1 von 24


La Hollande, pays du vélo et premier producteur mondial de tulipes.

Amsterdam: l’aventure commence dans la capitale un jour de printemps.

Balade entre les façades du XVIIe, les ponts et les canaux.

Il y a plus de bicyclettes que d’habitants dans ce petit pays plat.

Visite des grands classiques avec un passage au marché aux fleurs et aux bulbes.

Amsterdam est aussi connue pour ses diamantaires (ici en visite chez Gassan Diamonds).

Arrivée dans le port de Hoorn.

Une ville pleine de charme.

Le centre-ville de Hoorn.

Balade à vélo dans la région de Hoorn.

Notre guide nous parle des polders au milieu de moulins et champs de tulipes.

Les Pays-Bas de carte-postale

Retour à bord pour la suite du programme.

Arrivée à Enkhuizen

Visite du musée du Zuidersee bien fréquenté par les enfants qui aiment se déguiser. © Niels Lauwers

Le musée en plein air mérite une visite d’une demie journée voire d’une journée entière.

Reconstitution des maisons d’époque.

Notre bateau nous attend.

On navigue sur les lacs d’eau douce encerclés de digues et d’éoliennes.

Le voyage se termine à Keukenhof au milieu de tulipes et autres fleurs à bulbes. Un passage obligé des touristes du monde entier en visite en Europe.



Champ de narcisses

Une visite à faire en famille ou en amoureux. ©DR

Pays des tulipes

Croisière Découvrir les Pays-Bas par les eaux, au printemps, lorsque les tulipes colorent les champs verts et tutoient les moulins, fait partie des grands classiques en croisière. Bienvenue à bord! 

http://www.cooperation.ch/Pays+des+tulipes Pays des tulipes

Notre voyage commence à Amsterdam. Après une visite guidée des monuments incontournables, un après-midi libre s’offre à nous. Voici quelques idées pour bien remplir sa tête et son estomac.
La capitale décontractée respire la joie de vivre, surtout à la belle saison lorsque les Amstellodamois et les touristes envahissent ses quelque 30 parcs et ses innombrables terrasses. Se balader entre les canaux (qui s’étendent sur plus de 100 km), se perdre dans les ruelles entre les maisons aux façades datant du XVIIe, boire un verre au soleil, faire du shopping ou manger des patatje met (frites mayo) au marché Albert Cuyp dans le quartier du Pijp… Impossible de ne pas tomber amoureux de cette ville jeune et dynamique. Le vélo, qui est le moyen de transport préféré des Hollandais (il y a en moyenne deux bicyclettes par habitant dans le pays!), séduit de plus en plus de visiteurs. Au point où les ruelles deviennent très, voire trop encombrées aux heures de pointe et durant les vacances.

À Amsterdam, avec les enfants, ne manquez pas le Nemo signé Renzo Piano. 

Une demi-journée à Amsterdam

Inutile de présenter les musées mondialement connus de la ville. La file d’attente devant le Rijksmuseum, le musée Van Gogh ou la Maison Anne Frank parle d’elle-même. Il est fortement conseillé d’acheter son billet sur Internet à l’avance pour éviter l’attente de plusieurs heures… Mais d’autres musées un peu moins connus valent également le détour. Le Stedelijk propose cette année des expositions thématiques pour célébrer les 100 ans du mouvement artistique hollandais De Stijl avec, notamment, Theo van Doesburg ou Piet Mondrian comme chef de file. Quant à l’Hermitage, il suit, jusqu’au 17 septembre, les traces des Romanov et la Révolution russe dont on célèbre aussi le centenaire cette année. Demandez conseil à l’office du tourisme ou consultez le site (en français).

Flâner entre les canaux et les façades typiques du XVIIe siècle dans cette ville jeune et décontractée.

Au musée avec les enfants

En famille, le Nemo, le musée des sciences, mérite une visite. Des installations ludiques et interactives, permettent aux petits et aux adultes de se familiariser avec la science en s’amusant. Construit en 1997 par Renzo Piano, surnommé «le navire» à cause de sa forme, le bâtiment représente en réalité l’image inversée de l’entrée du tunnel de l’IJ (lac d’eau douce). Son toit terrasse couvert offre un panorama imprenable sur la ville.
Le soir, une balade en bateau-mouche permet de découvrir la ville par ses canaux d’eau douce. Une nouvelle perspective qui nous montre un autre visage de cette capitale accueillante qui, de loin, ne se résume pas aux coffee shops et au quartier rouge.

