Sera Rodriguez Kühni avec le coiffeur Sandro Scarabelli, juste avant de défiler comme modèle.

Le bonheur a trois fois vingt ans

Vivre le plus longtemps possible, sans pour autant devenir vieux, un rêve pour le plus grand nombre. À 69 ans, Sera Rodriguez Kühni entame une nouvelle vie et montre que l’on peut vieillir en toute beauté.

La relation fusionnelle qu’entretient Sera Rodriguez Kühni avec ses deux petites-filles Lunalei et Lenis la pousse à rester dans le coup.

La relation fusionnelle qu’entretient Sera Rodriguez Kühni avec ses deux petites-filles Lunalei et Lenis la pousse à rester dans le coup.
http://www.cooperation.ch/Postuler_+mettre+en+avant+ses+atouts La relation fusionnelle qu’entretient Sera Rodriguez Kühni avec ses deux petites-filles Lunalei et Lenis la pousse à rester dans le coup.

Toute sa vie, Sera Rodriguez Kühni s’est consacrée à sa famille. Tandis que son mari, Georges, travaillait comme relieur, elle s’est occupée des enfants, puis des petits-enfants, Lunalei (10 ans) et Lenis (11 ans), qui prennent aujourd’hui encore une grande place dans sa vie. Tout ce petit monde habite dans le même quartier, à Einigen, à deux pas du lac de Thoune (BE).
Mais la vie de Sera a changé du tout au tout il y a bientôt dix ans; Monica, sa fille, déniche l’annonce d’une agence qui cherchait des «modèles aux cheveux blancs». Aussitôt, elle envoie des photos de sa maman, très à l’aise devant l’objectif et prompte à se métamorphoser. La photographie a toujours été un élément important de la vie de famille et Sera adore prendre des photos et poser. Quelque 300 albums remplis de photos de famille témoignent de cette passion. À cause de l’avalanche de candidatures, l’agence Visage n’a répondu qu’après plusieurs semaines. Mais dès lors, tout s’est enchaîné rapidement: Sera a été invitée à Zurich pour être photographiée. D’un coup, les propositions de séances photos se sont multipliées. Les médias suisses se sont précipités sur elle, la décrivant comme l’un des premiers «Classic Mannequins».

http://www.cooperation.ch/Postuler_+mettre+en+avant+ses+atouts Le bonheur a trois fois vingt ans

Nouvelles niches publicitaires

Une activité qu’elle poursuit encore avec plaisir: les marques n’hésitent en effet plus, aujourd’hui, à faire appel à des mannequins seniors pour présenter leurs produits, afin d’être en phase avec une clientèle elle aussi grisonnante.  
Pour Sera Rodriguez Kühni, le travail consiste à essayer les habits qu’elle doit présenter, à se laisser maquiller et coiffer, puis à défiler à travers un magasin ou réaliser une séance photo.
Zineta Blank, responsable à l’agence Visage, a été l’une des premières à déceler que la beauté et le charisme des femmes mûres leur octroyaient un statut d’ambassadrices crédibles pour de nombreux produits. Sur le site Internet de l’agence, on trouve désormais plusieurs femmes qui ont trois fois 20 ans. Avec la concurrence croissante, Sera ne travaille plus autant qu’au début, mais cela lui convient: «Je le fais surtout par plaisir et un peu pour mes petites-filles, qui sont fières de leur célèbre grand-mère», avoue-t-elle en riant.

Sera pose pour les photographes et défile parfois en tant que mannequin, comme ici à Baden.

Sera pose pour les photographes et défile parfois en tant que mannequin, comme ici à Baden.
http://www.cooperation.ch/Postuler_+mettre+en+avant+ses+atouts Sera pose pour les photographes et défile parfois en tant que mannequin, comme ici à Baden.

