Plus de tonus: petites pilules énergisantes

En coulisse Burgerstein est connue pour ses produits vitaminés et ses compléments alimentaires. Mais comment l’entreprise saint-galloise a-t-elle démarré?

Tout a commencé par une mésaventure: en 1966, l’entrepreneur Lothar Burgerstein est victime d’un grave accident de voiture. Ce qui pour d’autres aurait été un coup du sort a, au contraire, stimulé cet homme alors âgé de 71 ans. Parce qu’il ne se rétablissait pas aussi vite qu’il le souhaitait, Lothar Burgerstein s’est mis à étudier le corps humain. Dans son lit d’hôpital, il a compulsé quantité d’études, sans cesse à la recherche de nouvelles connaissances scientifiques.
C’est ainsi qu’il tomba sur des textes de Linus Pauling, deux fois récompensé du prix Nobel. Selon le chimiste américain, l’être humain peut améliorer son état par «des substances normalement présentes dans son corps et bonnes pour la santé». Lothar Burgerstein est captivé par la «médecine orthomoléculaire», comme le nomme Linus Pauling. Il entame alors de nombreux échanges avec le chercheur et se livre à une expérimentation sur lui-même: il assemble les micronutriments idoines et les ingur­gite. Sa guérison s’accélère sensiblement. Six ans après son accident, il fonde avec son fils, Uli, la société Anti­stress AG, la première entreprise européenne fabriquant des produits de médecine orthomoléculaire. Presque 50 ans plus tard, tout un chacun en Suisse associe le nom Burgerstein à des micronutriments de grande qualité proposés sous forme de compléments alimentaires et de médicaments.
Aujourd’hui c’est sa petite-fille, Tanja Zimmermann-Burgerstein (48 ans), qui dirige l’entreprise. «Je reste, moi aussi, fidèle à la recette de notre succès, déclare cette mère de deux enfants aujourd’hui adultes. Des substances et des liaisons chimiques, telles qu’elles existent dans la nature et qui peuvent être assimilées de manière optimale par le corps, restent au centre de nos pré­occupations et de notre production.»

Tanja Zimmermann-Burgerstein dirige l’entreprise fondée par son grand-père.

Substances naturelles

Burgerstein tient en outre à ne pas faire entrer des éléments étrangers tels que colorants ou matières aromatiques dans la fabrication de ses produits. Mais à qui s’adressent les nombreuses préparations? «Nombre de personnes ne s’alimentent plus de manière équilibrée, répond la cheffe d’entreprise. Dans certaines situations, nous avons aussi des besoins différents, comme durant la grossesse, la convalescence, le sport ou en vieillissant.»
Les cadres de l’équipe nationale de ski et de Swiss Triathlon, par exemple, sont fans de Burgerstein. Idem pour des vedettes de l’athlétisme telles que Kariem Hussein ou Sandra Stöckli-Hager. L’entreprise de Suisse orientale reste fidèle au slogan inventé par son fondateur: «Ce n’est pas de la maladie dont nous devons prendre soin mais de la santé.»

C’est avec lui que tout a commencé: Lothar Burgerstein.

Sa femme et lui étaient propriétaires de la tannerie qui abritait – et abrite encore – le siège de la firme Antistress AG, à Rapperswil (SG).

AntiStress AG: les jalons

  • 1972 Lothar Burgerstein fonde à Rapperswil (SG) Antistress AG, pour la protection de la santé.
  • 1982 Parution du «Burgerstein Handbuch Nährstoffe» (Guide des nutriments Burgerstein), le premier manuel qui traite de médecine orthomoléculaire.
  • 1987 Uli Burgerstein, fils du fondateur, crée la «Burgerstein Foundation», pour la promotion de la médecine orthomoléculaire.
  • 2012 Agrandissement de l’entreprise à Rapperswil par un nouveau bâtiment commercial.
  • 2015 Tanja Zimmermann-Burgerstein, reprend en troisième génération les rênes de l’entreprise.
  • 2016 Lancement de Burgerstein Biotics, produits avec des bactéries probiotiques. 

En chiffres

77
À 77 ans, Lothar Burgerstein crée encore une nouvelle entreprise. Tandis que d’autres, à cet âge, sont déjà à la retraite depuis longtemps!

2 000 000
Les affaires marchent bien: l’année dernière, Burgerstein a vendu plus de deux millions de préparations. Elles sont aussi disponibles chez Coop Vitality.

80
L’assortiment Burgerstein comprend aujourd’hui plus de 80 produits à des fins préventives et thérapeutiques.

47
PME suisse: l’entreprise de Rapperswil (SG) emploie 47 collaborateurs.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Markus Kohler
Photo:
Heiner H. Schmitt, Christoph Kaminski, DR
Publication:
lundi 17.07.2017, 12:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?