Chaque année, en Suisse, 2000 nouveaux cas de cancer de la peau sont déclarés. L’exposition au soleil en est la cause principale.

Protection solaire: vos questions?

La température monte et incite à se découvrir. Quelques conseils d’usage avant d’offrir votre peau au
soleil, afin d’éviter qu’il n’en fasse qu’une bouchée. Posez vos questions en ligne à notre experte de Coop Vitality en bas de page.

Les vacances d’été à la plage sont inscrites dans l’agenda depuis bien longtemps, les billets d’avion réservés. Mais avant de partir, il est nécessaire de bien se préparer à la bagarre contre les coups de soleil qui s’annonce à nouveau. En effet, le nombre de cancers de la peau en Suisse est en augmentation constante. On recense en Suisse plus de 2000 nouveaux cas de mélanomes chaque année. Si des facteurs génétiques peuvent être en cause, ce type de cancer doit surtout beaucoup à l’exposition au soleil. Quelques piqûres de rappel, dans les pages suivantes, afin d’éviter les brûlures de la peau.

Une campagne nationale de sensibilisation au cancer de la peau aura lieu du 12 au 16 mai. Dépistage gratuit dans de nombreux établissements romands, sur inscription: www.melanoma.ch

Six points à observer

Types de peau

Une classification établie en 1975 a déterminé six types de peau, de presque translucide à noire. Chacune réagit différemment au soleil. Les peaux de type I, équivalant aux peaux rousses, devraient éviter totalement le soleil. Les types II et III, «européens» demeurent également très vulnérables. «Ils sont aussi particulièrement sensibles au cancer de la peau», relève Bernard Noël, dermatologue au CHUV, et chargé de cours à l’Université de Lausanne. Le nombre de grains de beauté est aussi un indicateur du type de peau, si l’on ne sait pas dans quelle catégorie se classer. Plus on a de grains de beauté, plus le risque est élevé.

Protection

Ne pas lésiner sur la crème solaire. «Le problème, c’est que les gens se croient protégés avec la crème solaire et adoptent des comportements imprudents, en restant trop longtemps au soleil. Ils augmentent leur risque de cancer», observe le médecin. Les habits anti-UV restent une bonne solution, et pourraient bientôt entrer dans nos mœurs, «à l’image des casques de ski. Mais ils ne protègent pas le visage et les mains, où le cancer fait souvent ses premiers dégâts.» Il convient donc d’éviter le soleil aux moments les plus chauds de la journée et de sortir couvert. On ne constate pas de différence d’efficacité entre les crèmes, les huiles et les gels solaires, qui contiennent tous le même principe actif. C’est une question de confort. Plus la crème est grasse, plus elle hydrate. Mais les gels sont plus faciles à appliquer sur une peau velue. «La protection ne dépend pas uniquement de l’indice, mais aussi de la quantité que l’on étale sur la peau, et de la fréquence des applications», rappelle Bernard Noël. L’alimentation pourrait également jouer un rôle, toutefois, les études dans ce domaine n’en sont qu’au stade préliminaire. Les antioxydants pourraient protéger des effets nocifs du soleil; il convient donc de se nourrir sainement.

Enfants

Les enfants doivent davantage être protégés que les adultes, car ils sont plus sensibles aux UV. «L’exposition des enfants peut avoir un impact seulement vingt ans plus tard. Une partie des mélanomes sont provoqués par des expositions précoces pendant le jeune âge.» D’où l’importance, pour Bernard Noël, de commencer la prévention le plus tôt possible. L’utilisation de vêtements anti-UV est très développée chez les plus petits, c’est bien, mais pas encore suffisant; il faut encore penser à protéger les parties non couvertes.

Cancer

«L’incidence des cancers augmente, non seulement dans les pays du Sud, mais aussi dans les pays plus au nord car beaucoup de gens voyagent», note le dermatologue. Notre capital solaire dépend du type de peau. Malheureusement, les effets néfastes peuvent se développer seulement dix ans plus tard, on n’en est pas conscient au moment de l’exposition. Il y a plusieurs types de cancers dus au soleil; les carcinomes sont les plus fréquents. Ils touchent surtout les adultes et les personnes plus âgées. Les mélanomes sont moins fréquents mais ils sont potentiellement mortels et peuvent toucher les personnes plus jeunes. «On peut schématiser en disant que le mélanome est le cancer du citadin qui part en vacances durant de courtes périodes, et le carcinome celui des personnes exposées chroniquement au soleil comme les agriculteurs, les viticulteurs, les ouvriers qui travaillent à l’extérieur, les montagnards ou certains sportifs.»

Grains de beauté

Mauvaise nouvelle: plus on a de grains de beauté, plus le risque de mélanome est grand. Cela ne signifie pas que le cancer se développe forcément sur le grain de beauté. Il s’agit plutôt d’un baromètre. «Enlever tous les grains de beauté n’a donc pas de sens car cela ne supprimerait pas les risques.» Les grosses taches pigmentées et irrégulières sont potentiellement plus dangereuses, elles doivent être bien surveillées et enlevées en cas de doute.

Yeux

Gare aux mirettes! Il faut les protéger avec la même énergie que la peau! «Les rayons du soleil peuvent endommager la cornée, favoriser certains cancers de la surface de l’œil, et contribuer au développement de maladies telles que la cataracte ou la dégénérescence de la macule (ndlr: une lésion cutanée sous forme de tache) », explique le Dr Auguste Chiou, spécialiste en chirurgie oculaire. Pour se protéger, il faut bien évidemment porter des lunettes de soleil, de préférence grandes pour qu’elles couvrent bien les yeux. Choisissez une marque portant le sigle de qualité CE (conformité européenne). De manière générale, «plus fort est le rayonnement, entre 10 h et 16 h en été, plus il est conseillé de les porter», prévient l’ophtalmologue.

Découvrez les actions sur les produits solaires dans les pharmacies Coop Vitality

Posez vos questions ci-dessous à notre experte, Anne-Laure Pasteur, gérante de la pharmacie Coop Vitality de Granges-Paccot (FR)! Elle répondra au fur et à mesure sur cette même page.

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Mélanie Haab

Rédactrice

.

Photo:
Getty Images
Publication:
lundi 12.05.2014, 14:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?