Une question de gènes

La Bernoise d’adoption est arrivée en Suisse à 18 ans, des Asturies, pour travailler avec ses deux frères dans une usine. Trois ans plus tard, elle rencontre Georges, qu’elle épouse dans la foulée. «À l’époque, c’était la meilleure façon de mener une vie plus libre!» Deux enfants, Yves et Monica, naissent de cette union. Lorsqu’ils quittent le nid, Sera lâche son rôle de mère au foyer pour recommencer à gagner sa vie, d’abord en tant que magasinière puis comme mannequin.
Quand on lui demande son secret pour rester aussi mince et belle, Sera répond qu’elle mange sainement – beaucoup de salade et peu de sucreries – et fait du sport, mais que c’est surtout une question de gènes. Sa mère avait elle aussi conservé sa beauté avec l’âge.

Le plus bel âge

Loin de sous-estimer les gènes, le sociologue zurichois François Höpflinger estime pourtant que si les gens restent actuellement beaucoup plus longtemps en bonne santé et en forme, c’est dû surtout à la sécurité économique: «Les personnes qui n’ont pas de soucis financiers se sentent bien et sont actives.» En général, les seniors d’aujourd’hui vivent confortablement: «En Suisse, de tous les groupes d’âges, ce sont les individus entre 65 et 74 ans qui sont les plus heureux», indique le chercheur, qui explique qu’il y a peu de facteurs de stress dans cette catégorie. Il se souvient que pour sa femme – alors assistante sociale – et pour lui, la période où leurs enfants étaient encore petits a été la plus stressante de leur vie. «Dans beaucoup de couples, les deux parents effectuent une semaine de 70 heures.»

François Höpflinger (68 ans) Sociologue et chercheur, spécialiste du troisième âge

François Höpflinger (68 ans) Sociologue et chercheur, spécialiste du troisième âge
http://www.cooperation.ch/Postuler_+mettre+en+avant+ses+atouts François Höpflinger (68 ans) Sociologue et chercheur, spécialiste du troisième âge
«

Les personnes entre 65 et 74 ans sont les plus heureuses»

François Höpflinger (68 ans)

«La vieillesse commence à 65 ans»

Pour François Höpflinger, le fait que certaines personnes travaillent après 65 ans n’a rien de nouveau. À 68 ans, il fait d’ailleurs lui-même partie de cette catégorie. Durant notre entretien, le chercheur, spécialiste du troisième âge, a tous les chiffres en tête. Il donne des cours sur le sujet des travailleurs âgés dans des hautes écoles spécialisées et étudie, pour différentes organisations, la question du logement pour les seniors. «Je perçois une rente AVS et paie le train moins cher, mais pour le reste, je ne remarque guère que j’ai dépassé 65 ans et que je suis théoriquement entré dans une nouvelle phase de ma vie», dit-il.
Il sourit en ressortant une publication de 1889 qui affirmait que la vieillesse débute à 65 ans. Quelle différence avec notre époque où les gens ne se sentent vieux que lorsqu’ils perdent leur mobilité! «Jusqu’à 80 ans, les gens ont l’impression d’être plus jeunes qu’ils ne le sont réellement», constate François Höpflinger, qui a installé son ordinateur portable sur la table de sa salle à manger, entouré de livres, d’antiquités, de photos et de deux chats.

Lorsque Sera Rodriguez Kühni a déboulé dans le mannequinat, elle a été le sujet de nombreux articles. Elle veille encore aujourd’hui à sa ligne et sort tous les jours faire une activité physique.

Lorsque Sera Rodriguez Kühni a déboulé dans le mannequinat, elle a été le sujet de nombreux articles. Elle veille encore aujourd’hui à sa ligne et sort tous les jours faire une activité physique.
http://www.cooperation.ch/Postuler_+mettre+en+avant+ses+atouts Lorsque Sera Rodriguez Kühni a déboulé dans le mannequinat, elle a été le sujet de nombreux articles. Elle veille encore aujourd’hui à sa ligne et sort tous les jours faire une activité physique.

