PS4, Xbox One, Nintendo Wii U

Techniquement au top, la PS4 et la Xbox One 
amènent leurs lots de 
nouveautés. Finies en outre les longues attentes lors des mises à jour ou la 
recherche d’amis pour 
jouer. La Wii U de Nintendo peut, quant à elle, se 
passer de télévision.

Une ère nouvelle s’ouvre en cette fin d’année pour les jeux sur console. Deux consoles de la prochaine génération – la Playstation 4 de Sony et la Xbox One – vont débarquer pour Noël. Avec un bémol pour la Suisse: Microsoft ayant encore repoussé le lancement de son produit dans notre pays, les fans impatients de la Xbox devront se tourner vers l’importation. Il faudra toutefois compter sur quelques restrictions dans un premier temps.
Depuis déjà longtemps, les consoles ne se bornent plus à proposer des jeux. Elles permettent de surfer sur Internet, de visionner des films, de télécharger des contenus et de communiquer avec des amis du monde entier. Depuis la dernière génération, celle de la Playstation 3 et de la Xbox 360, voire parfois avant, la console s’est muée en centre multimédia via la télévision.
Les nouvelles venues continuent sur cette lancée. En toute logique, elles proposent plus de technique haut de gamme. Nouveaux processeurs, mémoire vive de 8 Go et puces graphiques HD de qualité assurent une performance qui devrait laisser les consoles actuelles loin derrière. Toutes deux sont en outre équipées d’un lecteur Blu-ray.
Les consoles sont bien pourvues en connexions. La Playstation 4 possède trois ports USB 3.0, un port AUX, une connexion Bluetooth, une sortie HDMI et une sortie optique. Cette console, de même que la Xbox One, se connecte à Internet via l’Ethernet ou en wifi. La Xbox One dispose de connexions HDMI, USB 3.0 et Toslink.
La manette de la Playstation 4 se présente sous de nouveaux atours. Sony a intégré les boutons de commande et les sticks dans un creux pour une prise en main nettement améliorée.

Autres innovations: le pavé tactile au milieu, un petit haut-parleur, une prise pour le casque audio et une barre lumineuse LED qui fournit des informations supplémentaires au joueur en changeant de couleur, pour signaler par exemple les dommages subis par le personnage. Globalement, la nouvelle manette est plus maniable et offre une meilleure prise en main que ses prédécesseurs.
Autre nouveauté, la touche «Share» à l’aide de laquelle on peut partager des séquences de jeu en temps réel avec des amis via Internet.
A l’inverse, Microsoft n’a pas modifié grand-chose. De nombreux joueurs considèrent depuis longtemps que sa manette est la meilleure parmi les deux concurrents, elle n’a donc subi que de légères retouches.

Les fonctions de caméra sont bien entendu incontournables pour les consoles de la nouvelle génération. La Xbox One mise sur le système Kinect (inclus dans le pack) dont bénéficiait déjà sa version antérieure. Il est possible, entre autres, d’allumer et d’éteindre la console et le téléviseur par commande vocale. Le système détecte aussi directement le nombre de personnes présentes dans la pièce. Le contrôle gestuel et la reconnaissance faciale offriront de nombreuses possibilités à l’avenir. La caméra n’a, en revanche, qu’un rôle accessoire sur la PS4.
Les temps d’attente lors de la mise à jour des jeux étaient autrefois horripilants. La PS3 ne laissait pas le choix aux joueurs; ils devaient attendre jusqu’à ce que toutes les mises à jour soient installées. Ces contenus devraient maintenant être chargés en arrière-plan, voire lorsque la console est en veille, ce qui mettra fin à ces temps d’attente parfois interminables.
Microsoft, aussi, veut faire la chasse aux pauses de jeu involontaires. Une recherche de jeux intelligente permettra désormais de ne plus faire les cent pas durant les jeux en ligne.
Les deux fabricants ont fait un gros effort en matière de fonctions multimédias. La Xbox One est basée sur le système d’exploitation Windows 8 et offre de nombreuses fonctionnalités, comme la télévision en live, le streaming de musique et de films et un guide des programmes intelligent. L’écran partagé permet quant à lui d’effectuer deux activités en parallèle. On peut ainsi téléphoner grâce à Skype (préinstallé) tout en recherchant des jeux.
La Playstation 4 mise également sur le concept du streaming en matière de films et de jeux. Le prestataire de services Gaikai, appartenant à Sony, devrait permettre des transferts vers les ordinateurs et terminaux mobiles, tels que les tablettes et les smartphones. Microsoft assure la connexion à d’autres appareils grâce à l’appli Smartglass.
Mauvaise nouvelle par contre en ce qui concerne la rétrocompatibilité. Aux dires des fabricants, la Xbox One comme la Playstation 4 ayant une architecture matérielle fondamentalement différente, les titres des consoles précédentes ne pourront pas tourner sur les nouveaux appareils.
Toutefois, on pourrait à l’avenir utiliser les jeux PS3 sur la nouvelle console grâce au service de cloud de Gaikai. Mais cela devrait avoir un coût, même si l’on dispose du disque du jeu chez soi. Microsoft pourrait éventuellement utiliser sa plateforme cloud Azure dans le même but.

