Pourquoi avons-nous un prénom et un nom?

Une question de Aree (12 ans).

Souvenir d’Orient

Les gens n’ont pas toujours eu un prénom ni un nom de famille. Ainsi, dans la région qui correspond à la Suisse actuelle, la tradition du nom de famille ne date que du XIIe siècle. En revanche, au sein de la noblesse vénitienne des Xe  et XIe  siècles, il était plutôt courant de porter un nom de famille. Ce sont les croisés qui ont rapporté cette coutume d’Orient.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Différence

Jusqu’au début du Moyen Âge, nombreux étaient ceux qui portaient seulement un nom. Tant que les habitants restaient dans leur village, cela ne posait pas de problème. Mais plus ils se déplaçaient, plus il y avait de chance qu’ils rencontrent un homonyme. Pour marquer la différence entre les uns et les autres, on ajouta donc un autre nom: François d’Assise ou Pierre Boucher, par exemple.

Origine

La plupart de nos noms de famille tirent leur origine d’un métier (Berger, Marchand ou Fischer, qui signifie pêcheur en allemand), d’un lieu (Auberson, Denoréaz, Basler, Zürcher) ou d’une caractéristique morale ou physique (Petit, Grand, Courtois, Gentil). Nos patronymes peuvent également dériver du nom du père auquel on ajoute un préfixe signifiant «fils»: -son en Angleterre, -sen au Danemark, -ez en Espagne, -wiecz en Pologne.

Autres pays, autres noms

Dans le monde, il existe diverses manières de composer un nom de famille.
En Espagne, par exemple, les enfants reçoivent le nom de leurs deux parents. Sur ce modèle, les enfants de Stéphane Meier et Louise Martin s’appelleraient donc Meier Martin. En Islande, en revanche, ce sont les prénoms des parents qui déterminent le nom: ainsi, si c’est un garçon, il s’appellera Stefansson (fils de Stefan) et si c’est une fille, Stefansdottir (fille de Stefan). Il arrive toutefois qu’on utilise le prénom maternel, ce qui donne des noms comme Helguson et Helgudottir.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Claudia Thierstein

Illustrations: Sibylle Heusser et Marcus Moser/www.atelier-oculus.ch

Publication:
lundi 18.01.2016, 13:45 heure







Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?