Des pendants d’oreilles beaux à croquer.

Plaisir éphémère

Cerises. Il est revenu le temps des cerises. Avec un retard dû à la météo, elles envahissent enfin les étals.

Si toute l’année il y avait des cerises, Messieurs les médecins n’iraient plus qu’en chemise», affirme un dicton français. On prête à ce fruit des vertus reconstituantes et reminéralisantes ainsi que des propriétés anti-inflammatoires. Riches en vitamines C, A et E, ces perles juteuses aideraient à la détente et à la concentration et même, grâce à la pectine (une substance qui fait office de gel et emprisonne les graisses dans l’intestin), à retrouver ou conserver la ligne. Leurs queues, préparées en infusion, combattent la rétention d’eau.
La cerise, comme la fraise, est source de plaisir éphémère, déjà observé par Goethe: «Ce sont les enfants et les oiseaux qu’il faut interroger sur le goût des cerises et des fraises.» Après ce début d’année pluvieux, il faut attendre la mi-juillet pour voir le retour des cerises suisses sur les étals. Mais si la récolte souffre de deux semaines de retard, elle devrait être de moyenne à bonne, selon Fruit- Union Suisse.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Marie-Thérèse Page Pinto

Rédactrice

Photo:
Ferdinando Godenzi, Beatrice Thommen-Stöckli
Styling:
Marianne Ettlin
Publication:
lundi 01.07.2013, 00:00 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?