Les jeux feront la différence
Techniquement, les deux consoles sont au top. Les jeux feront la différence. Là aussi, l’offre est excellente des deux côtés. Des jeux tels que FIFA 14, Assassin’s Creed IV: Black Flag, Battlefield 4, Call of Duty: Ghost sont disponibles dès le départ pour les deux consoles. Microsoft marque des points avec sa superbe simulation de course automobile Forza Motorsport 5. La concurrence stimulant le marché, les joueurs peuvent déjà se réjouir de la nouvelle génération de consoles.
Contrairement à ses rivales, la Wii U de Nintendo est rétrocompatible. On peut donc profiter des jeux Wii sur la Wii U, mais pas l’inverse. La console permet de surfer sur Internet et de voir des vidéos en streaming. Elle est en outre indépendante de la télévision. Il est en effet possible, simultanément, de regarder la télévision pendant que quelqu’un d’autre joue avec la console, via l’écran intégré.

Playstation 4

La Playstation 4 de Sony est équipée d’un processeur CPU 8 cœurs x86-64 AMD Jaguar à faible consommation d’énergie et un GPU à 1,84 TFLOPS AMD next-generation Radeon. La mémoire vive s’élève à 8 Go GDDR5. Le lecteur de la PS4 est conçu pour la lecture optique des Blu-ray 6x et DVD 8x.
Entrées et sorties: USB 3.0, Bluetooth 2.1 (EDR), Ethernet (10mbps à 1000mbps) et wifi 802.11 b/g/n.
La PS4 offre une définition des jeux en Full HD (1080p) et la lecture des vidéos et photos en Ultra HD (2160p).

Xbox One

La Xbox de Microsoft est équipée d’un processeur spécial 8 cœurs x86 et d’une mémoire vive s’élevant à 8 Go DDR3. Elle dispose d’un disque dur de 500 Go. La console compte en outre une connexion HDMI, ainsi qu’une sortie optique. Des connexions Ethernet, wifi, USB 3.0 et Bluetooth complètent la panoplie. Le lecteur Blu-ray permet de regarder des films et de jouer en très haute définition et la caméra Kinect 2 s’occupe (entre autres) de reconnaître sa voix.

Nintendo Wii U

La Nintendo Wii U est équipée d’un microprocesseur multicœur et d’un processeur graphique AMD Radeon haute définition. La Wii U peut accéder à Internet via une connexion sans fil (IEEE 802.11b/g/n). Elle dispose de quatre prises USB 2.0 compatibles avec les adaptateurs LAN Wii, d’une mémoire flash interne de 32 Go, et la console présente dans le Basic Pack contient 8 Go de mémoire. En complément de la mémoire interne, une source de stockage externe peut être connectée via USB pour augmenter la capacité de stockage maximum.

Nintendo 2DS

Destinée à séduire le grand public, la Nintendo 2DS marque en quelque sorte le retour à la 2e dimension, et s’adresse ainsi, notamment, aux enfants, la 3D étant controversée en raison des maux de tête qu’elle peut provoquer. Cette console est une version plus simple et aussi plus avantageuse que sa grande sœur, la 3DS, dont elle propose les jeux en 2D. Elle dispose d’un écran séparé en deux, l’écran de jeu, en haut et un écran tactile, en bas. L’autonomie de la batterie se veut supérieure à celle de la 3DS et le temps de rechargement est de 3,5 heures.

Innovations techniques

Attention «Omni», tapis roulant non identifié! L’appareil de la société Virtuix permet non seulement de faire son jogging mais aussi de se déplacer dans des mondes virtuels. Encore à l’état de prototype il y a quelques mois, la «chose» peut désormais se commander en ligne. L’Omni se présente sous forme d’une base en hexagone, légèrement convexe et équipée d’un arceau à hauteur de taille. L’Omni nécessite des chaussures à semelles spéciales avec lesquelles, une fois projeté dans le jeu, on peut ainsi courir, sauter ou se baisser.
Pour que la sensation de réalité dans ce monde virtuel soit totale, il vous faut encore des lunettes spéciales de réalité virtuelle. L’expérience «Omni» ne s’arrête pas qu’au jeu, car vous pouvez, par exemple, visiter des expositions ou des villes historiques. Les premières livraisons en Suisse sont prévues par Virtuix pour la mi-mars prochaine. Le prix aux Etats-Unis s’élève à 499 dollars.

Lunettes Avegant et réalité virtuelle. Ces lunettes 3D se veulent l’avenir du «visionnage par immersion». Elles utilisent un système de projection directe de l’image sur la rétine, «virtual retinal display», en projetant une image haute résolution (1280 ×768 ) sur chaque œil. Les explications du patron d’Avegant, Ed Tang, données au magazine spécialisé «Cnet»: «Avec ce système de projection directement sur la rétine, les yeux n’ont pas besoin de se focaliser sur un support proche. Vous avez ainsi l’impression de voir une image sans être limité par un écran.» Selon le fabricant, la sensation est ainsi plus belle, plus claire et plus nette qu’avec des lunettes 3D traditionnelles. Le champ de vision est total et dégage une sensation d’immersion. Le principe des lunettes Avegant était à la base destiné à l’armée et à la médecine, avant d’être adapté pour le grand public.

Textes: Michael Benzing

Publication:
jeudi 05.12.2013, 09:34 heure

Publicité