1 von 11


Envie d’un saut de puce spontané dans la Ville Lumière? Pas de souci, les plans sympas ne manquent pas en ce moment.

Disneyland Paris

Disneyland Paris

Disneyland Paris

Disneyland Paris

Disneyland Paris

Grand Rex La Féerie des eaux

Niki de Saint-Phalle

Alain Barbey devant le TGV Lyria © M-Azeroual

TGV Lyria

Ville de Lille

Paris sur son trente-et-un

Loisirs Les possibilités de s’amuser (en famille) et de découvertes sont actuellement légion dans la capitale de l’Hexagone. Cerise sur le gâteau, les TGV Lyria desservent Disneyland Paris depuis Genève.

Les TGV Lyria roulent en direct pour Mickey

Nouveauté Depuis le 14 décembre, les TGV franco-suisses Lyria desservent la gare de Disneyland Paris au départ de Genève. Les explications du directeur de Lyria, Alain Barbey.

Pourquoi une liaison directe Genève-Disneyland Paris-Lille?
Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux leviers de croissance et avions déjà ouvert le sud de la France en 2013. Le nord du pays est de plus en plus prisé et nous pensons que cette ligne répondra à plusieurs demandes: celle pour Marne-la-Vallée et Disneyland Paris, site le plus visité de France, l’aéroport Charles de Gaulle dans la foulée, enfin Lille. Avec, pour ces trois gares, des correspondances intéressantes pour la France, la Belgique, voire Londres.

Quelles retombées espérez-vous?
D’abord un bon taux de fréquentation avec la large palette de destinations offertes par ce train, un élargissement de notre clientèle (romande), ainsi que de nouveaux partenariats potentiels avec les acteurs des régions desservies, dont Disney.

Cette desserte est-elle appelée à durer?
Cela dépendra bien sûr de son succès et de sa rentabilité. Pour l’heure, nous songeons déjà à passer à cinq fréquences hebdomadaires. Un bilan sera tiré après deux ans. Je suis cependant très optimiste.

Disneyland Paris est à la fête

La saison de Noël se poursuit jusqu’au 7 janvier 2015 à Disneyland Paris. Et, pour l’occasion, Merida, la princesse écossaise du film «Rebelle», est de la fête. Une première. Dans le même registre, les visiteurs peuvent rencontrer, en chair et en os, Anna et Elsa, les célèbres sœurs du film à succès «La Reine des Neiges». Les flashs vont crépiter pour les photos souvenirs au pavillon des Princesses. Un gigantesque sapin de 24 m orné de 1000 décorations et illuminé à la tombée de la nuit, la neige qui tombe chaque fin d’après-midi sur Main Street, U.S.A., le Père Noël et les personnages Disney en costumes de fête saupoudrent le tout de la féerie liée à cette période de l’année. Au rayon gourmandises, la parade spécial Noël a beaucoup de goût puisque les costumes des héros de Disney représentent des pâtisseries multicolores, sucres d’orge géants, bonshommes en pain d’épice, etc. Le must est incontestablement le spectacle nocturne «Disney Dreams fête Noël» sous la direction d’Olaf, le bonhomme de neige rigolo de «La Reine des Neiges». Il fait du château de «La Belle au bois dormant» un écran à ciel ouvert agrémenté d’effets spéciaux bluffants, de jets d’eau dansants, et de feux d’artifice du plus bel effet. On reste scotché devant tant d’innovation et d’ingéniosité.

À voir

Niki au Grand Palais

Histoire d’eau
Le cinéma Grand Rex (Grands Boulevards) programme le dessin animé «Astérix – Le Domaine des Dieux». Il est précédé de la «Féerie des Eaux» où la scène se transforme en piscine géante, qui projette 1200 jets d’eau à plus de 15 m de haut! Son et lumières s’y mêlent harmonieusement. Jusqu’au 4 janvier.

Pour fondre de bonheur
La nef du Grand Palais ne vous laissera pas de glace avec sa monumentale patinoire éphémère. Idéal pour s’éclater en famille. Jusqu’au 4 janvier.

Faites la roue!
La grande roue illuminée de la place de la Concorde se voit de loin. Un passage obligé pour prendre de la hauteur sur la Ville Lumière et la découvrir sous un angle inédit. Jusqu’au 15 février.

Niki: l’imaginaire est son palais
Niki de Saint Phalle, décédée en 2002, qui fut l’épouse du sculpteur fribourgeois Jean Tinguely, illumine le Grand Palais jusqu’au 2 février 2015. La plasticienne, sculptrice, peintre et réalisatrice de films franco-suisse doit sa réputation grand public à ses fameuses «nanas» colorées. Mais son œuvre est beaucoup plus vaste, engagée. Et tourmentée aussi. Le Grand Palais porte un regard inédit sur son œuvre avec la plus grande expo depuis vingt ans consacrée à l’une des artistes les plus populaires du siècle passé.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Didier Walzer

Rédacteur

Photo:
Prismaonline, Lyria-Curius, SP
Publication:
dimanche 21.12.2014, 17:30 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?