Le Zuiderzeemuseum à Enkhuizen nous replonge dans les traditions locales.

Cap sur Hoorn

Notre bateau quitte le fameux port d’Amsterdam et fait route vers Hoorn. Pour rejoindre cette cité pleine de charme, l’une des principales villes de la Frise du Nord, on navigue sur le lac de Marken (Markermeer). Les grands navires n’y ont pas accès car ce réservoir d’eau douce de 700 m2 n’a que trois à quatre mètres de profondeur! Il est séparé du lac de l’IJssel (IJsselmeer), le plus grand lac des Pays-Bas, par une digue de 30 km, l’Houtribdijk. Les écluses, les digues, les polders (une étendue artificielle de terre gagnée sur l’eau)… tout rappelle sans cesse que ce pays qui se trouve pour les deux tiers sous le niveau de la mer, a été construit par l’homme. La surface occupée par les polders représente 17% du territoire. Le dicton présent sur toutes les lèvres dès que l’on aborde le sujet, «Dieu a créé le Monde et les Néerlandais ont créé les Pays-Bas», se confirme.
Moins connu que la capitale, Hoorn ne manque pas de charme et de photogénie. Cela explique en partie les nombreux tournages de films qui s’y déroulent toute l’année.
Après une visite de cette cité animée, deux options s’offrent à nous: une virée au célèbre musée du fromage d’Alkmaar ou une balade à vélo sur les polders. J’opte pour la deuxième option. Des pistes cyclables bien aménagées et une vaste campagne, plate bien sûr (la plus haute colline des Pays-Bas atteint les 300 mètres à peine!), permettent de pédaler en toute décontraction. Entre les cours d’eau, les prairies vertes, lumineuses, les vieux moulins, les maisons et villas au style nordique, les oiseaux sauvages, les moutons, les vaches et les champs de tulipes… On avance en s’émerveillant. Ces paysages paisibles de carte postale, permettent de recharger ses batteries. En quittant Hoorn et son port coloré, je n’ai qu’une envie, y retourner au plus vite.

«Dieu a créé le Monde et les Néerlandais ont créé les Pays-Bas.»

La vie en mer

Cap sur Enkhuizen, une paisible ville aux façades bien entretenues du XVIIe et aux ruelles pavées. Un immense musée en plein air (Zuiderzeemuseum) qui attire les foules de touristes et d’écoliers est une reconstitution fidèle de la vie des autochtones au bord de ce qui était autrefois le Zuiderzee. Au siècle dernier, cette mer fut transformée en IJsselmeer et en polders.
Pour rejoindre la petite ville de Lemmer, nous naviguons sur l’IJsselmeer (53 km de long et 32 km de large). Profitez-en pour visiter Woudagemaal, la plus grande station de pompage à vapeur du monde, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Puis retour sur Amsterdam en retraversant les lacs et les digues, en admirant une dernière fois les impressionnants champs futuristes d’éoliennes qui sortent littéralement de l’eau et qui travaillent en chœur et à plein régime.

Plus de 7 millions de fleurs à bulbes sont plantées à Keukenhof chaque année.  

Là où naissent les tulipes

On garde le meilleur pour la fin: une visite du temple des tulipes à Keukenhof. C’est d’ailleurs la première motivation de beaucoup de retraités présents à bord qui appellent ce voyage «la croisière des tulipes». Ce parc ouvert huit à neuf semaines par année, avec quelque 7 millions de fleurs à bulbes plantées chaque an, attire environ 900  000 visiteurs du monde entier. À côté du parc, on peut louer une bicyclette pour partir librement à la découverte des immenses champs colorés. Cet événement éphémère et impressionnant – même pour les insensibles aux fleurs – dure jusqu’au 21 mai... À agender sans plus attendre pour le printemps 2018!

Hollande Tourisme

Croisière sur l’Ijsselmeer

La Hollande du Nord
La croisière que nous avons effectuée à bord du bateau fluvial MS Monet de Croisieurope commence et se termine à Amsterdam. Au menu: Hoorn, Alkmaar, Enkhuizen, Lemmer, Keukenhof ou Zaanse Schans (hors période des tulipes).
Soirées dansantes, plats copieux, open bar, gymnastique douce sur le pont… ont aussi fait partie de notre voyage.

Informations et réservations

La Hollande en vidéo

Jasmina Slacanin

Rédacteur

Photo:
Roger Juillerat, Frank Bedijs, DR
Publication:
lundi 15.05.2017, 13:02 heure