L’élimination des mauvaises herbes dans les plantations 
de canne à sucre biologique se fait surtout à la main.

Pur sucre: de la canne à la place des caféiers

Succès du bio Depuis trois décennies, les agriculteurs bio Emilio Lutz et Regula Baumgartner produisent au Brésil du sucre bio. Et les oiseaux se réjouissent de 
leur choix.

Emilio Lutz,
agriculteur bio brésilien aux racines suisses

Emilio Lutz,
agriculteur bio brésilien aux racines suisses
http://www.cooperation.ch/Pur+sucre_+de+la+canne+ae+la+place+des+cafeiers Emilio Lutz,
agriculteur bio brésilien aux racines suisses

Dans la vie, il faut quelquefois des moments déclencheurs pour la faire changer de direction. Emilio Lutz (70 ans), ex-analyste financier devenu agriculteur bio, en a fait l’expérience un jour de 1987. Il venait d’avoir 40 ans et vivait depuis dix ans au Brésil. En compagnie de sa femme Regula Baumgartner, il profitait de la fraîcheur d’un matin de printemps sur le domaine la Jacutinga, qu’ils venaient d’acquérir près de la ville de Lucelia. Cette exploitation agricole conventionnelle était dédiée à la culture de caféiers. Alors qu’Emilio Lutz contemplait sa plantation, son regard fut attiré par cinq oiseaux morts gisant au sol. C’est alors qu’il remarqua qu’on n’entendait plus aucun oiseau. Le jour précédent, les caféiers avaient été traités avec des agents phytosanitaires.
«À partir de ce moment-là, je n’ai plus eu de doute», raconte-t-il à l’occasion du trentième anniversaire de son entreprise. «J’ai décidé de passer à l’agriculture bio.» Le producteur n’a pas seulement changé de méthode culturale, mais aussi de produit, remplaçant le café par la canne à sucre. Il la cultive sur 440 hectares et la transforme lui-même en sucre de canne brut bio dans son moulin.
Comme souvent dans l’agriculture biologique, la lutte contre les mauvaises herbes se fait manuellement. L’emploi de pesticides chimiques de synthèse est en effet interdit. Depuis quelques années, les moutons sont des alliés efficaces à cet égard. Emilio Lutz combat le foreur de la canne à sucre, un insecte ravageur, avec des guêpes qui étouffent les larves. «L’agriculture biologique, c’est parfois aussi simple que cela», observe-t-il. Au cours des trente dernières années, il a développé une exploitation fructueuse de sucre de canne brut bio – vendu par Coop sous l’appellation «Sucre de canne complet bio Jacutinga Naturaplan» – et les oiseaux sont revenus. Des biologistes de l’Université d’Adamantina (ville de l’État de São Paulo) en ont dénombré 64 espèces l’année passée. En outre, les cabiais (des rongeurs) se sentent à l’aise à Jacutinga, tout comme le tapir, le jaguar, le fourmilier, l’anaconda et bien d’autres animaux.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Nombreuses certifications

Le sucre de canne est dit complet parce qu’il contient une petite part de minéraux, de calcium, de phosphore, de fer et de manganèse, donc tout ce que contient la canne à sucre, mais que le raffinage élimine. D’abord modeste, la production a été développée petit à petit pour répondre à la demande croissante. Le sucre de canne complet bio Jacutinga respecte aujourd’hui les sévères directives de Bio Suisse afin de pouvoir être vendu par Coop, mais il est également certifié BR pour le marché indigène brésilien, KOREA ORGANIC pour la Corée, JAS pour le Japon, NOP pour les États-Unis, COR pour le Canada, UE pour le marché européen, etc.
Avec tous ces certificats, Emilio Lutz entend non seulement ouvrir le marché à son sucre bio, mais souhaite aussi et surtout propager dans le monde la notion de méthodes de culture biologiques et durables.

Sucre: les plus grands producteurs mondiaux

Au Brésil, la canne à sucre est aussi cultivée pour le biocarburant.

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/111
Toutes les paroles aux actes
Thomas Compagno

Rédacteur

Photo:
Yannick Andrea, DR
Publication:
lundi 13.11.2017, 13:11 heure

Retrouvez toutes nos recettes