Privés de gastronomie

Par Isabel Pérez, conseillère pédagogique

Pauvres en idées et riches en calories, c’est ainsi que je qualifierais les menus enfants proposés dans la majorité des restaurants. Force est de constater qu’auprès de nos chefs, les émissions culinaires qui revisitent petits-pois carottes, dont on nous gave jusqu’à l’indigestion, font chou blanc lorsqu’il s’agit de concocter des plats pour nos mômes. En épluchant ces «menus», on se casse encore les dents sur les indécrottables steaks ou chicken frites et les spaghettis bolognaise. De consternants classiques qui n’ont rien d’un chateaubriand et que l’on n’agrémente même pas de quelques feuilles de salade prémâchée.

L’appétit vient peut-être en mangeant, mais l’éducation au goût ne fait pas partie du plat de résistance. Que craignent les cuisiniers? Les scènes de ménage entre l’un des parents qui insiste pour que le petit mange ses légumes quand l’autre s’égosille qu’il est inutile de le forcer? Des critiques puériles cruelles?

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Biceps.ch a fait peau neuve: découvrez son nouveau look en exclusivité!

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?