Il est essentiel que l’impact environnemental soit aussi faible que possible. C’est pourquoi 
les camions Coop doivent répondre aux dernières normes en matière de gaz d’échappement.

Polluer moins: transports écologiques

Exemplaire Les camions diesel de Coop sont systématiquement mis aux normes concernant les gaz d’échappement. Ils émettent même moins d’oxydes d’azote que les voitures à moteur diesel modernes.

En 2015, le groupe allemand Volkswagen a déclenché un tollé général lorsque l’opinion publique a appris qu’il avait manipulé les valeurs des gaz d’échappement de véhicules diesel. Les voitures remplissaient certes les exigences durant les tests, mais dépassaient sur la route les valeurs limites légales pour les émissions d’oxydes d’azote et de particules fines nuisibles à la santé, voire cancérogènes. Dès l’automne 2019, toutes les voitures diesel neuves devront passer un test routier quant à leurs émissions d’oxydes d’azote afin de réduire la pollution de l’air.
Ce qui semble encore loin pour le transport des personnes est déjà une réalité depuis des années pour les poids lourds: «On ne met pas comme ça un camion au laboratoire pour mesurer ses émissions! Toutes ces mesures sont réalisées sur la route et donc en conditions réelles», explique Erich Lüdi (63 ans), expert pour la réduction des émissions carbone et l’efficacité énergétique dans le domaine des carburants. L’UE publie en permanence de nouvelles normes en matière de polluants et de gaz à effet de serre. Actuellement, tous les véhicules doivent être conformes à la norme Euro 6, une des plus sévères au monde dans le trafic de poids lourds. Aujourd’hui, les camions au diesel émettent donc moins d’oxydes d’azote que les voitures diesel sous le feu de la critique.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Une flotte renouvelée

Coop se réfère à ces normes pour l’entretien de sa flotte de camions. Pour les nouvelles acquisitions, elle mise toujours sur la plus récente norme européenne. Quelque 400 camions, dont la plupart roulent au diesel, transportent pour elle la marchandise des centrales logistiques jusqu’aux magasins. Au total, cela représente 24 millions de kilomètres parcourus chaque année. Erich Lüdi effectue depuis 2005 le monitoring annuel des transports pour Coop. «L’enseigne est exemplaire avec le renouvellement constant de sa flotte, dit-il. C’est de cette manière que l’entreprise a réduit ses émissions d’oxydes d’azote de plus de 56% au cours des six dernières années, et même de 65% pour les particules fines.» (voir l’infographie ci-dessous)

Penser à économiser

Le choix du carburant réduit aussi la charge pour l’environnement. «Nous misons autant que possible sur le biodiesel», souligne Christine Clapasson (30 ans), responsable du service Énergie/CO₂ chez Coop. Issu de matières premières renouvelables, il génère un impact moindre sur le climat. En 2016, il représentait déjà un tiers du diesel utilisé. «Nos chauffeurs suivent une formation pour conduire de manière économe, précise notre interlocutrice. Nous économisons jusqu’à 10% de carburant et diminuons en conséquence les coûts et les émissions de CO₂.» Et d’ajouter: «Des camions à moteur électrique sans émissions ainsi que des camions à hydrogène viennent compléter notre flotte moderne et écologique.»

Camions diesel: des normes strictes

Source: Coopérative Coop, infographie: Caroline Koella

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/339
Toutes les paroles aux actes
Noëmi Kern
Photo:
Heiner H. Schmitt
Publication:
lundi 30.10.2017, 13:15 heure

Retrouvez toutes nos recettes