Un chien sent tout de suite si vous lui lâchez la bride, et en profite. Soyez ferme et… constant!

Oui, c’est vous le maître! 

Vous êtes maître de votre chien et pas le contraire. S’il agit comme bon lui semble, il y a un problème. Votre comportement doit être cohérent.

Des lecteurs se demandent s’ils ont raison de laisser toute liberté à leur compagnon canin, qui n’en fait qu’à sa tête. Rappelons d’abord que le maître, c’est vous, pas lui. Car, quoi que vous en pensiez, le chien décrypte parfaitement bien les attitudes de son ami humain et profite de la moindre faille.
Au bout du compte, qui est le maître de qui? Quelques signes permettent de comprendre qu’il vous manipule: il est totalement accro à vous, vous suit partout, pleure ou aboie dès que vous vous en allez, veut sans cesse sauter sur vos genoux, gratte vos jambes et vos vêtements pour vous montrer qu’il existe, devient invivable quand des visites arrivent ou quand vous êtes au téléphone.

Au pire, il démonte la maison, urine ou dépose ses crottes à l’intérieur. Bravo: il a gagné, il agit comme bon lui semble. Et même si vous le houspillez, il est parvenu à ses fins en attirant votre attention. Répétons qu’il est absolument vain de hurler ou de le taper. En cas de punition, il a obtenu ce qu’il désirait, vous avez répondu à ses appels.
Vivre en compagnie d’un chien équilibré exige de la part du maître une constance dans le comportement: calme, sérénité, indifférence à son jeu de pouvoir. L’ignorer, ne pas le regarder sont les meilleurs moyens de lui apprendre les règles de savoir-vivre en communauté. Lui offrir dans l’appartement un coin à lui, son panier, sa niche, est important. Car en toutes circonstances, vous le renvoyez chez lui, vous le remettez à sa juste place. Sans hausser le ton. Une petite récompense aidera à l’éducation quand il agit correctement. Et s’il devient insupportable quand vos amis débarquent, vous l’enfermez un moment dans une autre pièce. Quand il est calmé, il est à nouveau admis dans le cercle amical.
L’essentiel est de ne jamais craquer: un jour, il se conduit en maître, le lendemain vous serrez la vis. Un soir, le canapé lui est permis, le lendemain il en est chassé. Là, vous avez tout faux. La cohérence et le calme sont les garants du succès et d’une vie harmonieuse avec Lady ou Médor.

Pas vraiment flic

Madame promène son chihuahua tous les matins à 8 h 15. Lectrice, Madame a nommé son chien Gutenberg. Il hume avec délice le trottoir du quartier haussmannien où il vit dans un appartement luxueux. Gutenberg est d’un naturel agressif, il déteste tous les autres chiens. Madame s’étonne un matin de voir son petit amour s’attarder au pied d’une maison du quartier et renifler, aboyer, pisser et encore pisser au bord du soupirail qui plonge sur les caves. Le manège se répète durant des jours, jusqu’au moment où Gutenberg refuse de faire un pas de plus. Madame tente de le ramener à la raison. Rien à faire. Elle finit par s’inquiéter et interpelle un agent de la sécurité. Il faut croire qu’elle est persuasive. Le flic alerte son QG, une descente s’ensuit. On découvre 32 personnes travaillant au noir dans le sous-sol pourri. Bien que chaleureusement félicité, Gutenberg n’est pas vraiment un bon poulet, il a été alerté par… la bergère allemande en chaleur qui contrôle le petit personnel.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Getty Images
Publication:
lundi 10.03.2014, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?