1 von 9


Un monde en miniature, avec sa désalpe et ses chalets de montagne.








Petits trains: objets d’une grande passion

Maquette Aux portes de Fribourg, Marc Antiglio a réalisé un rêve d’enfant: construire tout un réseau de chemins de fer afin de partager son amour immodéré pour les trains miniatures.

Fraise à neige: impressionnante, même en miniature.

Fraise à neige: impressionnante, même en miniature.
Fraise à neige: impressionnante, même en miniature.

Il était une fois, un petit garçon de 5 ans qui venait de s’enfuir de chez lui pour aller regarder passer les trains en gare de Fribourg. Émerveillé, il observait la valse des grosses locomotives, ces monstres noirs qui arrivaient et repartaient en sifflant dans un épais nuage de fumée. C’était en 1945. Une grande passion était née. C’est aussi le début du film montré aux visiteurs des «Chemins de fer du Kaeserberg».
La première partie de la projection retrace ce souvenir d’enfance de Marc Antiglio. Cet homme a consacré dix-sept ans de sa vie à construire, aidé de son équipe, un paysage ferroviaire imaginaire à Granges-Paccot, près de Fribourg. Aujourd’hui, son réseau de chemins de fer miniature, le plus beau et le plus grand de Suisse, fait le bonheur de tous ceux qui partagent sa passion. Après la projection, la visite se poursuit en direction de la «gare de l’ombre», là où sont composés les trains que l’on peut admirer ensuite en action à l’étage supérieur. La complexité technique y est impressionnante.

Des petits pains grands comme une tête d’épingle

À l’étage, l’étonnement redouble encore face à la précision et au réalisme du décor: de la désalpe au cirque Knie, tous les éléments sont d’une minutie extrême. Grâce à des jumelles, on discerne une multitude de détails minuscules, comme les petits pains au lait, pas plus gros qu’une tête d’épingle, qui ont roulé du panier d’un boulanger maladroit. Quelque 6000 personnages peuplent la maquette parcourue par plus de 2 km de voies ferrées. Surprise à la vue d’un train à deux étages tiré par une locomotive «Ma région» de Coop! Malgré son côté imaginaire, la maquette de Marc Antiglio est une représentation extrêmement réaliste de la Suisse des années 1990. Impossible de quitter cette merveille des yeux! Comme autrefois le petit garçon à la gare.

Musée des transports le Gothard

Modèle historique

Pour petits et grands: partout, il y a quelque chose à découvrir.

Pour petits et grands: partout, il y a quelque chose à découvrir.
Pour petits et grands: partout, il y a quelque chose à découvrir.

À l’occasion de l’inauguration du Musée suisse des transports, à Lucerne, en 1959, les membres du Club lucernois des amis et modélistes ferroviaires ont réalisé une maquette de la rampe nord du Gothard, entre Erstfeld et Wassen (UR). Le modèle réduit représente la gare d’Erstfeld, les viaducs imposants qui enjambent le Chärstelen et l’Intschireuss ainsi que les trois tunnels hélicoïdaux à proximité de Wassen. Il y manque toutefois l’autoroute, puisque ce décor a été réalisé à la fin des années 1950.
Certains modèles réduits de locomotives et de wagons sont nettement plus récents, comme la locomotive CFF Re 460 qui sillonne la Suisse depuis mars aux couleurs des produits «Ma région» de Coop.
Musée suisse des transports, chaque heure à partir de 10 h 30

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Martin Winkel
Photo:
Charly Rappo/arkive.ch
Publication:
lundi 27.10.2014, 10:20 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?