S’étendant sur 43 000 ha, le vignoble sarde produit aujourd’hui des vins rouges appréciés.

Près de 3000 ans de viticulture

Sardaigne Il n’y a pas si longtemps, cette île de la Méditerranée n’était guère réputée pour ses vins. Aujourd’hui cependant, quelques producteurs s’attachent à produire des vins de qualité.

«

L’île est divisée en plusieurs zones climatiques »

«Ça ne fait pas un pli: c’est bien du vin!» C’est ce qu’ont déclaré les chimistes en ­analysant les particules brunes trouvées lors de fouilles en 1992 dans la région de Cagliari. En découvrant ce millésime incroyablement ancien, remontant à l’an 900 avant notre ère, les scien­tifiques ont fourni la preuve que la tradition viticole en Sardaigne ne date pas d’hier!

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Des nectars méconnus

Pourtant, dans les années 1970, les vins de Sardaigne n’intéressaient guère les grands œnophiles. Généralement, on les embarquait sur des bateaux à destination du continent où ils servaient à améliorer la teneur en alcool, l’arôme et la couleur des vins d’autres pays. Ce n’est qu’à partir des années 1980 que les caves sardes, dont la plupart sont organisées en grandes sociétés coopératives, ont commencé à produire, sur leurs 43 000 hectares de vignoble, des vins rouges qui reçurent un bon accueil sur le marché international.

Principaux cépages

L’île aux paysages étonnants, entourée d’une mer bleu lagon, est divisée en plusieurs zones climatiques. Au nord, la plaine relativement fraîche de l’Alghero bénéficie de conditions idéales pour les cépages blancs comme le suave nuragus ou le vermentino aux arômes fruités et aux grains d’un blond doré souvent parsemés de reflets verts.
Au sud et à l’ouest poussent la malvasia di Sardegna et le nasco, deux cépages sucrés. À relever que les viticulteurs produisent également dans ces zones des vins rouges comme le monica, au caractère plutôt sec, ou le carignano del Sulcis, riche en tanins.
De leur côté, les provinces du sud doivent régulièrement faire face à la sécheresse et l’irrigation artificielle des vignobles s’avère souvent incontournable. Le grenache, baptisé cannonau en Sardaigne, résiste toutefois bien à ces conditions extrêmes. On le trouve surtout dans la région orientale de la deuxième plus grande île de la Méditerranée.

Culture de la nonchalance

La production viticole de la Sardaigne se décline en deux tiers de vin rouge pour un tiers de vin blanc. Autrefois, on a souvent reproché aux viticulteurs du coin de manquer d’ambition. Ainsi, au XVIe siècle, le philosophe et médecin italien Andrea Bacci mentionnait dans son livre consacré à «l’île des vins» deux facteurs expliquant la faiblesse de l’activité viticole: «la menace des épidémies pesant sur la région en été» et «une tendance générale à négliger les travaux des champs».

Vignes avec vue: les vignobles de carignano de Sella et Mosca près de Porto Pino, dans le sud de l’île.

Production de masse

Au XXIe siècle, il semble bien que l’affirmation selon laquelle les Sardes manqueraient d’ambition n’est pas avérée. Bien sûr, du vin de qualité moyenne élaboré dans l’île inonde encore le marché, mais d’excellents vins sont produits sur ce terroir calcaire et graniteux, riche en substances minérales. Les meilleurs sont notamment ceux issus de la coopérative Cantina di Santadi, qui commercialise le Barrua ou le Terre Brune et ceux du domaine privé d’Argiolas. Ce dernier produit le Turriga et le Korem, deux vins rouges d’exception.
Les plus célèbres vins demeurent néanmoins ceux de la cave Sella et Mosca, fondée en 1899 dans la région d’Alghero par l’ingénieur Sella et le juriste Mosca.
Depuis 2001, Campari a pris la tête de la société et produit chaque année sept millions de bouteilles. Presque quatre fois plus que le nombre d’habitants de cette belle île ensoleillée.

«

Les Sardes avaient la réputation de négliger les travaux des champs »

.

Vins sardes comme s’il en pleuvait

Sardegna DOC Vermentino Costamolino Argiolas, 2014
Jaune clair, arômes de mangue et de melon, nuance de citrons mûrs, ample en bouche, attaque large, très bien équilibré avec une finale aromatique. Idéal avec poisson de mer et viande blanche.
Prix: 12 fr. 70/75 cl

Cannonau di Sardegna DOC Costera Argiolas, 2012
Pourpre profond, bouquet intense de mûres, de cassis et de cerises, corps fruité dominant avec une agréable ampleur aromatique et légèrement épicée, longue finale aromatique. Accompagne pâtes, lasagne et pizza.
Prix: 15 fr. 50/75 cl

Isola dei Nuraghi IGT Korem Argiolas, 2008
Arômes fruités concentrés au nez, parfums très épicés et très fins en bouche au début. L’un des meilleurs vins de Sardaigne. Idéal avec ossobuco, pâtes aux champignons, lapin.
Prix: 36 fr. 50*/75 cl

* Seulement disponible en ligne sur: www.mondovino.ch

Un joli dosage

L’experte

Marie Linder, spécialiste en vin

Marie Linder, spécialiste en vin
Marie Linder, spécialiste en vin

Le contenu de cette bouteille est à l’image de son contenant: dense, moderne et massif. Vous voilà mis en garde, ce n’est en aucun cas le petit rouge que l’on propose frais en apéritif. Cependant, servi en accompagnement de votre viande à la broche du dimanche, n’hésitez pas à le rafraîchir! Comme pour bon nombre de vins rouges, une heure au réfrigérateur lui fera le plus grand bien, afin d’éviter que la ­sensation d’alcool soit trop importante. Assemblage de cabernet et de merlot, ce cru remarquable offre un bouquet original qui rappelle un peu le cointreau. En bouche, on perçoit des notes d’écorces d’orange, surprenantes mais très agréables. Ce vin concentré reste frais au palais, avec un joli dosage de tanins et d’acidité.

Cabernet Merlot IGP Torridoro Terre Siciliane, 2013

Prix: 13 fr. 50/75 cl
Origine: Italie, Sicile
Cépages: cabernet, merlot
Maturité: 2015-2017
Disponible: dans les grands points de vente ou sur:
www.coopathome.ch

.

www.mondovino.ch
Nadine Bauer
Photo:
Alessandro Addis/Spexi, Getty Images, Alamy
Publication:
lundi 03.08.2015, 10:40 heure

Concours photo:

Bon appétit!

Les gagnants sont connus!

Les votes sont terminés. Félicitations aux gagnants du concours «Bon appétit»!

Vers le concours

Retrouvez toutes nos recettes