Hans-Peter Bareth, PDG de Rimuss, pose dans le vignoble de l’entreprise. Le Rimuss est fabriqué à partir de jus fraîchement pressé, provenant de plusieurs fournisseurs.

Pour les petits... et les plus grands

Rite familial et convivial Pour bien des familles, fêter les grandes occasions sans Rimuss est aussi inconcevable que de célébrer Noël sans ses biscuits. Mais l’offre et les projets de l’entreprise schaffhousoise ne s’arrêtent pas là.

Un chiffre éloquent: «96% des Suisses connaissent la marque Rimuss», déclare son patron Hans-Peter Bareth. Un chiffre pas si surprenant que ça. En effet, des générations de Suisses ont trinqué pour la première fois avec un verre de Rimuss. Pour preuve les campagnes publicitaires qui se sont succédé depuis 1954. Les vêtements et les coiffures exceptés, rien ne semble vraiment avoir changé.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

La marque Rimuss serait-elle d’un autre temps? La question fait rire le PDG de l’entreprise fondée en 1945 par Jakob Rahm: «Au contraire! Nous réalisons plus de 10% de notre chiffre d’affaires avec des produits qui ont moins de deux ans.»
Hormis son pétillant sucré, ce grand classique, la société Rimuss- und Weinkellerei Rahm AG propose effectivement une grande variété de jus de fruits, de bourrus, de vins et de boissons à base de vin.

Julia Weger, microbiologiste, mesure le taux d’acidité. Chaque année, 7 millions de bouteilles quittent l’entreprise.

«Un Rimuss pour adultes»

La nouveauté fait donc partie intégrante du quotidien de l’entreprise sise à Hallau (SH). L’une de ses dernières créations est le Rimuss Secco. Hans-Peter Bareth décrit le produit comme du «Rimuss pour adultes». Car – soyons honnêtes – même si renoncer à l’alcool est de plus en plus souvent considéré comme cool et tendance, on n’ose guère servir de Rimuss à ses amis.
Selon le chef d’entreprise, la raison est moins liée à l’image enfantine de la boisson qu’à son arôme et à la bouteille caractéristique qui l’abrite. «Le Rimuss Secco est moins sucré et sa présentation plus noble. Et les chiffres des ventes nous donnent raison jusqu’à présent.»

Julia Weger veille au goût mais aussi à la couleur du Rimuss. Seules de minimes différences sont admises.

Saison limitée

Avec ce produit, l’entreprise essaye de combler les creux saisonniers. En effet, la période traditionnelle du Rimuss est brève: «Nous vendons la moitié des 2,5 millions de bouteilles écoulées annuellement à l’occasion des Fêtes», explique le Zurichois qui dirige la Rimuss- und Weinkellerei Rahm AG depuis sept ans.
La période de production du Rimuss est assez courte. Composé d’un mélange de vin sans alcool et de jus de raisin, le Rimuss est fabriqué à partir de jus fraîchement pressé. «Il nous faut donc travailler à la fois rapidement et soigneusement», ajoute le chef de production, Heiko Huber.
L’entreprise emploie 45 salariés dont une grande partie travaille au laboratoire où sont testés la qualité et l’arôme de tous les vins, jus et pétillants non alcoolisés (également vendus sous d’autres marques) produits par l’entreprise.

Des bouteilles de Rimuss Secco fraîchement produites.

Vin sans alcool

Cette procédure est essentielle pour les vins comme par exemple le Graf von Spiegelberg – un des produits phares du caviste – mais aussi pour le Rimuss. En effet, l’arôme doit être toujours le même. Vite dit, mais moins facile à concrétiser, tempère Heiko Huber: «Nous avons près de 200 fournisseurs de jus et les raisins présentent chaque année d’autres caractéristiques.»
Le laboratoire de l’entreprise ne se contente pas de mener des batteries de tests, il procède également à des expérimentations. On découvre par exemple des bouteilles de vin portant la mention sans alcool sur l’étiquette. «Nous envisageons réellement de mettre un vin sans alcool sur le marché, annonce Hans-Peter Bareth. Mais nous ne le commercialiserons que lorsque nous serons vraiment sûrs de la qualité du produit. Il existe beaucoup de vins sans alcool mais, pour être honnête, je n’en ai jusqu’ici trouvé aucun que l’on puisse réellement boire.»
S’il reste confiant dans la capacité de l’entreprise à surmonter cet obstacle, il ne sait cependant pas si cela sera «dans deux ou dans dix ans».

Vieilles histoires

Pour Hans-Peter Bareth, le passé controversé de la famille Rahm appartient à l’histoire. Bref rappel: Ernst Rahm avait été mis à l’amende en 1997 pour avoir contrevenu à la norme pénale antiraciste. «Au pire, cela alimente encore des forums sur Internet.» Le PDG actuel déplore par contre que les actions de la fondation Rimuss ne soient jamais évoquées, comme la construction d’un village en Afghanistan.
Au fait, on peut vraiment dire que tout le monde trinque au Rimuss: le premier container de bouteilles vient d’arriver en Chine ces jours-ci! «Nous en sommes extrêmement fiers et espérons que l’avenir sera prometteur de ce côté-là», conclut Hans-Peter Bareth. «Pour une petite entreprise comme nous, il n’est pas toujours simple de franchir de tels seuils.»

Rimuss: le traditionnel et le moderne

1. Rimuss Party

Jus de raisin noble, pétillant, au discret bouquet de muscade. Servi frais, il constitue une expérience pétillante, rafraîchissante et épicée. Contient uniquement son propre fructose.
Disponible chez Coop au prix de 4 fr. 95/70 cl.

2. Rimuss Secco

Une autre alternative élégante au champagne et au prosecco, mais sans alcool. Contient du jus de raisin ainsi que du vin sans alcool. La promesse d’un formidable pétillant frais et peu sucré signé Rimuss. Disponible chez Coop pour 7 fr. 50/75 cl.


.

Bel équilibre

L’experte

Marie Linder, spécialiste en vin

Marie Linder, spécialiste en vin
Marie Linder, spécialiste en vin

Le prosecco est élaboré en Vénétie à partir du cépage glera, longtemps appelé prosecco certainement en raison de sa provenance de la commune située dans le Frioul portant ce nom. Ce vin effervescent était jusque dans les années 2000 consommé exclusivement en Italie. Depuis, il connaît de plus en plus de succès hors des frontières. À l’origine de ce succès, une amélioration nette de la qualité du produit et l’incontournable Spritz que l’on déguste en apéritif, constitué officiellement d’Aperol, de prosecco et d’une tombée d’eau gazeuse. Il serait pourtant bien dommage d’utiliser ce DOCG Carpenè Malvolti pour en faire un cocktail! Ce pétillant mérite d’être dégusté pur, frais. C’est un vin fruité, gouleyant, rond en attaque mais avec une belle vivacité finale.

Prosecco Superiore DOCG Carpenè Malvolti

Prix: 12 fr. 50/75 cl
Origine: Italie
Région: Vénétie
Cépage: glera
Maturité: jusqu’à 1 an après achat
Disponible: dans les grands magasins Coop ou sur:
www.coopathome.ch

.

www.mondovino.ch
Regula Bättig
Photo:
Heiner H. Schmitt, SP
Publication:
lundi 28.09.2015, 12:00 heure

Concours photo:

Bon appétit!

Les gagnants sont connus!

Les votes sont terminés. Félicitations aux gagnants du concours «Bon appétit»!

Vers le concours

Retrouvez toutes nos recettes