Surtout, ne portez jamais un lapin par les oreilles!

Portez correctement votre lapin

Les bons gestes Un lapin n’aime pas être porté. Si vraiment, vous devez le déplacer, tenez-le sous la poitrine mais sans comprimer sa cage thoracique. 

Non, les lapins ne sont pas des chats, on ne les attrape pas par la peau du cou, une lapine n’a jamais traité un lapereau de cette manière. Cela pourrait lui briser la colonne vertébrale, car leurs os sont fragiles.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Tout aussi dangereux et très douloureux pour votre compagnon à la douce fourrure: le porter par les oreilles «peut causer un réflexe d’hypotension, qui peut s’avérer mortel chez lui», apprend-on sur le site medirabbit.com, qui donne de très bons conseils illustrés pour transporter des lagomorphes.
«Le lapin n’aime être ni porté ni attrapé. Être retenu par au-dessus lui rappelle instinctivement l’attaque d’un prédateur, comme un rapace qui s’empare de lui. Le lapin est une proie. C’est inscrit en lui», explique Elena Grisafi Favre de La Colline aux Lapins. De plus, être soulevé lui insuffle le même sentiment qu’à l’humain sur un manège ou dans un ascenseur, la sensation est très désagréable.

À la fois craintif et curieux

Hélas, il doit parfois être amené chez le vétérinaire. Le moins traumatisant est de le faire entrer dans la cage de transport de son plein gré.
S’il doit être attrapé, prenez garde: son arrière-train ne doit jamais pendre, car il y a risque de fracture. Il faut le maintenir fermement contre soi avec le bras – afin qu’il ne joue pas les filles de l’air –,  une main soutenant la poitrine, les doigts glissés sous les aisselles pour ne pas comprimer sa cage thoracique.
L’arrière-train est soutenu dans l’autre main, ses pattes dirigées vers l’extérieur pour éviter qu’il griffe ou qu’il se blesse en se cognant.
Pour rendre sa boule de poils vraiment heureuse, c’est très simple: il suffit de se placer à sa portée, donc au sol.
Pour l’appâter, alors même qu’il est naturellement craintif mais néanmoins curieux, on peut lui caresser la tête, les joues, le dos. Jamais le museau, ni les flancs, ni les pattes, ni la queue. Car il risquerait de mordre.
Vivre avec un lapin exige que l’on respecte ses spécificités, comme celles de chaque animal.

L’anecdote

Le lapin mélomane

Le Jimi – en hommage à Hendrix – est un lapin à poil long, noir et très doux.
La petite Léna, 7 ans, voudrait bien y laisser traîner sa main d’enfant, mais Hendrix est un vieux grognon qui n’aime pas les gosses, trop bruyants pour lui. Seule, Jade, sa copine à fourrure blanche, semble ne jamais le contrarier. Il faut dire qu’Hendrix déteste son nom. Baptisé par maman qui écoute le guitariste en boucle, il ne vibre qu’aux grands classiques. La première fois qu’il a entendu Chopin, il a cessé de grignoter sa carotte pour écouter. Bartók le met en transe: il tape au sol de la patte avant gauche en l’entendant et secoue la tête. Quant à Vivaldi, son préféré, il ferme les yeux et s’endort. Alors pourquoi madame ne l’a-t-elle pas appelé Liszt, Wagner ou Jean-Sébastien, car Bach lui file également des frissons le long du dos… alors Hendrix, franchement, c’est pas un nom pour un lapin mélomane!

.

Une question animalière?

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Alamy
Publication:
lundi 31.08.2015, 14:00 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?