Pourquoi les copeaux bouclent-ils?

Une question de Stefan (15 ans).

Chaleur

La chaleur de friction produite sur le bord du rabot joue un rôle. Sous l’effet de la chaleur, le copeau se contracte sur sa partie supérieure, ce qui favorise l’apparition de boucles. On observe le même phénomène – appelé prétension – lorsqu’on frise un ruban de cadeau au moyen d’un ciseau.
S’ils sont très fins, les copeaux bouclent moins, car ils perdent rapidement leur tension.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Boucles de bois

Quand on rabote le bois, on obtient des copeaux qui bouclent de la même manière que les mèches de cheveux. En plus d’avoir une apparence amusante, ces copeaux constituent un matériau idéal pour allumer un feu.

Cassure

D’où proviennent donc ces boucles?
Tous les rabots sont équipés d’une lame, le fer. La lame du rabot découpe une fine couche de bois, appelée copeau.
Au moment du rabotage, le copeau se casse et de petites fissures se forment sur sa face inférieure. C’est pour cette raison que le copeau s’enroule, ou plutôt qu’il boucle.

Concurrents

Tous les copeaux ne bouclent pas: certains restent droits. Pour les obtenir, il faut que le fer soit maintenu à la verticale et ajusté à proximité de la lumière, l’espace permettant le passage des copeaux. Ainsi, une importante chaleur de friction se produit également sur le fer. Cela permet de compenser la prétension et de neutraliser la formation de boucles.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Susanne Stettler (selon les indications de Daniel Scheidegger)

Illustrations: Sibylle Heusser et Marcus Moser/www.atelier-oculus.ch

Publication:
lundi 14.12.2015, 13:50 heure







Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?