La danse, une fontaine de jouvence

Avec l’Espagne et le Japon, la Suisse est l’un des pays où l’espérance de vie est la plus longue (voir infographie p. 15). «De nouvelles cellules cérébrales peuvent se former même chez les personnes de 70 ans», assure le sociologue. En entraînant son cerveau, on reste plus longtemps autonome. «L’idéal est de conjuguer l’entraînement de la mémoire et l’exercice physique, conseille-t-il. C’est pour cela que la danse est si bénéfique!» Son emploi du temps ne lui laisse que peu de temps. Mais sa femme et lui veillent à leur santé par de longues promenades.
Sera Rodriguez Kühni fait de même. Outre la marche et la natation, elle joue au ping-pong et à des jeux de société, avec ses petites-filles, ce qui l’aide à rester en forme, physiquement aussi bien que mentalement. Et elles ne manqueraient pour rien au monde l’émission Germany’s next Topmodel. Ce n’est sans doute pas par hasard que Lunalei a décidé de devenir mannequin et rêve d’une carrière internationale…

Toujours plus de centenaires en Suisse

En Suisse, le nombre de personnes âgées de 100 ans et plus a plus que doublé en quinze ans. En 2015, elles étaient 1562, dont 290 hommes et 1272 femmes. En moyenne nationale, les hommes atteignent 81 ans et les femmes 85 ans.

En bonne santé avec la vitamine D

L’avis de Kathrin Seidel du service diététique de Coop

L’avis de Kathrin Seidel du service diététique de Coop
http://www.cooperation.ch/Postuler_+mettre+en+avant+ses+atouts L’avis de Kathrin Seidel du service diététique de Coop

Pour rester en forme jusqu’à un âge avancé, Kathrin Seidel, diététicienne, con-seille de boire suffisamment, soit un à deux litres de liquide non sucré par jour, même lorsque l’on ne ressent aucune soif.
Il est par ailleurs important d’avoir un apport suffisant en protéines pour renforcer les muscles, en mangeant par exemple du tofu, de la viande, du poisson, de la volaille, des œufs et des produits laitiers. Ces derniers contiennent aussi du calcium, essentiel pour la solidité des os.
La vitamine D, elle aussi bonne pour les os, ne se trouve en quantité suffisante que dans des poissons tels que le saumon ou le corégone. Il est donc conseillé aux plus de 60 ans de prendre des compléments de vitamine D, surtout en hiver.
Un exercice physique suffisant est indissociable d’un mode de vie sain: les escaliers, la gymnastique, la musculation, la natation, le travail au jardin et bien d’autres activités motivantes vous maintiendront en forme! 

Vieillir en beauté

Leur recette miracle

http://www.cooperation.ch/Postuler_+mettre+en+avant+ses+atouts Le bonheur a trois fois vingt ans

Bernard Pichon (72 ans), voyageur
«J’ai de bons gènes et j’évite d’encrasser mon organisme avec l’alcool, la caféine ou la cigarette. Le mental joue un très grand rôle. Je reste curieux, attentif avec une solide faim de vie. Je n’ai jamais eu l’impression de devoir travailler et déteste le mot retraite. Je fais le maximum tant que ça marche. Par contre, dès que mon programme se relâche, j’ai un coup de pompe. Quand on renonce à se mettre en question, on devient vieux. Mais j’ai peur de devoir déléguer un jour mon libre-arbitre, par exemple qu’on doive faire ma toilette.»
Bernard Pichon raconte «Une valise de souvenirs», 180° éditions

http://www.cooperation.ch/Postuler_+mettre+en+avant+ses+atouts Le bonheur a trois fois vingt ans

Barbara Polla (67 ans), écrivaine
«L’idéal de beauté, quand on n’a plus 20 ans, c’est d’abord d’être bien avec soi-même, d’avoir des trésors d’expériences à donner, mille histoires à raconter… En réalité la beauté n’a pas tant à voir avec l’âge qu’avec le regard que nous portons sur l’âge – le nôtre en premier lieu. Moi je le vis très bien… vieille et jolie! Il me semble que je commence tout juste à avoir une sorte de compréhension du monde. Et j’ai tant de désirs. Je ne lutte pas. Physiquement, mentalement, je deviens.»
Barbara Polla évoque l’âge d’or dans «Femmes hors normes», Éd. Odile Jacob

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Eva Nydegger
Photo:
Christoph Kaminski, Serge Verglas, DR
Publication:
lundi 05.06.2017, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?