
Que leur donner?

Aliments corrects:
Proposez uniquement des mélanges éprouvés pour granivores, c’est-à-dire riches en hydrates de carbone et en graisses (principalement composés de tournesol et de chanvre). Raisins secs, noix et noisettes sont les bienvenus.

Aliments toxiques!

  • Pain sec, restes de pâtisseries, riz cru
  •  Graines de lin, de ricin
  •  Aliments salés (cacahuètes, etc.)
  •  Lait
  •  Céréales et restes de nourriture
  • Aliments pour oiseaux contenant des huiles «exotiques», comme l’huile de palme

3. 
Quels oiseaux?

  •  Le nourrissage hivernal est destiné aux oiseaux nicheurs et hôtes d’hiver: merles, pinsons, mésanges bleues et charbonnières, moineaux, etc. Lesespèces vraiment rares n’approchent pas les zones habitées.
  •  Ne nourrissez pas les oiseaux aquatiques, cygnes et canards: ils ont assez à manger en hiver. Ne nourrissez pas non plus les pigeons des villes, car ceci entraînerait une augmentation excessive de leur population.
  • Pour en savoir plus:
vogelwarte.ch
www.birdlife.ch

4. 
Comment s’y prendre?

  •  La nourriture doit être à l’abri de l’humidité (pluie) et du gel. L’emploi des mangeoires pour oiseaux est trèsrecommandé.
  •  Placez les mangeoires en hauteur (le chat est le prédateur no 1!) et à proximité des arbres et des buissons, qui serviront d’abri en cas d’attaque. Les abords immédiats de la mangeoire doivent être à découvert.
  • La transmission des maladies contagieuses est un grand danger pour les oiseaux sur le lieu de nourrissage hivernal. Les oiseaux ne devraient pas se poser sur les graines, afin d’éviter les fientes sur la nourriture. En cas de salissures, nettoyez à l’eau bouillante.

Reconnaissez les oiseaux de la mangeoire, en vous référant au mini guide no 42 publié par la revue «La Salamandre».

www.salamandre.net

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Pablo Davila

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?