D’une autre époque: une Ford S de 1907, à l’Oldtimer Grand-Prix Safenwil en 2014.

Oldtimers: une histoire d’amour

Voyage dans le temps Quand on s’entiche de vieilles voitures, c’est pour toujours. D’autant plus que la Suisse est un véritable paradis pour les amateurs d’oldtimers.

Une Ford A escalade la célèbre route de la Tremola, sur le versant sud du col du Gothard. En cette journée estivale, la météo est pourtant aussi fraîche et humide qu’en automne. Mais cela ne décourage pas cette voiture encore vaillante malgré ses 87 ans.
De telles scènes, on en découvre tous les week-ends sur nos routes. D’avril à septembre, les amoureux de voitures anciennes saisissent chaque occasion de participer à des sorties, rallyes ou concours d’élégance, souvent en costumes d’époque.

Sauvegarde d’un héritage culturel

Les propriétaires de voitures anciennes sont souvent des collectionneurs passionnés. «C’est un virus! Peu de gens se contentent de ne posséder qu’une seule voiture», explique Ruedi Müller, membre du comité central du Schweizer Motor-Veteranen-Club qui œuvre également au sein de l’association faîtière, la Swiss Historic Vehicle Federation (SHVF) et dans neuf autres fédérations se consacrant à des marques spécifiques. Mais les modèles rares peuvent aussi servir de placements financiers et, comme sur le marché de l’art, il y a des contrefaçons. Afin de les prévenir, la Fédération internationale des véhicules anciens (FIVA) décerne une carte d’identité permettant de certifier l’authenticité des véhicules «vétérans et de collection». Fondée il y a cinquante ans, la Fédération a décrété que l’année 2016 serait l’année de l’héritage automobile, sous le patronage de l’Unesco.
Les rendez-vous pour les passionnés de voitures anciennes ne manquent pas en Suisse et de nouvelles dates sont à ajouter dans les agendas. Les 27 et 28 août, par exemple, la toute première édition de Léman Rétro verra le jour à Blonay (VD).  
De nombreux musées offrent aussi une belle collection pour les amoureux d’oldtimers comme le Musée suisse des transports à Lucerne, la Fondation Gianadda à Martigny (VS), la Fondation Hervé à Aigle (VD), le Musée automobile de la famille Junod à Bäretswil (ZH) ou l’Autobau de Romanshorn (TG).

Toujours accessibles

De nombreuses marques ont disparu depuis belle lurette. C’est le cas des manufactures suisses Martini ou Piccard-Pictet, dont les modèles ayant survécu jusqu’à aujourd’hui sont rarissimes. Certains courants se distinguent dans le milieu très disparate des automobiles historiques. Les fougueuses italiennes ou les sélectes anglaises, par exemple, gardent le cap à l’instar de quelques clubs de marques ou d’événements spécifiques, comme le rockabilly réunissant les amateurs d’américaines classiques.
Certaines voitures de grande série, comme la Fiat 500 ou la VW Coccinelle, sont restées accessibles. C’est le cas aussi de la Traction Avant de Citroën, pourtant lancée avant-guerre. Inversement, on trouve des voitures de luxe hors de prix, souvent des pièces uniques que les propriétaires actuels conduisent l’été pour se rendre dans leur villa sur la Côte d’Azur.

Archives de l’histoire automobile

Safenwil (AG) est la ville des voitures anciennes, de luxe ou plus modestes. Walter Frey y a fait transformer une usine désaffectée en musée où, sur trois étages, se conte l’histoire du groupe Emil Frey et des marques qu’il distribua ou distribue toujours en Suisse. La ville accueille le 25e Oldtimer Grand-Prix Safenwil, le 3 septembre prochain. La Fondation Swiss Car Register, qui conserve une quantité incomparable de documents et de témoignages liés à l’histoire de l’automobile en Suisse, a aussi son siège à Safenwil. Le «gardien du Graal» de cette institution, Urs P. Ramseier, est un descendant des fondateurs de la Carrosserie Worblaufen F. Ramseier & Co., qui, de 1929 à 1958, carrossa notamment des Bugatti et des Talbot-Lago. L’un des objets rares du Swiss Car Register est une carrosserie à l’échelle 1:2 élaborée jadis par un apprenti. Découverte par hasard, elle était un peu cabossée et a dû être soigneusement dépoussiérée. «Mais la beauté d’un objet est indépendante de son état de conservation», tient à souligner Urs Ramseier. Vous avez tout l’été pour vous en assurer.

Oldtimer – Obwalden 2015

Un carrosse pour chaque saison

Et que font les amoureux des voitures anciennes quand la belle saison touche à sa fin?
«J’ai encore une Saab 96 pour l’hiver», conclut Ruedi Müller, «une suédoise qui est dans son élément sur neige ou sur glace…» Bonne route!

Liens

Manifestations à venir en Suisse romande

www.veveyretro.ch
www.tinguely2016.ch
www.british-cars.ch

Manifestations ailleurs en Suisse

www.oldtimergrandprix.ch
www.dolderclassics.ch
www.british-car-meeting.ch

Manifestations internationales

www.48heures.com

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Martin Winkel
Photo:
zwischengas.com
Publication:
lundi 18.07.2016, 14:10 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?